Séries en Folie

Séries en folie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
BiotecnologicalFairy

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 26/03/2012
Localisation : Dans la charmante cité de Nulle-Part

MessageSujet: Re: Kiya   Lun 9 Avr - 17:28

Ben oui,la voir souffrir c'est marrant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Lun 9 Avr - 18:07

Une autre sadique... Youhou ! Enfin, n'essaye pas de me surpasser, JE suis la Reine <>_<>.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
BiotecnologicalFairy

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 26/03/2012
Localisation : Dans la charmante cité de Nulle-Part

MessageSujet: Re: Kiya   Lun 9 Avr - 18:55

Hé hé,tu prends des disciples? Please
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Lun 9 Avr - 19:00

Ca reste à voir... tu peux payer combien ? Tout fier

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
BiotecnologicalFairy

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 26/03/2012
Localisation : Dans la charmante cité de Nulle-Part

MessageSujet: Re: Kiya   Lun 9 Avr - 19:12

Humm... Non, non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Lun 22 Juil - 16:43


Chapitre 17 :


Les jours qui suivirent l’annonce du groupe pour la Cup furent pour le moins tendus. Kiya n’avait toujours digéré sa sélection surprise et cela s’en ressentait. Elle n’adressait plus la parole à Ben, s’en prenait à quiconque osait lui parler et s’isolait dès qu’elle en avait l’occasion. Pourtant, elle venait chaque jour à l’entraînement et appliquait à la lettre les consignes de Ben. L’équipe s’aperçut alors avec surprise que les capacités de Kiya en tant que footballeuse étaient toujours aussi redoutable, même des années après avoir quitté le terrain. Bien sûr, elle avait énormément perdu en endurance et en force physique mais son talent restait intact. Sa maitrise de la balle, ses sauts et ses tirs étaient toujours aussi exceptionnelles.

« Kiya, faudra vraiment que tu me montres comment tu mets cet effet dans la balle ! lança Stevens après une séance d’entraînement. »

Ben leur avait généreusement accordé une pause et était parti refaire le plein de boissons rafraichissantes. La chaleur sur Shiloë battait des records ces derniers jours.

Kiya n’avait pas daigné répondre à Stevens et s’était laissé tomber sur un banc, une serviette autour du cou.

« Oh Kiya ! fit le capitaine des Pirates. Tu vas pas faire la tête éternellement !
- Si, siffla la jeune femme.
- Ben a pensé que c’était le bon moment pour que tu reviennes, intervint Mary. Fais-lui confiance.
- Et qui est-il pour décider de ça à ma place ? s’écria brusquement Kiya.
- Il savait que tu te braquerais s’il te consultait avant ! Mets-toi à sa place !
- Y’avait une bonne raison pour laquelle je ne voulais pas revenir ! Il aurait pu au moins la respecter !
- Mais je te comprends pas, fit Kare. Si t’es aussi furieuse contre lui, pourquoi tu viens à l’entraînement ?
- Parce que ça me défoule. »

Ceci expliquait du coup ses tirs rageurs qui faisaient disparaitre quasi-systématiquement le clone gardien. Restait que la colère de Kiya ne les aidait pas beaucoup dans la mesure où elle ne communiquait pas, chose essentiel pour une équipe.

Ben revint sur cet échange et renvoya Mike, Stevens, Jecht et Kiya dans l’holotraineur pour une séance de tir aux buts. L’objectif était de renforcer un  maximum Mike qui aurait fort à faire face aux redoutables attaquants qu’étaient Sinedd et Nillis. Aussi Stevens, Jecht et Kiya se montrèrent sans pitié et le bombardèrent de tir, tous plus puissant les uns que les autres. Mike avait à peine le temps de respirer qu’il devait se jeter pour arrêter un ballon. Ben ne les laissa sortir que lorsque les écrans lui indiquèrent qu’ils étaient à bout de force.

« Très bien, ça sera tout pour aujourd’hui, annonça-t-il. Je veux que ce soir vous vous couchiez tôt pour reprendre des forces. On commencera demain à l’aube alors reposez-vous bien ! »

Un concert de protestations suivit cette annonce et les joueurs quittèrent la salle d’entraînement en trainant des jambes. La nuit allait être courte et le réveil difficile, ils le sentaient.

« Kiya, tu restes ici par contre. »

Les joueurs s’arrêtèrent instantanément. Etant donné l’état des relations entre Ben et Kiya en ce moment, ils craignaient un tête-à-tête entre eux. Pourtant Kiya s’arrêta et s’assit face au bureau de Ben, impassible. Les autres n’eurent d’autre choix que de les laisser seuls.

« Si tu ne veux pas me parler, ce n’est pas grave, fit Ben quand toute l’équipe eut quitté la salle d’entraînement. Je veux juste te montrer ça. »

Il lui fit signe d’approcher et tourna l’écran de son ordinateur. Kiya s’exécuta et regarda ce que Ben désignait. Il s’agissait de chiffres, de graphiques et d’autres trucs dont elle ne voyait pas très bien ce qu’ils représentaient.

« Ce sont tes stats depuis que tu as repris, dit Ben comme s’il lisait dans ses pensées. »

Malgré elle, Kiya laissa échapper une exclamation de surprise. Il s’agissait réellement de ses statistiques ? Mais… Ils étaient impressionnants !

« T’es sûr ? s’écria-t-elle.
- Oh ça oui, j’en suis sûr, répondit Ben, amusé. Je suis quand même payé pour superviser ça. Ils sont plutôt pas mal, tu ne trouves pas ?
- Pas mal ? Je me demande même s’ils sont pas meilleurs que lorsque j’étais chez les Shadows.
- À vrai dire, j’ai comparé et ils sont sensiblement les mêmes que tes stats a tes débuts. Ce qui est plutôt bien dans la mesure où ça ne fait qu’une semaine que tu as repris. Il y a juste au niveau de la condition physique que tu es bien en dessous des autres mais c’est normal. On ne comble pas sept ans d’inactivité comme ça.
- Je m’attendais pas à ça… »

Kiya pensait avoir nettement régressé depuis son dernier match mais certainement pas avoir conservé son niveau. Pourtant, c’était étrange ? Elle aurait dû avoir bien plus de mal à se remettre dans le bain, à retrouver ses automatismes et ses techniques… Pourquoi avait-elle autant de facilités ?

« Tu suivras un entraînement spécial, lui dit Ben, la ramenant brusquement à la réalité. Tu feras quelques sessions d’entraînement avec le reste de l’équipe mais tu es trop en dessous physiquement pour jouer entièrement avec eux. Le plus important est de te reconstituer une condition physique de compétition.
- D’accord. Et pour la Cup ?
- Tu seras remplaçante. Je ne peux pas me permettre de te mettre titulaire déjà pour les raisons que je t’ai déjà dit mais en plus parce que ça serait révélé beaucoup trop vite notre jeu. »

Kiya grimaça. Elle allait encore récolter du rôle du joueur surprise, celui auquel personne ne s’attendait et qui perturbait le jeu adverse. C’était comme ça qu’elle avait commencé chez les Shadows. Et évidemment dans la mesure où le premier match des Pirates était contre les Shadows, Ben allait à se faire un plaisir de les prendre totalement de court en faisant entrer leur ancienne coéquipière qui n’avait plus mis un pied sur un terrain depuis près de sept ans.

« Je ne vais pas forcément te faire jouer contre les Shadows, dit Ben.
- Je rêve ! s’exclama Kiya. Tu lis dans mes pensées ou quoi ?
- C’est pas bien difficile de savoir à quoi tu penses en ce moment, expliqua-t-il. Pour en revenir au match, nous prenons les Shadows dès le premier tour ce qui n’est pas pour nous arranger car on devra sortir le grand jeu tout de suite. Néanmoins, j’ose espérer que l’on pourra les perturber avec notre jeu habituel. Si réellement la situation l’exige alors là, je te ferais rentrer.
- D’accord… »

Le silence s’installa entre eux tandis que Ben remettait visionnait une énième vidéo de l’entraînement.

« Tu m’en veux toujours ? finit-il par dire.
- Ça oui ! répondit Kiya, abrupte.
- Kiya, sois honnête. Si je ne t’avais pas forcé la main, est-ce que un jour tu serais remonté sur un terrain ? »

Kiya ouvrit la bouche pour répondre mais aucun son n’en sortit. Est-ce qu’elle serait un jour remontée sur un terrain ? Non. Pour elle, sa carrière s’était terminée le jour où elle avait été renvoyée des Shadows. Elle n’avait jamais eu l’intention de reprendre le foot un jour. Mais malgré tout, elle aimait toujours le galactik football. Elle aimait encore fréquenter le milieu et les joueurs.

Remonter sur le terrain, elle ne le souhaitait pas. Mais rester dans le milieu, ça oui. Ça, elle le voulait.

« Je sais pas ce qui s’est passé chez les Shadows pour que tu veuilles tout plaquer comme ça, poursuivit Ben, mais tu as eu tort. Tu n’étais qu’une gamine à l’époque, quelque que soit l’erreur que tu aies pu faire, ça ne valait pas le coup de tout arrêter. On ne brise pas la carrière d’un joueur pour une petite erreur, surtout si c’est la première et encore plus s’il s’agit d’un enfant.
- Sauf que dans mon cas, lâcha Kiya, ça n’avait rien d’une petite erreur ! Ou même d’une erreur tout court.
- Explique-toi.
- Non.
- Pourquoi ?
- Aucune envie.
- Comme tu veux. Pour en revenir au présent, tu avais vraiment besoin qu’on te force la main pour te bouger. Sans ça, tu serais restée complètement bloqué et tu n’aurais pas avancé. »

Le plus agaçant dans l’histoire, c’est que Ben avait parfaitement raison. Elle était restée bloquer sur son renvoi. Mais ce que Ben ignorait, ce n’était pas ce traumatisme qui la bloquait. Non. Ce qui la bloquait, c’était la peur.

__________________________

Les Pirates décollèrent pour le Génèse Stadium quelques jours plus tard. Pour la majorité des joueurs, ce serait la première fois qu’ils y mettraient les pieds, du moins officiellement.

« Quand je pense qu’on va jouer là-dedans ! s’exclama Mike. J’ai du mal à y croire.
- Moi ce que j’ai du mal à croire c’est qu’on sera au beau milieu de l’antre de la Technoïd et qu’ils ne nous feront rien, fit remarquer Sue.
- Les temps changent ma petite, lâcha Stevens en s’asseyant à ses côtés. Moi, personnellement, je ne m’en plains pas. J’aurai sans doute jamais été sélectionné avec les All Stars sans ça.
- C’est la Ligue et uniquement la Ligue qui décide de qui sera sélectionné pour le match All Star, récita Kiya. La Technoïd n’a aucun pouvoir de décision sur ça.
- Dans la mesure où la Technoïd est le sponsor du match, je doute que la Ligue souhaite les froisser… aïe ! »

Ben venait d’entrer dans la cabine et avait assaini un bon coup de magazine dont il avait le secret à son capitaine.

« Où est-ce qu’on loge au fait ? demanda Dan alors qu’on apercevait le Génèse Stadium.
- Dans un hôtel pas trop loin du bar, répondit Ben. Rassurez-vous, il est pas trop luxueux comme ça vous pourrez garder la tête sur les épaules.
- Oh, Ben t’es trop gentil, fallait pas ! ironisa le défenseur. Même pas un petit jacuzzi ?
- Au cas où vous ne le sauriez pas, s’écria l’entraineur, dans moins de deux semaines, nous affrontons l’équipe qui a terminé deuxième de la dernière Galactik Football Cup. Une équipe qui a la réputation d’être particulièrement redoutable et revancharde. Le moindre relâchement et vous êtes morts.
- On est au courant, Ben, le rassura Sasha. Mais laisse-nous profiter un peu de l’événement. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de voir le Génèse Stadium. »

L’équipe approuva en chœur les propos de Sasha et Ben fit un geste laissant entendre qu’ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient. La voix de Benett surgit alors pour annoncer qu’ils allaient atterrir sur le Génèse dans moins de cinq minutes.

Le vaisseau se posa sur la même piste privée que d’habitude. Certes, ils ne risquaient plus de se faire arrêter par les robots mais ce n’était pas pour autant qu’il fallait tout changer. De plus, cette piste avait l’avantage d’être très peu connu ce qui voulait dire qu’il n’y avait pas de journalistes, donc davantage de tranquillité.

Depuis que la Technoiïd les laissait en paix, les pirates en avaient profité pour étendre davantage leurs affaires sur le Génèse Stadium. Ils avaient ouvert un bar-restaurant qui pouvaient tout aussi bien servir de lieu de détente pour les civils que de lieu « d’échange » de pièces informatique rares et onéreuses. On était pirate ou on ne l’était pas.

« Bien, bien, tout se passe pour le mieux ? »

Sony Blackbone, leur chef, venait d’entrer dans la chambre de Stevens où s’était rassemblé le reste de l’équipe. Il était arrivé quelques minutes avant eux dans une flotte à part. Maddox l’avait personnellement invité au match All Star et entendait nouer une relation durable avec le chef des pirates.


« Oh mais c’est le nouveau meilleur ami de Maddox ! s’exclama Stevens en le voyant arriver. Notre chef bien-aimé, Sony Black… AÏE ! Mais tu vas arrêter de me frapper avec ton magazine ? s’écria-t-il en se tournant vers Ben.
- Pas tant que tu continueras à débiter des âneries, se justifia l’entraîneur. Excuse-le Sony, Stevens n’a jamais été très intelligent mais il semblerait que ça s’aggrave avec le temps.
- Hahaha ! railla le joueur.
- Aucun souci, je prends ça comme une plaisanterie, fit Sony en riant. Alors, prêt pour le grand jour, capitaine ?
- À en juger par le nombre d’heure de sommeil qu’il emmagasine et la quantité de nourriture qu’il avale, commença Jecht, je dirais qu’il est prêt.
- Surtout, on compte sur toi pour faire honneur aux pirates ! s’exclama Sony. Montre-leur ce dont on est capable.
- T’en fais pas, chef. Je sais ce que j’ai à faire. Et je le ferais.
- Toi, par contre, t’es pas trop déçu que D’Jok ne soit pas sélectionné ? interrogea Mary.
- Je suis surtout déçu pour lui, reconnut le pirate. Mais cela fait partie de la vie, il aura bien sa chance à un moment ou à un autre. D’ailleurs, en parlant de D’Jok, j’ai promis que je passerai le voir à son hôtel. Installez-vous bien. »

Kiya avait écouté d’une oreille plus ou moins attentive la discussion des autres. Elle était plongée dans ses pensées. Dans moins de deux semaines, elle affronterait les Shadows et son frère dans un match de la Galactik Football Cup. Et aucun d’eux ne savait qu’elle était leur adversaire. Cela l’inquiétait autant que cela la rassurait.

Sept ans qu’elle avait totalement disparu de l’actualité footballistique. Elle ne pouvait décemment pas penser qu’il l’accueillerait des fleurs à la main et un sourire aux lèvres. Ils seraient tous furieux après elle et il se pourrait qu’ils ne lui pardonnent pas, surtout s’ils apprenaient qu’elle avait rejoint les pirates…

Pourtant il fallait qu’elle leur dise, ne serait-ce que pour le match. Elle savait que Ben misait sur l’effet de surprise que ferait sa présence mais elle, elle ne pouvait pas débarquer comme une fleur en sachant que des personnes qui comptaient beaucoup pour elle allaient avoir le choc de leur vie en la voyant. Non, il fallait qu’elle le dise. Au moins à une personne.

« Ben, quand est-ce qu’a lieu la prochaine séance d’entraînement ? demanda-t-elle à l’entraineur en le suivant dans le couloir.
- Demain matin, répondit-il. Le voyage a été long, je veux vous laisser récupérer. Pourquoi ?
- J’aimerai sortir un peu. Je peux ?
- Oui. Après tout, on est plus recherché, ça serait bête de pas en profiter.
- Ok, merci ! lança-t-elle en courant. »

Kiya sortit de l’hôtel à toute allure, son visionneur à la main, Climbo sur l’épaule. Le petit animal n’avait pas changé le moins du monde en quatre ans, à ceci près qu’il dormait beaucoup plus qu’avant. L’âge sans aucun doute. Elle ignorait quel âge avait Climbo et encore moins combien d’années les animaux de son espèce vivaient mais nul doute que Climbo avait désormais atteint l’âge adulte.

La jeune femme avait utilisé le visionneur pour localiser l’hôtel des Shadows. Ces derniers, à l’instar des Lightnings et d’autres équipes séjournaient dans un des hôtels les plus luxueux du Génèse Stadium. Et par un curieux hasard, il se trouvait à quelques pas de celui des Pirates. Kiya détestait le hasard quand ce genre de coïncidence arrivait.

« Allez Climbo, soupira-t-elle. On va aller voir de vieux copains. »



__________________

Première partie. Fin.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil



Dernière édition par Sheena468 le Lun 22 Juil - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Lun 22 Juil - 16:46

Deuxième partie.


___________________________

Les Shadows sortaient tout juste d’une éprouvante d’entraînement. Plus la Cup approchait, plus Arthegor se montrait exigeant et impitoyable. L’équipe s’était fait une raison à force mais là… La colère d’avoir perdu la dernière finale semblait avoir rendu encore plus intransigeant.

« Par pitié, ne me réveillez que si le Génsèse est en proie à une attaque de vaisseau-robot enragé, gémit Ateo en se laissant tomber sur un des canapés de la salle de repos.
- Arrête de te plaindre ! le houspilla Sinedd. C’est pas comme ça qu’on gagnera la Cup !
- Sinedd, le coach a une très mauvaise influence sur toi, répliqua le défenseur.
- Ouais, renchérit Nilla. Tu deviens aussi impitoyable que lui.
- Je suis le seul à vouloir la gagner cette Cup ou quoi ? s’emporta le jeune homme.
- Relax, mon grand, intervint Griffins en le prenant par les épaules. On en a tous envie ! Mais il faut parfois se détendre, surtout dans une compétition. Y’en a qui se sont foutu en l’air à cause de ça justement. »

Sinedd lâcha un soupir d’exaspération. Il détestait quand Griffins prenait cet air paternel et surtout quand il avait raison. Il savait bien qu’il devait apprendre à se détendre, ça avait toujours été son gros défaut. Sauf que ces derniers temps, la détente ne faisait pas parti de ses options. Il avait tellement de chose en tête : la Cup, le match All Star et… le Neitherball. Cacher le fait qu’il gérait ce jeu illégal à Arthegor lui prenait toute son énergie. L’entraineur l’avait à la bonne mais il doutait qu’il apprécie qu’il fasse le mur tous les soirs pour faire jouer en un contre un des joueurs (dont certains de sa propre équipe) dans un jeu sans foi ni loi.

« Eh Sinedd ! chuchota Mycos. Ce soir y’a bien un match, non ? »

Tiens, donc. Quand on parle du loup…

« T’es dingue de parler de ça ici ! s’exclama-t-il. Si le coach l’apprend…
- Relax, vieux ! Arthegor est plongé jusqu’au cou dans ses vidéos, il entend rien.
- Ouais mais quand même… Je risque gros vous savez ! On risque tous gros.
- Je te dis de te détendre, Sinedd ! Tout va bien se passer. »

Oui, après tout, ses coéquipiers veillaient sur lui. Il n’y avait aucun raison pour que ça tourne mal. Mais il avait toujours cette espèce d’angoisse qui lui tordait l’estomac. Et pour en rajouter un peu plus, il n’avait plus la moindre nouvelle de sa sœur.

C’était dingue, ça ! Il y a quatre ans pour la première fois depuis des années, il avait enfin pu avoir un signe d’elle. Très bref, très flou mais un signe malgré tout ! Quelque chose qui lui disait que Kiya existait toujours, là quelque part dans la galaxie. Sinedd avait été fou de joie de voir Climbo dans ce vestiaire et même d’apprendre qu’elle était dans le stade au moment de la finale, même s’il ne comprenait pas ce qui se passait. Il en avait été sincèrement heureux. Sauf que depuis, Kiya s’était de nouveau volatilisée. Il avait fait un tas de recherche, questionner son grand-père, la police, des gens peu recommandable, n’importe qui qui pouvait n’avoir ne serait-ce que qu’une minuscule bribe d’information, en vain. Cela le rongeait tellement qu’il n’arrivait pas à en dormir la nuit et il en voulait terriblement à sa sœur de lui faire subir un tel enfer.

« Excusez-moi, monsieur Griffins… »

Le réceptionniste de l’hôtel se tenait dans l’encadrement de la porte, l’air gêné. Griffins se redressa mollement et se tourna vers lui.

« Oui ? fit-il.
- Il y a quelqu’un souhaite vous voir à la réception…
- Quelqu’un ? Vous lui avez dit qu’on n’acceptait pas la visite ?
- Oui, mais elle insiste. Elle m’a même demandé de vous répéter ceci si jamais vous refusiez.
- Me répéter quoi ?
- « La petite citrouille demande à la tête de mort de lui prêter le coffre au trésor qu’elle garde. » »

L’ambiance qui, quelques minutes auparavant était détendue, changea brusquement de tout au tout. Tous les joueurs se redressèrent avec un grand « QUOI ? » et fixait le réceptionniste comme s’il s’agissait d’un fantôme.

« Qui vous a dit ça ? s’écria sèchement Griffins en s’avançant vers le réceptionniste.
- Heu… une jeune femme… balbutia le pauvre homme que la réaction des Shadows avait apeuré. La vingtaine, grande, rousse, les yeux bleus… Et elle avait un curieux animal blanc sur l’épaule…
- Ok, dites-lui que j’arrive immédiatement. »

Le réceptionniste s’inclina et parti sans demander son reste. Sinedd voulut le suivre mais Griffins le retint par le bras.

« Qu’est-ce que tu fais ? cria-t-il. T’as bien entendu ce qu’il a dit, non ? C’est Kiya !
- Réfléchis un peu, idiot ! répliqua Griffins. C’est moi qu’elle a demandé à voir, pas toi !
- J’en ai rien à faire ! Ça fait quatre ans que je me tue à la retrouver ! Je vais pas rester gentiment ici parce qu’elle préfère te voir, toi plutôt que moi. Griffins, lâche-moi !
- Non. Je vais y aller, toi, tu restes ici et à mon retour, je te raconterai. Kiya m’expliquera sans doute plus facilement des choses qu’à toi. »

Les yeux bleus de Sinedd lançaient des éclairs. Griffins était persuadé que s’il s’agissait de quelqu’un d’autre que lui, le jeune homme n’aurait pas hésité une seule seconde à lui coller un coup de poing à la figure.

« Laisse-le faire, intervint Nillis. Kiya et toi vous êtes tellement têtus que vous êtes capable de rester deux heures côte-à-côte sans vous adresser la parole, juste parce que vous ne voulez pas faire le premier pas ! Griffins a toujours su mieux gérer vos problèmes que vous deux.
- Mais…
- Sans compter qu’elle me parlera sans doute plus facilement qu’à toi. »

Sinedd dû faire de gros efforts pour ne pas hurler sur ses coéquipiers. Il s’en fichait de tout ça, il voulait juste parler à sa sœur et lui demander des explications ! Pourquoi est-ce qu’on l’en empêchait ?

« Vous êtes tous les deux des impulsifs, des têtes de mules, des bornés et des fiers, expliqua Griffins. Il arrivera rien de bon si vous voyez comme ça donc laisse-moi faire. »

Sinedd se dégagea de l’étreinte de Griffins et partit s’asseoir sur un canapé, furieux.

« T’as intérêt à tout me répéter, prévint-il, ou je ne te le pardonnerai jamais ! »

Griffins leva la main en signe de bonne foi et quitta la salle. Kiya, la petite Kiya… S’il s’était attendu à la revoir de cette manière. Petite citrouille, c’était le surnom qu’il lui donnait quand elle était enfant, à cause de ses cheveux roux et de son petit visage. Tête de mort, c’était celui qu’elle lui avait donné avec son frère la première fois qu’ils s’étaient rencontrés et le coffre au trésor, c’était le sac qu’il avait toujours sur lui et qui contenait toujours un ballon de foot, deux-trois jeux vidéo et des trucs à grignoter. Avec le temps, c’était devenu une sorte de jeu entre eux et les surnoms étaient restés.

Il arriva dans le hall d’accueil, plutôt calme. Griffins chercha du regard Kiya et la trouva, occupée à observer l’aquarium qui trônait fièrement. La jeune femme se retourna lorsqu’elle entendit ses pas.

« Je t’ai manqué ? lança-t-elle en souriant. »

Griffins resta une fraction de seconde à l’observer, un peu pris de court et explosa tout d’un coup.

« Espèce d’idiote ! hurla-t-il. Sept ans qu’on te voit plus, aucune nouvelle, rien, pas d’explication et la première chose que tu trouves à dire, c’est « je t’ai manqué » ?
- Heu… bredouilla Kiya dont le sourire avait disparu. Désolé… je savais pas trop quoi dire…
- Désolé, hein ? C’est trop facile ! On s’est inquiété, tu sais ! Sinedd est même revenu après ton renvoi pour voir comment tu allais ! Après une semaine sans aucune nouvelle de toi, ton grand-père a prévenu les autorités pour te rechercher, rien ! Jusqu’à il y a quatre ans où tu débarques comme par magie à la finale pour nous mettre en garde contre je-sais-pas-quoi…
- Ok, ok, j’ai compris ! l’interrompit la jeune fille. Je vais tout t’expliquer.
- Ah ouais ?
- Oui. Mais pas ici. Suis-moi. »

Le capitaine des Shadows regarda son ancienne coéquipière, sceptique et en colère. Puis, finalement, il se décida à la suivre. Il fallait qu’il ait un minimum d’explication.

Il s’était attendu à ce que Kiya l’emmène dans un parc ou un lieu peu fréquenté mais au lieu de ça, elle le conduisit dans une rue non loin de son hôtel. Ils entrèrent dans un bar plutôt animé et s’installèrent au fond de la salle. Griffins regarda tout autour de lui : l’endroit semblait bien entretenu même s’il dégageait une curieuse. De grands aquarium faisait office de murs et diffusaient une lueur orangée. Un robot dans le fond faisait un numéro comique et ici et là, des groupes de personnes discutaient le plus discrètement possible, comme s’ils craignaient d’être entendus.

« Où est-ce qu’on est, Kiya ? demanda-t-il.
- Chez des amis, répondit-elle. Tu veux à boire ?
- Dis-moi d’abord qui sont tes amis. »

Kiya sembla réfléchir quelques secondes aux paroles de Griffins, puis haussa les épaules.

« Ok, fit-elle. On est chez les pirates.
- Les pi… Quoi ?
- Je suis une pirate ! »

Griffins sentit sa mâchoire se décrocher en entendant cela. Il regarda Kiya, les yeux grands ouverts comme s’il s’attendait à ce qu’elle lui lance un « je plaisante » tonitruant.

« Tu… T’es… C’est…, parvint-il à articuler.
- Je suis une pirate, répéta-t-elle le plus sérieusement du monde. »

Le capitaine des Shadows empoigna avec difficulté une chaise et s’y laissa tomber lourdement, les jambes complètement sciées.

« Tout compte fait, je veux bien à boire, lâcha-t-il. Un truc bien fort si possible. »

Kiya partit au comptoir commander les boissons à un robot à tout faire et Griffins la suivit du regard. S’il s’était attendu à ça… Il avait imaginé tous les scénarios possibles mais certainement pas celui-là. Kiya, une pirate… Oh bon sang !

« Tiens, lui fit la jeune femme en lui tendant un verre de cocktail. »

Griffins le prit et le vida d’un trait. Il grimaça en sentant l’alcool glisser dans sa gorge mais cela eut le mérite de le secouer un peu.

« Très bien, soupira-t-il en se redressant. Tu es une pirate… T’as conscience que tu viens quand même de me dire un truc absolument hallucinant ?
- Je sais… C’est pour ça que j’ai attendu si longtemps pour venir vous voir. C’était pas évident.
- Depuis combien de temps tu es avec eux ?
- Je les ai rejoints pas longtemps après être parti. J’étais au Génèse Stadium, je les ai aidés et ils m’ont amené à Shiloë après.
- C’est tout ? Ils t’ont pas posé de question ?
- Non. Les pirates posent très peu de question sur le passé des leurs. Ils estiment que ça ne les regarde pas. Du coup, ça m’arrangeait un peu.
- Et… qu’est-ce que tu fais pour eux ? »

Kiya leva les yeux et le regarda en souriant.

« Tu veux savoir si je suis dans l’équipe des Pirates, c’est ça ?
- Heu… Non, pas vraiment. C’était juste… bredouilla-t-il.
- C’est pas grave, tu sais. Je peux te répondre.
- Ah…
- En fait, je n’en fais pas partie en tant que joueuse. Je suis l’assistante de l’entraineur.
- Tu ne joues pas ? Pourquoi ?
- Je n’en ai plus envie…
- À cause de cette histoire ? Mais Kiya, t’étais qu’une gamine à l’époque ! »

La jeune fille éclata de rire en entendant la réplique de Griffins.

« Mon entraîneur m’a dit exactement la même chose y’a pas si longtemps, expliqua-t-elle en essuyant le coin de ses yeux.
- Quelqu’un de censé, on dirait, marmonna Griffins.
- Pour être honnête, commença la jeune fille après avoir bu une gorgée de son verre, il envisage de me refaire rejouer mais je sais pas quand.
- Il veut te faire rejouer ? Ça veut dire qu’il y a des chances pour qu’on te voit sur le terrain contre nous ?
- Je sais pas. »

Griffins médita un instant. Kiya pouvait rejouer contre eux alors ? C’était un paramètre à prendre en compte… Il n’avait jamais envisagé que les Pirates pouvaient être un problème mais il connaissait suffisamment bien Kiya et son talent pour savoir qu’elle pouvait faire des miracles en quelques minutes. Si bien sûr, elle avait conservé le même niveau. Tout d’un coup, il se rappela de quelque chose.

« Et ce qui s’est passé le soir de la finale il y a quatre ans ? demanda-t-il brusquement. On nous a dit que les Pirates avaient aidé à réprimer une menace. C’est pour ça que tu as débarqué dans le vestiaire ? »

D’un coup, Kiya blêmit et parut gêné. Elle regarda autour d’elle comme si elle vérifiait que personne ne pouvait l’entendre.

« Je ne peux pas te le dire, Griffins, chuchota-t-elle.
- Pourquoi ? Tu sais qu’on s’est tous posé des questions ! Ça a carrément perturbé Sinedd, cette histoire ! C’était quoi ce message que tu voulais qu’on lui dise ?
- Je peux pas te répondre, Griffins, répéta la jeune femme. C’est… c’est compliqué.
- Essaye au moins de simplifier ! Tu ne peux pas ne rien dire ! »

La jeune femme soupira et plongea son visage dans ses mains. Griffins l’observa, inquiet. Il se doutait bien que cela devait être compliqué mais il devait au moins savoir la base, ne serait-ce que pour Sinedd et Zùn Ho qui se faisaient tellement de soucis pour elle.

« Ok, je veux bien t’expliquer, finit par dire Kiya. Mais tu dois me promettre de ne parler de ça à personne. Et surtout pas à Sinedd.
- Quoi ? »

C’était bien sa veine, ça. Kiya ne voulait pas que Sinedd soit au courant alors que c’était justement lui qui avait le plus besoin de réponse. Et il lui avait juré de tout lui répéter.

« Jure-le moi, Griffins. Ou je ne te dis rien. »

Il était coincé. Griffins promit de ne rien répéter à personne, à contrecœur, tout en se demandant comment il allait faire pour répondre à Sinedd.

Soulagée par la promesse de Griffins, Kiya commença à relater les événements d’il y a quatre ans. Bleylock qui voulait s’emparer du métafluide, Sony qui avait travaillé avec Clamp pour le synthétiser, Bleylock qui enlevait D’Jok pour l’échanger contre le métafluide, le marché qu’il avait passé avec lui pour sauver son père, Sinedd qui devait aider Bleylock dans ses plans… Griffins écoutait tout cela religieusement, en ayant l’impression à chaque phrase de recevoir un coup sur la tête.

« Ouah… lâcha-t-il la voix rauque quand Kiya eut terminé. Ouah… »

Il héla un serveur qui passait par là et lui demanda de lui servir son alcool le plus fort. Arthegor allait le tuer s’il apprenait qu’il avait bu à quelques jours d’une grande compétition ? Aucune importance, il avait besoin d’un remontant.

« Si j’ai bien compris… commença-t-il, il y a quatre ans, un membre imminent de la Technoïd a voulu détruire la Galaxie ?
- Oui.
-En utilisant le même truc qui a causé la Grande Glaciation sur Akillian ?
- Oui.
- Et il voulait se servir de Sinedd pour atteindre son but ?
- Oui.
-En déposant un appareil qui pouvait détruire tous les fluides ?
- Oui.
- Et en gros, pour que la Galaxie soit sauvée, fallait que les Shadows perdent la finale ?
- Heu… Oui. »

Cela faisait beaucoup d’information d’un coup. Le serveur arriva avec son verre et comme le premier, Griffins le vida d’un trait. Malheureusement pour lui, il avait toujours autant de mal à digérer ce qu’il venait d’apprendre.

« Et c’était pour ça que tu voulais voir Sinedd ? Pour l’empêcher de déposer cet appareil ?
- Oui. Sinedd pensait sans doute agir pour le mieux en détruisant les fluides mais…
- Et D’Jok, son rival, c’est le fils de ton chef ?
- Ouais. Je te rassure, ça nous a tous surpris quand on l’a appris. Bleylock lui avait demandé de mal jouer pendant la finale s’il voulait revoir son père. Et de cette façon, il favorisait la victoire des Shadows.
- Oh bon sang… C’est tellement dingue que ça parait irréel… »

Le joueur secouait la tête comme pour effacer la réalité de ce qu’il venait d’entendre.

« Je suis désolée, Griffins, murmura Kiya.
- Pourquoi ? T’y es pour rien.
- Non mais… Vous vous êtes retrouvés impliqué malgré vous dans cette histoire...
- Ouais… mais qu’est-ce qu’on y pouvait ? Ce sont des choses qui arrivent. »

Kiya appréciait le sang-froid dont faisait Griffins. Il y avait pourtant de quoi devenir dingue avec ce qu’il avait appris aujourd’hui.

« Tu comprends pourquoi je ne veux pas que tu en parles à Sinedd ? dit Kiya. Il a déjà été impliqué dans cette affaire… Et si on apprenait qu’il est mon frère… Ça serait dangereux pour lui… et pour les pirates.
- Je comprends. Tu veux juste le protéger en fait ? »

Kiya hocha timidement la tête. Il se rendait compte maintenant que son ancienne coéquipière était dans une situation délicate. Mais tout de même, il repensait à Sinedd… Qu’est-ce qu’il allait pouvoir lui dire ? Il fallait qu’il trouve au moins une raison pour laquelle il ne pouvait pas tout lui raconter.

Et puis qu’est-ce qu’il lui avait pris de s’associer avec ce général véreux ? Pourquoi vouloir détruire les fluides ? Qu’est-ce que Bleylock lui avait dit pour le convaincre ? Sinedd était un rebelle dans l’âme qui détestait l’autorité sous toutes ses formes mais de là à détruire ce que faisait la Galaxie même…

Griffins soupira. Il adorait Sinedd et Kiya, oh ça oui, il les aimait comme ses propres enfants. En revanche, il détestait leur caractère buté et orgueilleux. Quand ils étaient enfants, ils se souvenaient que les rares fois où ils se disputaient, il fallait faire preuve d’une patience extrême tout simplement parce que l’un refusait de faire le premier pas.

« Jamais vu des gosses aussi butés que vous deux… marmonna-t-il.
- Désolé, s’excusa Kiya avec un sourire. Dis-moi… Comment va Sinedd ?
- Il est nerveux. La Cup, le match All Star et puis toi aussi… Il est pas des plus faciles à vivre en ce moment.
- Je… J’aimerai vraiment pouvoir lui parler, commença la jeune femme. Mai… Je peux pas ! Cette histoire avec Bleylock a fait beaucoup de bruit à la Technoïd. Ils se sont arrangés pour étouffer la majeure partie mais… ça reste fragile. Et si on apprend qu’il a trempé dedans, même manipulé…
- Ouais, je vois… Sa carrière sera fini.
- Ouais. Maddox s’est montré indulgent avec lui, sans doute parce qu’il était aussi une victime… Mais bon, c’est Maddox. Il nous a fait arrêter parce qu’on a voulu arrêté la finale de la Cup y’a quatre ans.
- C’est pas un marrant, oui.
- C’est pour ça que je veux pas qu’on apprenne qu’il est mon frère ! Ça pourrait lui apporter des ennuis ou même à nous parce qu’on pourrait penser qu’on l’a couvert.
- Ils en pensent quoi les pirates ?
- Rien, je leur ai pas parlé de Sinedd. À part à Ben, mon entraîneur. »

Kiya avait l’air profondément troublé. Cela faisait de la peine à Griffins de la voir ainsi. Il tendit la main et repoussa une mèche de cheveux qui lui tombait devant les yeux.

« Faut surtout pas qu’il trempe dans un autre truc louche… murmura-t-elle pour elle-même.
- Truc louche comme ? demanda Griffins, soudain inquiet.
- Je sais pas moi, un truc illégal ou dangereux. ‘fin un truc qui où il devrait pas être… »

Cela lui rappelait étrangement le Neitherball. Illégal, dangereux et un endroit où il ne devait pas être. En plus de cela, Sinedd était le coordinateur, c’était lui qui était chargé de ramener de nouveaux joueurs. Seulement, Griffins n’avait pas souvenir que Sinedd leur ait dit comment il avait obtenu ce job. Cela méritait davantage d’explication…

« Je pense qu’il a retenu la leçon, tenta de la rassurer le capitaine tout en ne croyant pas un mot de ce qu’il disait.
- Tu sais aussi bien que moi que Sinedd n’a pas une grande mémoire, fit la jeune femme, amère.
- Kiya, ne t’inquiète pas, on est six à le surveiller ! On le remarquerait s’il était impliqué dans un truc pas net.
- Griffins, tu me jures que tu me le diras s’il était impliqué dans ce genre de chose ?
- Oui, oui, ne t’inquiète pas. Mais crois-moi, je ne pense qu’il s’amusera de nouveau à faire copain-copain avec un cinglé. »

Kiya parut rassurée et lui sourit. Elle vida son verre et proposa à Griffins de le raccompagner. Cela faisait près d’une heure qu’ils discutaient, Arthegor allait lui faire sa fête s’il tardait une minute de plus. Griffins, lui, se jura de surveiller davantage les activités de Sinedd au Neitherball.

« C’était sympa de te revoir, dit Griffins, une fois devant l’hôtel. Tu m’as vraiment manqué.
- Merci, sourit Kiya. Moi aussi, j’étais contente de te revoir. Et désolé de t’avoir autant secoué.
- Oh, c’est pas grave, je m’en remettrai ! Mais la prochaine fois que tu m’annonces que tu as aidé à sauver la Galaxie tandis que ton frère tentait de la détruire, demanda à tes copains de prendre des alcools plus forts !
- Ça marche. De toute façon, ça fait plusieurs fois qu’on leur fait la remarque.
- Et surtout, si tu veux passer nous voir, n’hésites pas. Ça fera plaisir aux gars et surtout à Sinedd. »

Kiya hocha la tête. Puis, elle tourna les talons et s’éloigna. Griffins la regarda s’éloigner, secoué mais content malgré tout. Tout d’un coup, une idée lui traversa l’esprit.

« Kiya ! s’écria-t-il. »

Elle se retourna.

« La prochaine fois que l’on se reverra, j’espère que ce sera sur un terrain ! »


__________________

Tadaaaaa ! I'm back with a new chapter ^^. On entame de plein pied la saison 2 et les choses vont commencer sérieusement à bouger pour notre petite héroïne ! Bon, c'est pas encore l'heure des retrouvailles familiales mais ça ne saurait tarder ^^.

Bonne lecture !

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
D'jok
Admin
avatar

Messages : 521
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 21
Localisation : Derrière une toile

MessageSujet: Re: Kiya   Mar 23 Juil - 15:29

SALUT COMME CA FAISAIT LONGTEMPS. J'ai même du relire un peu du chapitre précédent pour me le remette en mémoire, haha

Bon chapitre, en tout cas ! Je m'attendais pas à ce que Kiya aille voir les Shadows pour les prévenir de la stratégie de Ben, ça m'a surprise ! Au début, je me suis dit que c'était bien égoïste de sa part, mais... En y réfléchissant, entre tuer sa relation avec sa famille et de vieux amis (déjà qu'elle est pas super en point) ou révéler une tactique de foot qui ne les fera pas forcément gagner, je crois que le choix le plus raisonnable est vite fait xD
Mais je sens qu'elle va le payer, pendant le match. Je pense pas que ses coéquipiers vont applaudir son geste s'ils l'apprennent ._.

Bref. J'aime bien Griffins. Je crois que je l'ai jamais dit, donc voila, je l'aime bien. On a du mal à imaginer ce genre de personnage quand on voit les Shadows en plein match, dans le dessin animé xD c'est un peu comme leur papa à Sinedd et Kiya, ou leur grand frère. Je lui souhaite du courage pour essayer de leur faire entendre raison u.u

Par contre.... SINEDD T'AURAIS DU LES SUIVRE EN CACHETTE QUAND MEME En colère Je sais que c'est plus drôle pour toi de faire durer le suspense, mais c'est pas juste pour lui, sa soeur était juste là, dans le même bâtiment que lui, TU LES TORTURES mais je crois que c'est justement ce qui te plaît

Du coup, j'ai hâte qu'on arrive à leurs retrouvailles, ça sera pas trop tôt xD allez, je m'envole vers ton chapitre d'eyeshield, et bonne continuation ! ^^


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animetseries.forumgratuit.org
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Mar 23 Juil - 18:21

Ah nan, t'as pas compris le truc. Kiya ne va pas voir les Shadows pour les prévenir de la stratégie de Ben, elle a quand même un minimum de loyauté. Déjà, c'est pas les Shadows qu'elle va voir mais juste Griffins. Et elle va le voir parce qu'elle a besoin de parler à quelqu'un de ce qui se passe dans sa petite tête, donc Griffins est tout désigné.
Ouais, Griffins se considère un peu comme leur père à Sinedd et à Kiya et je crois qu'on peut lui suite bien du courage, parce que deux têtes de mules comme ça, c'est pas un cadeau -.-. Mais bon, il les aime quand même. Donc si tu veux donner un "grand-père" à Emma et à Erik, tu peux utiliser Griffins XD.
Oui, je suis en train de me dire que je torture bien Sinedd et que Kiya n'est pas cool avec lui. Mais en fait elle a tellement peur qu'il trempe dans un nouveau plan de Bleylock qu'elle préfère le surveiller de loin au cas où.
Oui, oui, leurs retrouvailles vont pas être tristes XD. Elles font même presque tout un chapitre, tellement ils avaient de choses à se dire. Donc, t'as intérêt à pas louper ça ^^.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Dim 25 Aoû - 16:57

Et voici le chapitre 18 ! Comme j'ai plusieurs chapitre d'avance, ça me permet d'avoir un rythme plus régulier ^^.

Chapitre 18 :


L’arrivée des Pirates sur le Génèse Stadium n’avait strictement rien changé aux habitudes de Ben, ou presque. Il se montrait encore plus sadique que d’habitude. L’entraînement débutait à sept heures tapantes par un réveil musculaires dont l’entraîneur avait le secret. Ben organisait ensuite une séance vidéo dans laquelle il décryptait avec minutie le jeu des Shadows. L’après-midi était consacrée à la mise en place des stratégies établies. Ils terminaient un peu avant seize heures. La grande majorité de l’équipe avait droit à un repos bien mérité tandis que Stevens, en raison du match All Stars, et Kiya pour retrouver sa forme d’antan, bénéficiaient d’une petite séance spéciale. Les deux rentraient tellement fatigués qu’ils n’avaient même pas la force de manger.

« Je mets au défi n’importe quel autre entraîneur d’être aussi cruel que Ben ! s’exclama Mike en débarquant dans la salle de repos.
- Laisse tomber, y’a personne qui peut être plus cruel que lui, répondit Sue en s’affalant sur une banquette. »

La défenseuse ôta ses crampons avec bonheur. Ses pauvres petons pouvaient enfin respirer. Les journées étaient longues et éprouvantes, elle était surprise qu’ils soient encore vivants. Elle eut alors une pensée pour Stevens et Kiya qui devaient encore supporter Ben durant deux heures.

« Le jacuzzi est libre, fit Sasha en entrant, ses gants à la main.
- Cool ! s’exclama Sue. On va pouvoir y aller !
- Non, désolé, c’est à notre tour ! répliqua Kare. Vous y êtes déjà allée en premier hier.
- Hé ! Et la galanterie alors ? »

Sans attendre la réponse, Sue prit Mary et Sasha par un bras et se rendit au jacuzzi. Les garçons durent se résoudre à laisser encore une fois ces demoiselles passer devant. Kare se laissa tomber sur un canapé, passablement agacé.

« Ça vous aurait gêné de me soutenir ? lança-t-il à ses coéquipiers.
- Te vexe pas, vieux, répondit Mike d’une voix faible, mais j’ai plus la force de m’opposer à Sue. Les tirs de Stevens, Kiya et Jecht m’ont tué.
- Désolé, s’exclama l’intéressé. Mais c’est pour la bonne cause.
- C’est douloureux, la bonne cause. »

Artie surgit à ce moment-là, les bras chargés de maillot. Le jeune homme avait obtenu de Sony la gestion du bar avec Cuistot, et d’après ce que les pirates pouvaient constater, les affaires marchaient bien.

« Salut les gars ! lança-t-il à la cantonade. Ça roule ?
- Artie, s’il te plait, vas-y mollo sur les décibels, soupira Dan. On est crevé.
- C’est pas vrai ! Ben a encore voulu vous tuer ? Comment vous faites pour tenir le coup ?
- T’en fais pas, nous aussi on se pose la question, dit Jecht. Sinon, toi ça va ?
- Niquel ! Regardez, j’ai réussi à avoir les maillots dédicacés des Lightnings ! »

Très fier de sa trouvaille, Artie les déplia avec de grands mouvements devant les yeux des joueurs. À l’occasion de la Cup, il avait choisi une décoration spéciale et tentait d’obtenir les maillots des équipes participantes.

« Comment t’as fait pour les avoir ? demanda Kare, assez impressionné.
- Oh tu sais, deux-trois contacts par-ci, par-là et c’est bon ! Ça va faire les deuxièmes que je récupère avec ceux des Wambas.
- Et les nôtres alors ?
- Oh mais ça compte pas, je vous vois tous les jours. Pour que ça ait de la valeur, faut qu’il y ait un minimum de difficulté. »

Un grand silence suivit cette déclaration. Artie se rendit compte alors que les joueurs le fixaient d’un air sombre.

« Je rêve ou il vient de dire que nos maillots n’avaient aucune valeur ? fit Mike à ses coéquipiers.
- Heu… non, c’est pas ce que je voulais dire… s’empressa de répondre Artie, prenant tout à coup conscience de son erreur.
- Ouais, c’est bien ce qu’il a dit, confirma Dan. »

Dan, Kare, Mike et Jecht venaient de se lever et s’étaient emparés de coussins qu’ils brandissaient vers Artie. Ce dernier voulut prendre ses jambes à son cou mais avant qu’il en ait eu le temps, une avalanche de coussin s’abattit sur lui.

« Eh ! Arrêtez ! lança Artie en tentant de se défendre. Bon sang, je croyais que vous étiez morts !
- Alors comme ça nos maillots n’ont aucune valeur ? siffla Jecht. Espèce de traitre !
- Ok, ok, c’est bon, je m’excuse ! Vos maillots ont énormément de valeurs… ouch ! »

Un des coussins lancé par Mike lui fit perdre l’équilibre et Artie percuta un torse musclé qui se révéla appartenir à Stevens. Déséquilibré lui aussi, Stevens et Artie s’écroulèrent tous les deux par terre.

« Mais qu’est-ce qui se passe ici ? lança Kiya en apparaissant derrière Stevens.
- Rien du tout, répondit Mike le plus innocemment possible. Juste une partie de football coussin. »
- Ah ouais ? fit Stevens. Et maintenant, est-ce que je pourrais me lever ?

Artie s’exécuta et aida par la même occasion, Stevens à se relever. Lui et Kiya étaient tellement trempé de sueur que les cheveux leurs collaient au visage. Ils semblaient éreinté mais néanmoins pas totalement à bout.

« Qu’est-ce que vous faites-là ? interrogea Jecht. Vous deviez pas terminer dans deux heures ?
- Ben nous a lâchés plus tôt, répondit Kiya. Béni soit-il !
- Il vous a lâché plus tôt ? Par quel miracle ?
- Aucune idée… Où sont les filles ?
- Au Jacuzzi, répondit Kare. Et s’il te plait… »

La jeune femme partit avant même qu’il ait fini sa phrase. Kare soupira de dépit et se laissa tomber sur le canapé. Pourquoi fallait-il que les filles qu’il côtoie soient si difficiles à vivre ?

__________________________


Kiya rejoignit la salle du jacuzzi, les muscles endoloris. Ben ne lui faisait aucun cadeau mais elle était forcée de reconnaitre que son entraînement était efficace. Elle était bien plus en forme qu’avant et supportait mieux la cadence. Elle avait également repris du muscle et avait gagné en force et en rapidité.

Elle se sentait aussi bien mieux depuis qu’elle avait parlé à Griffins. Bien sûr, Ben lui avait un peu remonté les bretelles lorsqu’il l’avait appris mais du moment que Griffins ne disait rien, il voulait bien passer l’éponge. Kiya se demandait ce que son ancien capitaine avait bien pu raconter aux autres quand il était revenu. Elle savait qu’elle lui en avait demandé beaucoup mais il fallait à tout prix qu’il garde le silence. Elle espérait également qu’il saurait gérer Sinedd. Griffins était la seule personne avec leur grand-père (et elle d’une certaine façon) à avoir un semblant d’influence sur lui.

« Salut les filles, dit-elle en entrant dans la surchauffée.
- Kiya ! s’exclama Sasha. Qu’est-ce que tu fais-là ?
- Ben nous a libérés plus tôt, répondit la jeune fille en se déshabillant.
- Sans blague ? s’étonna Mary. Pourquoi ?
- J’imagine qu’il veut nous préserver en vue de la Cup. »

Elle entra dans le jacuzzi. Sitôt dans l’eau chaude, elle sentit ses muscles se détendre. Un vrai bonheur !

« Ça fait du bien, murmura-t-elle.
- T’as quand même l’air bien plus en forme qu’au début, remarqua Sue. Quand t’as repris, t’étais tellement fatiguée que c’était tout juste s’il ne fallait pas te soutenir pour marcher.
- Ça prouve que l’entraînement de Ben fonctionne, fit Kiya. Mais bon, j’ai pas envie de parler que foot là ! Si tu nous disais où t’en étais avec Stevens, Sue ? »

Mary et Sasha éclatèrent de rire tandis que Sue fusillait Kiya du regard.

« C’est pas vrai ! s’écria-t-elle. Tu vas pas t’y mettre toi aussi !
- Ben disons qu’après la petite scène le soir du tirage au sort, c’est difficile de ne pas se poser la question.
- J’étais contente, c’est tout ! se défendit la jeune fille.
- Ouais mais on avait aussi l’impression que tu voulais l’embrasser, susurra Mary.
- Je refuse d’avoir cette conversation avec vous ! »

Les trois filles piquèrent un fou rire qui vexa encore plus Sue. Mais Mary, Kiya et Sasha ne purent en apprendre davantage, malgré toutes leurs questions. C’est à ce moment-là que de grands coups retentirent à la porte.

« Les filles ! s’écria la voix de Kare. Sortez de là vite !
- Si c’est pour nous faire d’ici plus vite, répondit Mary, laisse tomber !
- Qu’est-ce que tu racontes ? Y’a un flash spécial sur la Cup ! Apparemment, c’est un truc assez important. »

Il n’en fallut pas plus pour que les filles sortent de l’eau, se saisissent d’un peignoir et se précipitent dans le salon. Ben s’y trouvait en compagnie des garçons, ainsi qu’Artie et Benett.

« … semblent être en grande difficulté à quelques semaines à peine du début de la Cup, fit Nork à l’écran.
- Nork, il semblerait qu’Aarch soit à la recherche d’un nouveau gardien, reprit Callie Mystie, et des rumeurs circulent selon lesquelles le capitaine des Snow Kids, Rocket, aurait été temporairement suspendu par la Ligue. Si ces rumeurs se confirment, cela pourrait avoir de graves conséquences lors du match d’ouverture. »

« Rocket suspendu ? s’exclama Dan. C’est du délire, y’a pas plus réglo comme joueur ! »

« Et où est passé Ahito l’extraordinaire gardien des Snow Kids ? poursuivit Nork. Personne ne l’a vu depuis l’arrivée de son équipe au Génèse Stadium. Pourrait-il lui aussi être impliqué dans cette affaire ? Et que va-t-il advenir de Rocket ? Que va-t-il bien faire ? Où va-t-il aller s’il écope d’une suspension définitive ? »

L’annonce eut l’effet d’une bombe. Les joueurs se regardèrent les uns les autres, totalement abasourdis par la nouvelle.

« Ouah… commença Mike après quelques minutes de silence. Ça s’annonce mal pour les Snow Kids...
- Comment on a pu suspendre Rocket ? s’interrogea Sue. C’est bien le dernier à faire des trucs illégales !
- Il n’y a qu’une seule chose qui peut entrainer une suspension temporaire et une enquête de la Ligue, dit Kiya, l’utilisation du fluide en dehors des matchs de foot.
- Justement, c’est pas le genre de Rocket de faire ça ! »

Effectivement, songea Kiya, ce n’était pas du tout le genre de Rocket. Si jamais il avait réellement utilisé le Souffle, cela ne pouvait être que pour quelque chose qui valait réellement le coup. Et puis restait le cas Ahito. D’après Arcadia Sports, il n’a pas été vu depuis l’arrivée de l’équipe. Aurait-il lui aussi des problèmes ?

« Tout cela est très triste, soupira Ben, mais je ne vais pas m’en plaindre. »

Sa réplique fit sursauter tout le monde.

« Attends, Ben, tu te rends compte de ce que tu dis ? lança Artie.
- Oui, tout à fait, répondit l’entraîneur. Je suis comme vous, je suis très surpris par cette nouvelle d’autant plus que Rocket est un joueur exemplaire et j’espère que cela ne lui portera pas préjudice. Mais ça s’arrête là. Dans les faits, je ne vais pas me plaindre de voir une des équipes favorites diminuées à quelques jours de la compétition. »

Le raisonnement se tenait. Moins il y avait de rivaux, mieux ce serait pour eux. Mais tout de même… Rocket ne méritait pas ça.

« Et le match All Stars alors ? fit Stevens. Qui va le remplacer ?
- Ça, ça reste un détail, reprit Ben. Ça ne changera rien à ton entraînement.
- Ouais… »

Cela ne sembla pas rassurer le capitaine des Pirates. Jugeant que toutes ces interrogations étaient mauvaises pour ses joueurs, Ben les envoya dans leurs chambres avec interdiction de les quitter jusqu’au diner. Kiya rejoignit celle qu’elle partageait avec Sasha et s’écroula sur le lit.

« Ça va pas être une Cup banale, murmura-t-elle.
- Non, répondit Sasha en la rejoignant. Mais en même temps, tu as déjà vu une Cup qui ressemble à une autre ?
- Hum… Non pas vraiment. Mais en fait, ce que je voulais dire, c’est que j’ai un mauvais pressentiment.
- Hein ? »

Sasha se redressa sur un bras et regarda son amie, les sourcils froncés.

« Comment ça un mauvais pressentiment ?
- J’en sais rien, comme ça.
- Ça m’avance ! »

Kiya haussa les épaules. Ce mauvais pressentiment l’avait prise dès son arrivée au Génèse Stadium, comme si elle s’attendait à ce quelque chose de grave arrive. Au début, elle avait cru que c’était parce qu’elle était nerveuse à l’idée de retrouver les Shadows lors du match mais depuis qu’elle avait entendu cette nouvelle sur Rocket, il s’était renforcé.

« Je me fais sans doute des idées, chuchota-t-elle. »

____________________________

Les nouvelles continuaient à affluer sur les Snow Kids  à quelques semaines de la Cup. La dernière en date était le désir d’Aarch d’organiser un match amical contre les Shadows.

On savait qu’il avait engagé deux nouveaux joueurs pour remplacer Ahito et Rocket, mais l’on ignorait toujours ce qu’il était advenu de ces derniers. Certaines rumeurs prétendaient même que Rocket avait quitté les Snow Kids. Quant à son remplaçant pour le match All Stars, ce n’était autre que D’Jok, au grand regret de Kiya.

Là où tous les entraineurs allaient de leurs petits commentaires acerbes sur le match Shadows – Snow Kids, Ben, au contraire, se réjouissait.

« Cela nous donnera des données encore plus récentes sur les Shadows, avait-il dit à ses joueurs. Plus on étudiera leur jeu, plus on sera à même de le contrer. Je compte donc sur vous pour regarder attentivement ce match.
- Voilà pourquoi il nous a donné notre journée, marmonna Mike.
- Un problème, Mike ? l’interpella Ben.
- Non, rien du tout ! »

Les Pirates se rendirent donc au Génèse Stadium le jour du match, incognito. Bien sûr, maintenant qu’ils avaient l’immunité, ils n’avaient plus à craindre de se faire arrêter par les robots mais comme le disait si bien Sony, un cadeau de la Technoïd n’était jamais anodin. Surtout pour un ancien pirate.

Aarch avait aligné ses deux nouveaux joueurs sur le terrain. Yuki, qui était la cousine de Thran et Ahito, occupait la place de gardien de but, tandis que Mark prenait la place de Rocket et tous les supporters des Snow Kids attendaient d’eux qu’ils fassent des merveilles.

Kiya, cette fois-ci, ne cacha pas sa préférence. Comme la Galaxie ne risquait pas d’être détruite en cas d’une victoire shadows, elle pouvait les encourager librement et espérer que son frère colle une gentille raclée à D’Jok, d’autant plus que ce dernier avait été nommé capitaine des Snow Kids.

« Il avait pas tellement le choix, dit Kare. Y’en a pas beaucoup qui pouvait remplacer Rocket dans ce rôle.
- Certes, répliqua Kiya, mais il y avait beaucoup mieux que D’Jok !
- Ah ouais, qui ?
- Tia déjà. Et puis Thran, voir même Mei ! D’Jok est beaucoup trop perso ! Il fonce droit dans le mur et il réfléchit après ! Il a pas la carrure d’un capitaine !
- Ah les choix mystérieux des entraineurs, s’exclama Mike, hilare. Aarch n’est pas le seul à en faire. Après tout, on a bien Stevens comme capitaine ! »

La petite bande éclata de rire alors que Stevens lançait un regard noir à son gardien qui répliqua par un grand sourire.  

Les Snow Kids s’emparèrent de la balle dès le début du match mais les Shadows donnèrent le ton immédiatement en distribuant des tacles ravageurs. Leur défense était l’une des plus agressives de la compétition avec celle des Rykers. Mais contrairement à ces dernières, les Shadows étaient très peu sanctionnés. La preuve qu’ils savaient parfaitement bien manier les règles.

« C’est étrange qu’Arthegor n’ait pas fait jouer Medek et Arkona fit remarquer Sasha alors que Mark se faisait prendre la balle. Ça aurait été un excellent test pour eux.
- Il voulait sans doute s’assurer la victoire en alignant son équipe type, répondit Mary. Ce match, c’est un peu une revanche pour lui. »

L’attaque des Snow Kids était extrêmement bien mené par D’Jok qui était au four et au moulin. Kiya dû reconnaitre qu’il arrivait parfaitement à faire circuler le ballon entre les joueurs. Le nouveau capitaine des Snow Kids, après une action avec Mei, fit une passe à Micro-Ice. Malheureusement pour lui, il se fit immédiatement prendre le ballon par Nillis qui passa ensuite à Sinedd qui tira aussitôt. Le ballon fusa droit sur Yuki qui ne sembla pas être en mesure de l’arrêter. Mais au dernier moment, D’Jok, qui avait remonté tout le terrain, bloqua le ballon avec son pied.

« Oh non ! C’est pas vrai ! s’exclama Kiya. »

Yuki relança pour Thran qui passa ensuite à Tia qui transmit le ballon pour Mark. Le milieu de terrain évita un tacle de Griffins et fit une passe magistrale pour Tia qui envoya le ballon dans les filets, sans que Norx puisse y faire quoi que ce soit.

« Ouah ! Vous avez vu cette passe ? s’enthousiasma Kare. Elle est juste sublime !
- Ça, c’est le cas de le dire ! renchérit Sue. La défense shadows ne pouvait rien faire ! »

Ce but avait profondément vexé les Shadows qui redoublèrent d’effort. Nilla intercepta magistralement une passe de D’Jok pour Mei et la passa ensuite à Ateo. Le milieu de terrain courut en direction des buts des Snow Kids et tenta une passe vers Sinedd. Celle-ci se retrouva interceptée par Tia qui repartit aussitôt en sens inverse.

« C’est moi ou Sinedd est à côté de ses pompes ? fit Dan. D’habitude, il est plus percutant que ça.
- On dirait qu’il manque d’énergie, murmura Kiya. »

Tia, toujours aussi efficace sur le terrain, passa à Mark qui semblait avoir trouvé son rythme. Le joueur transmit ensuite à D’Jok qui tira en plein vol. Mais Norx arrêta la balle et après avoir tournoyé sur lui-même l’envoya à l’autre bout du terrain, vide de toute présence shadows. Un instant, les spectateurs pensèrent que les Snow Kids s’empareraient de la balle mais Sinedd surgit tout à coup. Seulement le coup de sifflet de la mi-temps l’interrompit alors qu’il s’apprêtait à tirer.

« Zut, c’est trop bête, maugréa Kiya.
- Tu m’étonnes ! s’écria Jecht. J’aimerai pas être interrompu comme ça. Y’a rien de plus frustrant.
- En tout cas, ce match est plutôt disputé, dit Stevens. Je m’attendais pas à ce que les Snow Kids jouent aussi bien avec deux nouveaux joueurs.
- Attends de voir la seconde mi-temps, prévint Sue. Je suis sûre que les Shadows seront beaucoup plus efficace. »

Le coup d’envoi fut donné par les Shadows qui partirent immédiatement à l’attaque avec Sinedd. Tia lui chipa la balle à l’entrée de la surface de réparation.et fonça vers les buts adverses mais pour une obscure, la jeune fille refusa de passer à D’Jok, libre de tout marquage et transmit à Mark qui se le fit immédiatement prendre par Nilla et Mycos.

« C’était quoi ça ? s’exclama Kare. D’habitude, elle est plus vigilante que ça. »

Les deux défenseurs remontèrent le terrain pour transmettre à leur coéquipier mais D’Jok, furieux de s’être fait ignorer les tacla, prit la balle avant de la lancer et Micro-Ice et assura même la défense.

Il ne restait plus que deux minutes au chronomètre et l’on se dirigeait fort vers une victoire Snow Kids. Seulement, le jeu des Snow Kids avait semblé beaucoup moins fluide qu’en première mi-temps là où les Shadows avaient gagné en cohésion. Pour couronner le tout, D’Jok semblait être au bout du rouleau.

« Ah la fierté de porter le brassard ! fit Stevens. Tu te sens invincible, indispensable, au-dessus de tout, et puis après tu te retrouves complètement vidé. »

D’Jok cessa de poursuivre Sinedd, totalement essoufflé. L’attaquant shadows se retrouva seul face aux buts de la jeune Yuki. Le capitaine trouva pourtant la force de revenir sur son rival, trop tard hélas pour l’empêcher de tirer. La nouvelle venue avait bien anticipé la trajectoire de la balle mais avait plongé trop tôt pour arrêter le ballon. Les Shadows égalisèrent sur le coup de sifflet final.

« Eh bien, eh bien ! C’était très instructif, dit Stevens tandis qu’ils sortaient du stade. Les Snow Kids restent bons mais on sent qu’ils ont peu perdu de leur cohésion. Deux nouveaux joueurs d’un coup, ça perturbe.
- J’ai trouvé Mark vraiment bon, renchérit Mary. Il a pas la vista de Rocket mais il fait des excellentes passes et son entente avec Tia est très bonne. Quand il aura le Souffle, il va détoner !
- Je suis d’accord, approuva Kare. Par contre, leur nouvelle gardienne manque un peu d’expérience. Elle est trop fébrile. Elle a eu de la chance que D’Jok soit là pour le premier tir de Sinedd.
- Pour infos, intervint Mike, gardien est le poste qui demande le plus de temps d’adaptation. Et je peux vous assurer que commencer direct contre les Shadows n’est vraiment, vraiment pas un cadeau. En fait, elle est à égalité avec les Lightnings pour la PEPC.
- La quoi ? s’écria ses coéquipiers.
- Pire Equipe Pour Commencer, tiens ! Nan, nan, les Shadows et les Lightnings, c’est vraiment un cauchemar pour tout gardien débutant.
- Est-ce que tu ne dirais pas ça justement parce que ton premier match c’était contre les Shadows ? le taquina Jecht. Tu t’es pris combien de but ce jour-là ?
- J’aime autant ne pas en parler… »

Il était convenu que l’équipe rejoigne Ben au bar après le match afin de l’analyser plus en détails. En arrivant, ils eurent la surprise de le découvrir avec les deux nouveaux défenseurs de l’équipe, les jumeaux Jefferson et Lucio.

« Eh les gars ! Comment ça va ? s’exclama Sue en les voyant. »

Leur arrivée tardive sur le Génèse était due au fait qu’en plus de faire partie de l’équipe de foot, ils étaient hacker pour la section recherches des flottes d’abordage. Depuis qu’ils avaient l’immunité, les pirates ne pouvaient plus gagner aussi facilement leur vie en s’emparant des pièces de la Technoïd. Cette section avait été créée dans le but de trouver des équivalents aux pièces informatiques technoïd dans d’autres recoins de la Galaxie.

« Salut, répondit Jefferson en prenant Sue dans ses bras. Désolé d’arriver si tard.
- Oh, c’est pas grave, les rassura Stevens, vous avez échappé à l’entrainement diabolique de Ben.
- Pas tout à fait, dit Lucio, il nous a prévu des séances de rattrapages.
- Tu n’as donc aucun cœur ? s’offusqua le capitaine en se tournant vers son entraineur. Tu veux également ajouter de pauvres gamins innocents à la liste de tes victimes !
- Oh non, ils sont venus d’eux-mêmes, se défendit Ben. Au fait, j’ai reçu ça pour toi. »

Il lança une disquette à Stevens qui la rattrapa à la volée.

« Les instructions pour le match All Stars, expliqua-t-il. L’heure du rendez-vous, le lieu. La Ligue a également organisé une séance photo pour le sponsor et Aarch souhaite te voir, histoire de mettre certaines choses au point. Ah, et c’est officiel, D’Jok remplace Rocket au match All Stars.
- Ouch ! grimaça Stevens. Vu ce que j’ai vu aujourd’hui, mettre Sinedd et D’Jok dans la même équipe, c’est pas l’idée du siècle.
- Sans doute, reconnut Ben. Les matchs All Stars ont toujours assuré le beau jeu, par contre pour ce qui est de l’esprit d’équipe, c’est autre chose. Les joueurs sélectionnés ont bien souvent une forte personnalité et sont les stars de leur équipe. C’est à l’entraîneur de gérer les egos des joueurs et je fais confiance à Aarch pour cela.
- En tout cas, j’espère que tu nous raconteras tout, fit Jecht avec un clin d’œil. Juste pour voir si Sinedd et D’Jok ne se sont pas mis sur la figure.
- Ça n’a rien de drôle, lança Kiya tandis que les autres s’esclaffaient. »

Ben secoua la tête, un peu dépité. Ses joueurs étaient tellement détendus, peut-être un peu trop. Ou peut-être était-ce lui qui était trop nerveux ? Il s’était esquinté le genou lors du dernier match de qualification pour la Galactik Football Cup, il y a des années de cela. Les Pirates avaient tout de même réussi à se qualifier et même à atteindre les quarts de finales. Mais Ben n’avait pas pu remettre un pied sur le terrain. Son genou était trop grièvement blessé, il avait dû mettre un terme à sa carrière.

Devenir l’entraîneur des Pirates avait été pour lui une résurrection. Il pouvait continuer à faire ce qu’il aimait tant. Cela n’avait pas été facile au début, les joueurs qu’il avait à disposition étaient, certes plein de bonne volonté, mais bien trop juste pour le haut niveau. Avec en plus, l’absence de fluide, les matchs tournaient souvent à la catastrophe. Et puis un beau jour, il avait rencontré Stevens et les autres. Ils manquaient encore de discipline, de rigueur et de maitrise mais il avait vu en eux le talent et la force nécessaire pour remporter la Galactik Football Cup. Cela prendrait du temps mais il avait l’intime conviction qu’ils y arriveraient un jour.

_______________

Au programme de ce chapitre, le match SK-Shadows et les pirates sur le Génèse. J'ai eu plus de mal à décrire le match, j'ai dû perdre la main XD.

Bonne lecture !

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
D'jok
Admin
avatar

Messages : 521
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 21
Localisation : Derrière une toile

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 4 Sep - 15:13

Je viens de vérifier, t'as mis à peine un mois pour poster la suite, c'est chouette ! C'est cool les chapitres en avance, hein ? On sent qu'on a le contrôle de la situation Cool

Mais du coup, vivement le suivant, parce que celui-là c'est plus pour nous faire poireauter en attendant les retrouvailles Sinedd-Kiya, hein. Sadique auteur En colère 
Tiens ça doit être la première fois que je commence un commentaire par "vivement le chapitre suivant"

Ca veut pas dire que celui-là n'est pas bon hein XD mais bon, les descriptions de matchs qu'on connaît, toussa, c'est moins palpitant... Hé, au fait, D'jok est un très bon capitaine, d'abord, Kiya est une mauvaise langue e.e (bon, d'accord, je suis un peu de mauvaise foi) Mei n'aurait pas fait une meilleure capitaine, je trouve. Tia et Thran... Tiens j'y avais jamais pensé, mais c'est pas bête, surtout Tia xD

N'empêche, en lisant tes chapitres, je redécouvre la saison 2, parce que contrairement à la première, je la connais pas par coeur, loin de là XD j'ai du la voir en entier une seule fois, du coup, y a quand même un peu de suspense pour moi, parfois je me souviens plus de ce qui se passe après. Hâte de lire le match All Star, du coup, j'espère que ça sera du point de vue de Stevens, je l'aime beaucoup ce petit. Mais les retrouvailles d'abord S\'il te plaiiiit 

Aaaah en parlant de Stevens, j'allais oublier Sue. Elle est mignonne à faire la fille fière et bornée. Tu vas sortir avec Stevens un jour, ma petite, je te le garantis, pas la peine de prendre des grands airs Diabolique 

Par contre, fais attention en te relisant, t'as oublié des mots ^^ Bon, ça va, on arrive à les retrouver, mais en tombant dessus, ça peut déconcerter

Voilà, j'avoue que j'ai peu de choses à dire sur ce chapitre, sauf vivement la suite (comment ça je l'ai déjà dit ?)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animetseries.forumgratuit.org
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Jeu 14 Nov - 10:46

Voici le chapitre 19 mes amis ! Il se passe beaucoup de chose d'ailleurs ^^.

Chapitre 19 :



Sony revint sur le Génèse le lendemain du match amical des Shadows et des Snow Kids. Son retour prit tout le monde au dépourvu, d’autant plus qu’il n’avait donné aucune explication. Mais dans la mesure où le match All Stars approchait et que D’Jok était dans l’équipe, les pirates finirent par se dire qu’il était sans doute revenu pour voir son fils.

Aarch passa au bar la veille du match All Stars afin de parler à Stevens. Son arrivée fit une petite sensation auprès de la clientèle qui le regarda longuement avec des yeux ronds. Aarch, plutôt mal à l’aise, resta ainsi une bonne dizaine de minutes avant que Ben ne vienne le chercher. L’entraîneur des Pirates voulaient s’entretenir avec son vis-à-vis avant de lui confier son joueur. Ne voulant manquer cette entrevue pour rien au monde, l’équipe des Pirates se cacha derrière une alcôve pour les écouter en douce.

« Combien vous pariez que Ben l’a fait poireauter volontairement ? chuchota Mike. »

Tous les autres approuvèrent d’un signe de tête. Ben aimait bien marquer son territoire.

Les deux entraineurs se regardèrent un instant, en chien de faïence. Aarch avait légèrement troublé par cet accueil plus qu’inhabituel. Ben, lui, était aussi inexpressif

« Je vous remercie d’être venu aussi vite, dit Ben. Je sais que vous voulez parler avant tout à Stevens, mais je me suis dit que cela ne serait pas inutile.
- Je comprends, ne vous en faites, répondit Aarch. Pour ma part, je suis seulement flatté de rencontrer l’entraineur des Pirates. »

Ben esquissa un discret sourire.

« Je suis heureux d’avoir Stevens dans l’équipe All Stars, poursuivit Aarch. Les Pirates ont énormément progressé ces dernières années et notamment Stevens.
- Serait-ce une délicate façon de me flatter, Aarch ?
- De vous flatter ? Non, non ! Je pense sincèrement ce que je viens de vous dire !
- Désolé, vieux réflexe de pirate. On a toujours du mal à faire confiance à ceux que l’on ne connait pas. Et en tant qu’entraineur, je me méfie toujours des autres équipes, surtout celles qui possèdent un fluide.
- Pourquoi cela ?
- Le mépris. »

Cela jeta un froid entre les deux hommes. Derrière l’alcôve, les joueurs écoutaient religieusement et légèrement inquiets.

« Il joue à quoi là ? chuchota Kare.
- Il s’amuse, fit Stevens.
- Je vais vous le dire franchement, les gars, dit Sue, là, Ben me fait peur.
- Je ne méprise absolument pas les Pirates, lança Aarch beaucoup plus froidement qu’auparavant. »

Ben redressa la tête.

« J’ai beaucoup de respect pour votre équipe et pour ce que vous avez fait, poursuivit-il, vous êtes parti de loin pour en arriver là où vous êtes. J’ai vécu la même chose avec mon équipe. La seule différence, c’est qu’on a mis moins de temps que vous. Mais je t’assure que je ne traiterai pas Stevens avec moins de respect que les autres joueurs de l’équipe. »

Ben sembla jauger Aarch pendant quelques minutes, comme s’il voulait s’assurer qu’il pensait réellement ce qu’il venait de dire. Puis, il hocha la tête et s’écria :

« Stevens ! Montre-toi ! »

Le capitaine sursauta à l’annonce de son nom et se releva timidement.

« Et tant qu’à faire, poursuivit l’entraineur, dis aux autres de venir aussi. Ça sert à rien qu’ils restent cacher. »

Kiya, Sasha, Kare, Dan, Mike, Jecht, Sue, Mary, Jefferson et Lucio se regardèrent surpris puis imitèrent leur capitaine, sous les yeux médusés d’Aarch.

« Franchement, vous n’êtes pas discret pour des pirates, railla Ben. Corsos vous ferait la peau s’il vous voyait. »

Stevens s’avança et serra chaleureusement la main d’Aarch

« C’est un honneur de vous rencontrer, dit-il. Je suis très fier d’être sous vos ordres pour un match.
- Moi de même, répondit Aarch. Comme je le disais à ton entraîneur, tu es un excellent joueur et je ne te traiterai pas différemment des autres.
- Je n’en doute pas une seconde ! »

L’entraineur des Snow Kids se tourna ensuite vers le reste de l’équipe qui dévisagea longuement. Il s’arrêta sur Kiya et son visage s’éclaira.

« Ben, j’aimerai que tu m’accordes une faveur, dit-il.
- Laquelle ?
- J’aimerai prendre Kiya comme assistante pour le match All Stars. »

Les Pirates poussèrent un grand cri de stupeur et regardèrent Aarch comme si c’était un fantôme. Même Ben haussa les sourcils de surprise.

« Je sais qu’elle est ton assistante, se justifia Aarch, et qu’elle est également une véritable mine d’information sur les joueurs. Je pense que cela serait une bonne chose qu’elle soit là, elle pourra m’aider à coordonner le jeu. »

Puis, il se tourna vers Kiya et lui sourit :

« J’ajouterai que dans la mesure où elle n’a pas pu participer au match quand elle était joueuse, j’aimerai lui donner cette occasion même si elle ne sera pas sur le terrain. »

Kiya avait le cœur qui battait à tout rompre et fit signe à Ben de refuser la proposition. Elle n’avait aucune envie de se retrouver face à des joueurs qu’elle avait autrefois affronté en match !

« Intéressant, murmura Ben. C’est d’accord, Aarch, je te la laisse. »

Kiya se prit le visage dans les mains. Dans quelle galère Ben l’avait encore embarqué ?

« Ça ne te dérange pas, Kiya ? lui demanda-t-il, ironique. »

Ah tiens, c’était maintenant qu’il posait la question ? La jeune femme le fusilla du regard.

« Alors c’est d’accord ! s’écria Aarch. Stevens, Kiya, je vous attends tous les deux demain au stade. D’ici là, reposez-vous bien.
- Est-ce que ça te dérangerait de me laisser pour une fois décider toute seule ? s’emporta Kiya une fois qu’Aarch parti.
- Hum… Quand je serais sûr que tu répondras « oui », sans doute, répondit Ben. En entendant, je pense que ça sera une bonne expérience pour toi. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut côtoyer de tels joueurs pour un match de gala.
- Ben, tous ces joueurs je les ai déjà affrontés. Je les connais par cœur !
- Oui mais du temps a passé depuis. Ne t’emporte pas comme ça, Kiya, tout se passera bien. »

Oui, techniquement parlant. Mais Ben avait-il oublié que Sinedd était aussi sélectionné pour le match ? Sinedd qui n’était autre que son frère ! Comment elle était censée réagir maintenant ?

La jeune femme rumina ces sombres pensées durant toute la soirée, malgré ce que ses amis pouvaient dire. Le pire dans cette histoire, c’est que si Sinedd n’était pas dans l’équipe, elle se serait fait une joie de participer à ce match, même en tant qu’assistante.

« Au fait, Ben, fit Stevens en s’appuyant sur son entraîneur, c’était quoi ce petit numéro avec Aarch ? Tu t’inquiétais pour moi ? »

Ben ne répondit et fit mine de consulter ses fiches.

« Ben ?
- Je crois qu’un entraînement infernal vous ferait le plus grand bien. »


_____________________________


Le jour du match All Stars tant attendu était arrivé. Dès la première heure de la journée, les émissions spéciales sur le sujet s’enchainaient. Un parfum de fête avait envahi les rues du Génèse Stadium. Les magasins et les restaurants s’étaient mis aux couleurs du match et des camelots vendaient à la sauvette les produits dérivés. Le match se jouera à guichet fermé et il n’y avait pas un écran géant qui n’allait pas être pris d’assaut au moment du coup d’envoi.

« Bonne chance, les gars ! lança Jecht.
- On compte sur vous pour faire honneur aux Pirates ! renchérit Dan.
- Et Stevens, si tu fais un bon match, y’a de fortes chances pour que Sue accepte de sortir avec toi ! clama Mary. Oh ! »

La milieu de terrain quitta précipitamment le hall afin de ne pas subir les foudres de sa coéquipière qui s’était lancée à sa poursuite. Stevens et Kiya éclatèrent de rire. Ils remercièrent chaleureusement leurs coéquipiers et partirent. Ils avaient à peine fait quelques pas dehors qu’ils tombèrent nez à nez avec Sony et Corsos.

« Stevens, Kiya ! s’écria le chef des pirates. Bonne chance pour le match ! On est tous avec vous !
- Merci Sony, répondit Kiya. Et toi profite bien de ton tête-à-tête avec Maddox.
- Tu parles, ronchonna Corsos. On sera surveillé de toute part !
- Relax, Corsos, le rassura Sony. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut assister à un match aux premières loges ! Au fait, je voulais vous demander à tous les deux, est-ce que vous n’auriez pas vu Rocket récemment.
- Rocket ? fit Stevens. Non, pourquoi ?
- D’après Clamp cela fait une semaine qu’il a disparu et cela m’inquiète. Alors je voulais savoir si vous ne l’aviez pas aperçu.
- Non, désolé, aucune nouvelle, répondit le capitaine. Mais je te ferais signe si on le voit.
- Pourquoi ça t’inquiète ? demanda Kiya, soudain suspicieuse.
- Comme ça. Mais ne vous souciez pas de ça. Concentrez-vous sur le match et la Cup ! Montrez de quoi les Pirates sont capables ! »

Sony les quitta en faisant de grands signes mais ce qu’il avait dit sema le doute dans l’esprit de Kiya. Sony ne s’inquiétait jamais sans raison, il avait un instinct quasi-infaillible et s’il s’inquiétait pour Rocket, c’est que cela cachait sûrement quelque chose de plus grave.

Les deux Pirates furent les premiers à arrivés au stade. Cela arrangea bien Kiya qui en profita pour s’éclipser dans la cabine de l’entraîneur sans avoir à rencontrer les autres. Elle y retrouva Aarch qui programmait déjà sa machine.

« Bienvenue Kiya ! lança-t-il. Je suis content que tu sois là.
- Merci monsieur, répondit-elle timidement.
- Je sais que je t’ai un peu prévenu au dernier moment mais tu sais…
- Ne vous inquiétez pas, l’interrompit la jeune fille. J’apprécie sincèrement votre offre. C’est juste que… je suis un peu nerveuse. Je connais la plupart des joueurs sélectionnés et j’appréhende leur réaction quand ils me verront.
- Rassure-toi, je pense qu’ils seront contents. Après tout, tu es comme une légende vivante ! »

Kiya rougit à ses paroles. Elle avait toujours mal quand on lui disait qu’elle était une légende pour la simple et bonne raison qu’elle ne se considérait pas comme telle. C’était aussi ce qui la rebutait à reprendre la compétition.

« Tenez, dit-elle pour détourner le sujet. J’ai fait ça hier soir. C’est un peu mince mais j’espère que ça vous sera utile. »

Aarch prit la feuille qu’elle lui tendait. C’était un récapitulatif des points forts et points faibles des joueurs ainsi que l’analyse complète du jeu des Technodroïd B3.

« Tu as fait tout ça hier soir ? fit Aarch, impressionné. Chapeau !
- Oh, c’est rien vous savez. Juste quelques vieux souvenirs que j’avais des joueurs. Quant aux robots, c’est plutôt normal pour un pirate de les connaitre par cœur. »

L’heure du match approchait peu à peu. Les joueurs arrivaient au fur et à mesure, Warren d’abord, puis Luur, Kernor, Lun-Zera, Sinedd et D’Jok. Tous, à l’exception de Kernor, était de vocation offensive. Aarch avait dû broder tant bien que mal selon leur niveau et leurs facilités. Stevens et Lun-Zera étaient en défense, Sinedd s’occupaient du milieu de terrain avec Luur et Warren et D’Jok étaient à l’attaque.

Kiya était de plus en plus nerveuse. Il ne restait plus qu’une poignée de minute avant le coup d’envoi. Aarch était parti dire un mot aux joueurs tandis que Kiya mettaient les machines en marche avec Climbo lorsqu’elle se rendit compte qu’elle avait oublié de dire quelque chose de très important à Aarch. Seulement, elle ne pouvait pas débarquer comme ça dans les vestiaires…

« Tût ! rouspéta Climbo.
- Tu me vois arriver comme une fleur et pour leur donner des instructions ? s’exclama Kiya.
-Tut !
- Non, Climbo, je refuse. »

Agacé de son entêtement, le petit animal la frappa à la tête. Kiya tenta de le dégager mais Climbo insistait.
« Ok, ok, ok ! céda-t-elle. Je vais y aller ! »

Climbo la poussa presque en dehors de la cabine et aussi surprenant que cela puisse paraitre, il était assez fort pour sa petite taille. Kiya se retrouva vite devant la porte du vestiaire encore plus nerveuse que quelques minutes auparavant.

« Allez, ma grande, c’est le moment ou jamais ! s’encouragea-t-elle. »

La porte s’ouvrit et la jeune femme s’avança timidement.

« Ah ! Kiya ! fit Aarch en la voyant. Entre, vite. »

Kiya le rejoignit, tête baissée, serrant Climbo contre sa poitrine et en essayant de ne pas prêter attention aux regards médusés qui étaient braqués sur elle et surtout, surtout, de ne pas croiser celui de Sinedd.

« Vous connaissez tous Kiya, j’imagine, commença Aarch. Je lui ai demandé d’être mon assistante pour ce match. Elle a une parfaite connaissance du jeu de chaque équipe et de chaque joueur, ce qui nous sera très utile pour ce match. »

Un long silence suivit ce discours. Kiya avait les joues en feu et était persuadé que son visage avait la même couleur que ses cheveux. Elle sentait le regard des joueurs.

« Tu voulais me dire quelque chose ? dit Aarch pour briser le silence.
- Heu… Oui, je… heu… »

« Allez, ressaisis-toi bon sang ! »

Elle se racla la gorge et redressa la tête.

« Je pense que vous savez que vous jouez contre une vulgaire bande de robot, commença-t-elle d’une voix beaucoup plus assurée, et que de ce fait, ce n’est pas l’intelligence leur principale qualité. Toutefois, ils connaissent vos capacités par cœur et peuvent se montrer assez dangereux s’ils en ont la possibilité. Donc jouez autrement que comme vous avez l’habitude de le faire, soyez rapide et ils finiront bientôt en grille-pain. »

Les joueurs la regardaient toujours avec surprise mais celle-ci était désormais nuancée par une sorte de respect. La pression qui pesait sur les épaules de Kiya s’allégea un tout petit peu.

« Vous avez tous bien compris ? reprit Aarch. Jouez collectif ! Amusez-vous et surtout montrez à quel point vous êtes doués ! »

L’équipe partit ensuite d’un grand cri de guerre et quittèrent un à un les vestiaires, ce fut seulement à ce moment-là que Kiya s’autorisa à se tourner vers son frère. Mais cette fois-ci, ce fut lui qui évita son regard.

_____________________________

Chapitre 19, première partie fin

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Jeu 14 Nov - 10:51

Chapitre 19, deuxième partie

______________________

L’ambiance était électrique. Le stade entier criait le nom des fabuleux joueurs quand ils arrivèrent. Les Technodroïds étaient présents, en mode repos. Stevens faisait de grands signes, il était réellement fou de joie participé à ce match et il le méritait. Kiya aperçut également Sony et Corsos dans la tribune de la Technoïd en compagnie du Duc Maddox et celui lui fit tout drôle. Ce n’était pas tous les jours que l’on pouvait voir le chef des pirates et le dirigeant suprême de la Technoïd côte à côte à un match de galactik football.

Le match démarra. Warren (qui avait naturellement écopé du brassard de capitaine) s’empara du ballon et le passa à Luur qui la transmit à Sinedd. Les robots avaient à peine le temps de réagir ! Sinedd se dirigea vers les buts, D’Jok derrière lui en position idéal pour marquer. Sinedd hésita une fraction de seconde à lui passer la balle mais une fraction de seconde de trop et se la fit prendre.

« Aïe, aïe, aïe, c’est pas gagné pour ces deux-là, songea Kiya. »

Les Technodroïd récupèrent le ballon et foncèrent vers les buts adverses. Mais Stevens, vigilant, tacla le robot. Le ballon fut récupéré par Lun-Zera qui tenta une longue passe pour Warren qui transmit ensuite à D’Jok. Le joueur des Snow Kids fit appel au Souffle, s’éleva dans les airs et propulsa le ballon en plein sur le gardien technodroïd avec un superbe retourné.

« Oui ! s’écria Aarch. Oui, c’était fantastique ! D’Jok, joli tir ! »

La passe de Warren était à montrer dans toutes les écoles de football, un véritable modèle. Et D’Jok avait très bien répondu. Cette équipe était plutôt bien rôdée en fin de compte.

Le jeu reprit avec Luur qui fit démonstration de toute sa puissance et de celle de son fluide. Il ne faisait pas parti des joueurs les plus rapides mais son talent et sa force compensaient largement ce manque, sans compter que son fluide était redoutable. Le joueur s’éleva haut dans les airs avant d’exécuter un puissant tir qui envoya le ballon droit dans les filets.

« Luur, ça fait plaisir à voir des actions comme ça ! s’enthousiasma Aarch. »

Les Technodroïd étaient totalement submergés par la force des All Stars. Ils ne parvenaient pas à lancer d’attaque et leur défense résistait avec peine aux assauts répétés de leurs adversaires. L’attaque mené par Warren et D’Jok avec le soutien de Sinedd et Luur pouvaient donner des sueurs froides à n’importe qui.

« Sinedd, passe à D’Jok, il est bien placé pour tirer ! lança Aarch au joueur des Shadows qui était en possession du ballon.

Mais une nouvelle fois, Sinedd ne sembla pas vouloir jouer avec D’Jok malgré les grands signes qu’il lui faisait. Il ne vit pas le joueur technodroïd qui se précipitait sur lui et qui le bouscula. Sinedd s’écroula et perdit le ballon par la même occasion.

« C’était quoi, ça ? »

Les Technodroïd lancèrent alors leur redoutable attaque. Ils s’assemblèrent comme pour faire une sorte de moulin qui envoya le ballon en plein dans les filets All Stars. Rien n’aurait pu arrêter ce tir ultra-rapide.

« Lâchez-moi, Aarch, dit alors Sinedd. Vous n’êtes plus mon entraîneur !
- Tu as raison Sinedd, répondit Aarch. Aucun de mes joueurs ne jouerait aussi mal que ça, surtout face à une vulgaire bande de robot. »

La remarque d’Aarch sembla avoir eu un certain effet sur Sinedd mais ce fut surtout le regard méprisant que Warren lui lança à la fin de la première mi-temps, qui le troubla.

« Je pourrais peut-être lui parler ? suggéra Kiya à l’entraineur alors qu’ils se rendaient dans les vestiaires.
- Je te remercie, Kiya, lui répondit Aarch. Mais c’est quelque chose que Sinedd doit comprendre seul. »

C’était Warren qui s’était chargé du sermon de mi-temps en attendant Aarch. Avec l’expérience qui était la sienne, il avait parfaitement décelé les faiblesses de l’équipe sur cette première mi-temps.

« Ecoutez-moi tous, et surtout toi Sinedd, disait-il. On ne va quand même pas se laisser ridiculiser par ces robots, pas vrai ? On ne peut pas se prendre un autre but. C’est compris, Sinedd ? Plus d’erreur cette fois. Couvre ton ballon et arrête de jouer perso, c’est clair ? »

La remarque avait du mal à passer mais Sinedd était avant tout un battant qui détestait perdre. Il avait bien compris qu’une autre erreur comme celle qu’il avait faite en fin de première mi-temps pourrait leur coûter cher.

« Prouve-moi que tu es digne de porter le maillot de l’équipe All Stars, poursuivit Warren. Et vous aussi. On est l’équipe All Stars ! »

Tous les joueurs approuvèrent d’un signe de tête cette tirade. Le capitaine des Lightnings se tourna ensuite vers Aarch et dit :

« C’est à vous, coach.
- Que dire de plus après ça ? Vous savez quoi faire ! »

Le match reprit avec la remise en jeu des Technodroïd mais Lun-Zera s’empara aussitôt de la balle qu’elle passa à D’Jok, qui passa à Sinedd et enfin à Warren. Le joueur des Lightnings se précipita vers les buts libre de tout marquage, tira et marqua. Cela faisait 3 à 1 pour les All Stars.

Visiblement, la petite remise au point de la mi-temps avait eu l’effet escompté sur Sinedd qui n’hésita pas désormais à passer à ses partenaires.

Lun-Zera fit démonstration de l’agilité légendaire des Wambas en passant deux robots avec une facilité déconcertante. La star des Wambas passa ensuite à Warren qui se débarrassa avec autant de facilité de ses assaillants. Le ballon fut remis à Sinedd qui utilisa son Smog pour se rapprocher encore davantage des buts et de passer à D’Jok lequel passa ensuite Luur. Le Xénon bloqua la balle avec son pied, comme s’il attendait quelque chose puis sans que personne ne comprenne quelque chose, il marqua un but en faisant littéralement voler la cage adverse.

Personne n’avait rien vu pas même les plus ardents observateurs. Luur était allé à une telle vitesse que n’importe qui se serait fait piégé. C’était une des capacités de son fluide.

Le match touchait à sa fin et la domination All Stars était sans partage. Les robots n’arrivaient même plus à suivre le rythme de leurs adversaires : Lun-Zera se débarrassait sans la moindre difficulté des robots, Stevens interceptait la moindre passe, Kernor arrêtait les quelques tirs qui parvenaient jusqu’à elle et le quatuor d’attaquant était absolument intraitable.

Le dernier but fut marqué après un nouveau jeu de passe qui était parti de Lun-Zera pour Sinedd. Le joueur la récupéra en se téléportant et transmit ensuite le ballon à D’Jok qui avait le champ libre jusqu’au but.

« Beau travail Sinedd ! le félicita Aarch. Je savais que tu pouvais y arriver ! »

D’Jok sauta en l’air à l’aide du Souffle et tira avant tant de puissance que les bras du gardien furent arrachés. Le match se termina sur le score sans appel de 5 à 1.

« Youhou ! s’écria Kiya. Ça, c’est ce qui s’appelle gagner avec la manière. »

Les joueurs paradèrent encore quelques minutes sur le terrain profitant de ces derniers instants de détentes avant le début de la Cup. Même Sinedd et D’Jok semblaient avoir oublié (pour le moment du moins) leur rivalité.

« Félicitation ! s’écria Aarch. Vous avez tous magnifiquement bien joué ! Je suis fier d’avoir été votre entraineur. »

Kiya s’assit à même le sol dans la cabine de l’entraineur, Climbo sur ses genoux. Elle était vraiment contente. Participer à ce match lui avait fait oublier tous ces petits soucis

« Merci beaucoup de m’avoir invité Aarch, lui dit-elle. Ça m’a fait le plus grand bien d’être ici ce soir.
- J’en suis ravi, Kiya, répondit l’entraîneur. Cela ne remplace pas une sélection chez les All Stars mais c’est mieux que rien.
- Oh, pour moi, ça vaut une sélection. »

Elle se releva et serra la main de celui qui avait été son supérieur le temps du match.

« Si jamais l’envie de jouer te reprend, surtout fais-moi, fit-il. Je serais ravi de t’accueillir dans mon équipe.
- Merci de l’offre mais je suis parfaitement à ma place chez les Pirates. »

Elle salua une dernière fois Aarch avant de quitter la cabine et se dirigea vers les vestiaires. Elle voulait dire quelques mots aux joueurs avant de partir et peut-être prendre Sinedd à part… Peut-être.

Elle avait à peine fermé la porte qu’elle vit Sinedd à l’autre bout du couloir quitter les vestiaires, son sac sur l’épaule. D’un seul coup, ses bonnes résolutions s’envolèrent. Sinedd et elle se croisèrent sans même s’accorder un regard mais juste avant de pénétrer dans les vestiaires, la jeune femme se retourna pour regarder son frère s’éloigner. Elle soupira.

« Quel enfer… murmura-t-elle en ouvrant la porte.
- Kiya ! »

Dès l’instant où il l’aperçut, Warren s’avança vers elle.

« Quelle surprise de te revoir après tout ce temps ! s’exclama-t-il. Mais où étais-tu passé ?
- Bonsoir, Warren, répondit la jeune femme. Oui, je sais, ça fait un certain temps.
- Tu as disparu tellement brusquement, poursuivit le joueur. On s’est tous posé énormément de question. Qu’est-ce qui s’est passé ?
- Oh, beaucoup de choses assez compliqué… Alors j’ai eu besoin de temps pour digérer tout ça.
- Sept ans, c’est beaucoup, fit remarquer Warren.
- Je sais…
- J’imagine que tu n’as pas beaucoup joué au foot. »

Kiya eut un petit rire amer. On en revenant encore à au football. Seul le respect qu’elle avait pour Warren l’empêcha de répliquer quelque chose de cinglant.

« Je n’avais plus envie de jouer, reconnut-elle. Alors je me suis fait oublier. Je n’avais pas envie que l’on m’interroge sur cette histoire. »

Warren l’observa longuement comme s’il essayait de sonder l’intérieur de son être.

« Tu étais vraiment une excellente joueuse, dit-il. Pour tout t’avouer, je te craignais.
- Vous exagérez, rit Kiya. Je ne suis pas aussi forte que vous.
- Oh que si ! Tu l’es même plus que moi. À ton âge, j’étais incapable de faire ce que toi tu faisais.
- Vous n’êtes pas le premier à me dire ça… »

Quand elle avait commencé, elle était toujours très honoré d’entendre cela. Aujourd’hui, cela lui tapait sur le système. Warren sembla réaliser qu’il avait touché une corde sensible. Il sourit et posa une main sur son épaule, compréhensif.

« En tout cas, j’étais content de te revoir ce soir, dit-il. Passe me voir quand tu veux, ce sera toujours un plaisir de discuter avec toi. »

Kiya hocha la tête et s’écarta pour laisser passer Warren. Leur petite conversation avait attiré l’attention des autres joueurs qui ne cessaient de la fixer. Kiya fit signe à Stevens qu’elle allait partir et salua une dernière fois les joueurs.

Le capitaine des Pirates la rejoignit quelques minutes à l’entrée du Génèse Stadium, seul.

« Tu sais qu’il y en a beaucoup qui paierait cher pour avoir un compliment de la part de Warren, lança-t-il.
- La ferme.
- Le prends pas mal, Kiya, c’était une simple taquinerie.
- Je sais, Stevens, je l’ai pas pris spécialement mal. Et je suis très touché par ce que m’a dit Warren. Seulement, ça fait drôle de refaire parti du monde du foot quand tu l’as quitté pendant des années.
- Hum… Oui, je vois. Et que tu as vécu toutes ces années comme une recluse aussi.
- Aussi. »

Les deux pirates rirent. Kiya s’étira les bras. Le match All Stars étaient fini, ils allaient maintenant pouvoir entrer de plein pied dans la Galactik Football Cup.

« Bon, je vais rentrer, dit-elle. Tu viens ?
- Non, je vais boire un pot avec les autres. Ben ne m’en voudra pas pour ça, non ?
- Je ne pense pas, à condition que tu ne fasses pas bêtises.
- Mais je suis sage comme une image Kiya ! lança le joueur en rejoignant le stade. »

Kiya le regarda, amusée. La jeune femme songea qu’il devait être particulièrement heureux d’être là ce soir et de pouvoir savourer une victoire sans se soucier d’être pourchassée par une bande de robot. Bien sûr, il était tenu à un certain anonymat par les lois des Pirates mais il était malgré tout plus libre que lorsqu’ils étaient en cavale.

Elle n’avait pas envie de retourner tout de suite à l’hôtel alors elle en profita pour trainer dans les rues du Génèse. Il régnait encore une ambiance de fête, comme il n’en régnait que pendant les matchs de foot. Sauf que là, on sentait davantage l’unité et l’harmonie des peuples.

Elle repensa également à Sinedd. Dire qu’ils ne s’étaient même pas adressé la parole… Il n’y avait vraiment qu’eux pour réagir comme ça ! Et le pire dans tout ça, c’était que Kiya ne pensait même pas pouvoir répondre à toutes les questions qu’il lui poserait. Et pourtant elle avait tellement envie de lui parler ! C’était le duel du cœur et de la raison.

Soudain, elle entendit qu’on l’appelait. Elle se retourna et vit Benett foncer sur elle à bord d’un magnetboard. Kiya se baissa instinctivement pour l’éviter.

« Mais qu’est-ce que tu fous ? hurla-t-elle quand il se fut arrêté. Ça va pas de foncer comme ça sur les gens ?
- Tiens, Kiya, tu tombes bien justement ! s’exclama Kiya. On a besoin de toi !
- Hein ? Eeeeeeh ! »

Sans lui fournir plus d’explication, Benett la prit par le bras et l’entraina sur son magnetboard. Il s’éleva dans les airs et fonça à toutes allures dans les allées du Génèse Stadium. Kiya s’accrochait du mieux qu’elle pouvait à la taille de Benett qui avait l’air de s’amuser comme un petit fou.

« Haha ! Enfin un peu d’action ! Ça commençait à me taper sur le système cette trêve avec la Technoïd. »

Kiya ne répondit pas, sentant que si elle ouvrait la bouche, elle rendrait son dîner. Benett amorça tout à coup une descente en piquée qui obligea la jeune femme à fermer les yeux.

« Accroche-toi, ma jolie, ça va chauffer ! cria le capitaine. »

Kiya crut qu’ils ne s’arrêteraient jamais mais brusquement, ils retrouvèrent un peu de stabilité. Elle ouvrit les yeux et découvrit avec soulagement qu’ils s’étaient arrêté. Elle sauta du board sans demander son reste, blanche comme un linge.

« Ça… Je te jure que tu vas me le payer… parvint-telle à articuler, furieuse.
- Allez, suis-moi, fit Benett comme si elle n’avait rien dit. »

Le capitaine descendit les escaliers qui se trouvaient en contrebas et s’enfonça dans les bas-fonds du Génèse Stadium. Kiya enrageait. Dans quoi est-ce qu’il l’avait embarqué ? Il ne trouvait pas qu’elle avait suffisamment de souci comme ça avec le match contre les Shadows qui approchaient ?

Ils rejoignirent Artie qui semblait surveiller attentivement ses arrières.

« Oh bah t’es là ! s’exclama-t-il. Et comment t’as…
- Disons que j’ai pris un… un raccourci, expliqua Benett.
- Ouah… souffla Artie en découvrant l’engin.
- Et j’ai rencontré Kiya sur le chemin, poursuivit-il, je lui ai proposé de venir avec moi.
- Proposé ? s’offusqua l’intéressée. Tu m’as carrément trainé de force, oui ! Je peux savoir ce qui se passe à la fin ?
- J’ai pris en filature deux gars en filatures, expliqua Artie. Deux anciens joueurs des Wambas.
- Sony a quelque chose contre les Wambas ? demanda Benett alors qu’ils descendaient un peu plus sous le Génèse.
- Non, non, le rassura Artie, mais je les ai surpris en train de parler de Rocket. Je te parie qu’ils vont nous conduire droit à lui !
- Bien joué, Artie, c’est du sérieux ça ! Allez, on y va.
- Depuis quand vous vous intéressé à Rocket ? interrogea Kiya, complètement perdue.
- Ça fait une semaine qu’il a quitté les Snow Kids, lui répondit Artie alors qu’ils se mettaient à courir.
- Et alors ?
- Sony pense que le retrouver peut nous conduire à Bleylock.
- Quoi ? Bleylock ?
- On t’expliquera plus tard. Suis-nous ! »

Le cœur de Kiya avait raté un battement lorsqu’elle avait entendu le nom de Bleylock. Pourquoi est-ce qu’il refaisait surface comme ça ? Bleylock était mort, non ? Sony l’avait vu tombé dans le vide, il ne pouvait pas avoir survécu ! Alors… quel rapport pouvait-il y avoir entre la disparition de Rocket et Bleylock ?

Malheureusement Artie et Benett ne semblaient pas pressés d’éclairer sa lanterne. Ils étaient bien trop occupés à ne pas se faire repérer par les deux Wambas, Woolsen et Zerounde, deux anciens joueurs qui avaient davantage brillé par leurs activités en dehors du terrain que lors des matchs.

« T’es sûr de ton coup, mon vieux ? interrogea Benett tandis que leurs deux cibles cherchaient leur chemin. On dirait… qu’ils sont perdus. »

Une sonnerie les fit alors sursauter. La montre d’Artie sonnait d’un bip très désagréable et surtout très bruyant.

« Bon sang Artie ! pesta Benett.
- Oups… »

Le jeune homme s’empressa de l’éteindre. Malheureusement cela avait attiré l’attention des Wambas qui regardèrent dans leur direction.

« Attends là ! T’as pas entendu quelque chose ? demanda Zerounde.
- Nan. Pourquoi qu’est-ce qu’il y a ?
- Non, rien. Allez, on y va, on va être en retard.
- Eh ben bravo ! rouspéta Benett en frappant Artie à la tête. On aurait eu affaire à des robots, on était cuit !
- Ouais, désolé. Laissons-leur un peu d’avance.
- Ça vaut mieux, le gros a l’air plus méfiant que son copain, marmonna Kiya. »

Les Pirates continuèrent leurs filatures tout en maintenant une distance suffisamment grande pour se cacher en cas de nouvel incident. Kiya ignorait où ils se trouvaient, ils avaient l’air de s’enfoncer jusqu’au plus profond du Génèse Stadium. Rien ne semblait indiquer qu’une quelconque activité se déroulait dans le coin, jusqu’à ce qu’ils entendent le bruit d’une foule en délire. Artie, Benett et Kiya accélèrent le pas et débouchèrent dans un vaste espace parcourut de fil, de tuyau et de poutre, au centre duquel trônait une sphère. Une foule immense s’amassait autour. Kiya reconnut parmi eux des joueurs actuels comme ancien. Mais où avaient-ils atterri ?

« Tu avais raison, Artie, fit Benett. C’est bien lui… »

Kiya remarqua alors les écrans postés aux abords de la sphère. On pouvait y voir Rocket, les cheveux attachés et l’air beaucoup plus sombre qu’auparavant.

« Tuuuuuuuuuuuuuuuuut ! s’écria Climbo.
- Sinedd est avec lui… murmura Kiya, les yeux écarquillés et la voix éteinte. Mais bon sang, qu’est-ce que c’est que ça ? »

Les deux joueurs s’affrontaient dans un contre un sans merci. Mais les règles ne semblaient pas avoir grande importance dans ce jeu tant, Sinedd et Rocket rivalisaient de brutalité. Kiya vit Rocket faire un croche-patte délibéré à son adversaire pour le déséquilibrer. Sinedd parvint à conserver le ballon mais Rocket le récupéra en sautant grâce à une brèche dans le mur. Les deux adversaires se fixèrent un instant puis Sinedd tira dans le ballon. Rocket le bloqua en levant le pied et l’envoya aussitôt après dans un trou qui devait servir de but.

« Buut, Rocket ! annonça un robot qui voltigeait autour de la sphère. »

Kiya remarqua alors pour la première fois l’écran qui affichait le score : 1 partout. Quelque chose lui disait que cela allait mal se finir.

« Tut, tut, tuuuuut ! s’écria Climbo, complètement paniqué et qui volait partout autour d’elle.
- Calme-toi ! lança-telle en le reprenant dans ses bras.
- Jamais vu ça de ma vie… souffla Benett. Tu sais que ça, Kiya ?
- Evidemment que non, qu’est-ce que tu crois ? »

Le ballon venait d’être remis en jeu mais ni Sinedd, ni Rocket, ne parvint à le récupérer tant ils semblaient être de niveau égale. Sinedd tenta alors de récupérer le ballon par une reprise en l’air mais il le manqua de quelques centimètres. Rocket en profita alors pour le reprendre et marquer un nouveau but.

« But… Rocket ! »

Benett alluma sa montre-émetteur et composa le numéro de Sony :

« Ça y est, Sony. On a trouvé Rocket, annonça-t-il.
- Beau travail, les félicita le chef des pirates. Je suis sûr que Bleylock n’est pas loin.
- Eh les gars, regardez ! s’exclama Artie. »

Il désigna un petit groupe de joueur qui se tenait un peu à l’écart de la foule. Groupe que les pirates reconnurent immédiatement puisque ce n’était qu’autre leurs propres joueurs : Stevens, Sue, Mike, Kare, Jefferson et Lucio. Benett, Artie et Kiya étaient estomaqués.

« Mais qu’est-ce qu’ils font ici ? s’écria le capitaine, furibond
- Je sais pas ! répondit Kiya. J’ignorais l’existence de cet endroit jusqu’à ce soir. »

ls descendirent un peu plus tandis que dans la sphère, le jeu avait repris. Les Pirates n’avaient même pas remarqués, trop occupés à encourager les joueurs. Ce ne fut que lorsque Kiya les appela qu’ils les virent.

« Salut Kiya ! s’écria Kare. Alors toi aussi tu viens faire un tour au Neitherball ?
- Le Neihterball ? C’est comme ça que s’appelle ce truc ? lança-t-elle.
- Ce truc ? fit Mike, choqué. Mais tu sais de quoi tu parles ?
- Et vous, vous savez ce que c’est exactement ? intervint Benett, furieux. Vous vous retrouvez dans cet endroit lugubre pour regarder des types jouer comme des sauvages !
- Du calme, intima Stevens. On ne fait rien de mal, on regarde juste un match !
- Et ça ne vous est pas venu à l’esprit que la Technoïd pouvait être derrière tout ça ? dit Artie, les bras croisés.
- La Technoïd ? »

Stevens, Kare, Mike, Sue et les jumeaux se regardèrent, sans comprendre.

« Ou plus exactement Bleylock, approfondit Benett. »

Cette fois, les Pirates restèrent muets de stupeur. Dans la sphère, Sinedd venait d’égaliser, grâce à un coup sur Rocket.

« On peut savoir ce que Bleylock vient faire dans l’histoire ? interrogea Sue, pour le moins mécontente.
- Ouais, renchérit Mike. Il est mort, non ?
- Non, dit Benett. Clamp affirme l’avoir vu dans les rues. Et Sony pense que la disparition de Rocket a un lien avec Bleylock. »

Kiya se tourna vers les deux compères. Ça, elle ne le savait pas. Et visiblement, son mauvais pressentiment se confirmait.

« Pourquoi vous ne nous l’avez pas dit ? lança-t-elle aux deux pirates.
- On voulait pas vous déranger, expliqua Artie. Avec la Cup et le match All Stars…
- Ah ouais ? Et tu crois pas qu’on aurait pu vous faire gagner du temps alors qu’on savait parfaitement où était Rocket ? s’écria Kare.
- Depuis combien ça dure cette histoire ? interrogea Benett.
- Le Neitherball ? Aucune idée, répondit Stevens. Ca avait l’air déjà bien en place quand on l’a découvert. Rocket, par contre, ça ne fait que quelques jours qu’il a pris le contrôle de la sphère.
- Et Sinedd ? demanda Kiya.
- D’après ce qu’on sait, c’est lui qui coordonne la sphère et qui se charge de recruter de nouveaux joueurs. On raconte que c’est lui qui a ramené Rocket, expliqua Sue.
- Si Bleylock est vraiment derrière tout ça, marmonna Benett, ça va être très difficile de le coincer. »

Kiya, elle, était au bord des larmes. Le cauchemar semblait recommencer, comme il y a quatre ans. Si Bleylock était derrière le Neitherball alors, une nouvelle fois, Sinedd était impliqué dans son plan. Oh ! Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi lui encore une fois ?

Le duel faisait rage entre Sinedd et Rocket. Aucun des deux ne voulait céder. Rocket utilisa le mur pour faire rebondir la balle mais Sinedd le lui chipa et partit en sens inverse. Le joueur des Snow Kids prit appuie sur le mur pour s’interposer et prendre le ballon dans les jambes de son adversaire. Sinedd esquiva le tacle mais retomba mal sur ses jambes. Sa cheville droite se déroba lorsqu’il atterrit et il s’écroula par terre.

Kiya se mordit les lèvres en voyant Sinedd se relever avec difficulté tandis que Rocket faisait des dribbles avec le ballon. Quand le joueur des Shadows fut debout, Rocket envoya le ballon rebondir sur le mur et en prenant appui sur le torse de Sinedd, l’envoya dans le trou avec un retourné.

« Ouh la la, ça c’était violent ! s’exclama Artie.
- Y’a pas de règles au Neitherball, dit Mike. C’est le principe même du jeu.
- Comment vous faites pour aimer ça ? »

Mike ne répondit pas et haussa les épaules. Rocket venait de sortir de la sphère, l’air triomphant. Le public acclamait son nom et levait les bras. Sinedd le suivait en boitant, mais se laissa tomber une fois dehors. N’y tenant plus, Kiya sauta encore un peu plus en bas.

« Où est-ce que tu vas ? l’interpella Benett.
- J’ai quelque chose à faire ! répondit la jeune fille en s’éloignant. Ne m’attendez pas ! »

Plus elle s’approchait du cœur de la foule, plus son cœur battait vite. Elle n’aimait pas du tout cet endroit, l’ambiance était pesante, lourde, malsaine… Et elle supportait encore moins d’y voir son propre frère.

Elle était maintenant suffisamment proche de lui pour le voir plus en détails. Il s’était appuyé contre un poteau et était blanc comme un linge. Sa cheville semblait le faire souffrir. Kiya l’observa longuement, discrètement. Son cœur battait encore plus vite et elle était totalement pétrifiée, incapable de faire le moindre geste.

Climbo regardait successivement Kiya et Sinedd. Il mourrait d’envie de rejoindre le jeune homme. Plusieurs fois d’ailleurs, il fit mine de se rapprocher sans que Kiya ne dise quoi que ce soit. C’est alors que sa jeune maitresse se leva et brusquement et sauta de la poutre où elle était monté. Climbo resta un moment interdit, comme s’il ne réalisait pas ce qui se passait. Pourtant, il s’aperçut bien vite que Kiya s’avançait vers Sinedd, déterminée.

« Tu ne t’es pas loupée, dit-elle lorsqu’elle se retrouva face à lui. »

Sinedd sursauta en l’entendant. Puis il leva les yeux et eut la surprise de découvrir… Kiya, debout, face à lui, Climbo sur l’épaule. Pendant quelques secondes, il fut incapable d’émettre le moindre son.

« Ce truc… Le Neitherball, ça n’a pas l’air drôle, poursuivit-elle. »

C’était bel et bien elle. Sinedd avait encore du mal à croire qu’elle se tenait devant lui. Il ne l’avait pas vu pendant tellement d’année que la voir deux fois dans la même soirée, dont la seconde fois, c’était elle qui le rejoignait volontairement, lui semblait irréel.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? demanda-t-il. »

Ce fut les premiers mots qui lui traversèrent l’esprit. Pourquoi était-elle là ? Non pas, là devant la sphère spécialement, mais là, devant lui. Alors qu’elle semblait s’être évaporée pendant presque sept ans.

« J’ai trouvé cet endroit par hasard, répondit-elle en haussant les épaules. Et je t’ai vu. Toi, qu’est-ce que tu fais ici ?
- Je jouais un match. »

Pour un peu, il en aurait éclaté de rire. Sept ans qu’ils ne s’étaient pas adressé la parole et ils ne trouvaient rien de mieux que de discuter du Neitherball ?

« Ça c’est pas très passé pour toi, à ce que je vois. »

Elle désigna sa cheville.

« C’est rien, ça va guérir vite, répondit-il.
- Ah ouais ? »

Comme si elle doutait des dires de son frère, Kiya appuya légèrement sur la cheville blessée avec son pied. Elle n’appuya pas fort, oh non, mais suffisamment pour faire gémir Sinedd de douleur.

« Ouais, c’est sûr que c’est pas grave, fit la jeune fille. »

Sinedd lui jeta un regard noir. Kiya éclata de rire.

« Ça te fait marrer ? s’emporta-t-il.
- Non, c’est juste que t’es toujours aussi fier qu’avant.
- Et c’est toi qui me dis ça ? »

Kiya rit de plus bel. En d’autres circonstances, Sinedd aurait explosé de colère mais cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas entendu sa sœur rire qu’il esquissa à son tour un sourire.

« Allez, viens, fit Kiya en lui tendant la main. »

Sinedd la regarda sans comprendre.

« Je t’emmène, dit-elle. Faut bien soigner ta cheville. Je pense pas que ton entraîneur apprécierait de te voir revenir sur une jambe à quelques jours du premier match de la Cup.
- Tut ! approuva Climbo en se jetant sur le torse du jeune homme. »

Sinedd ne répondit pas et hésita. Tout cela était si soudain. Il s’était fait à l’idée d’attendre des années avant de revoir sa sœur, voir ne jamais plus ne la revoir. Et voilà que maintenant, elle refaisait surface et lui proposait de l’aider.

« Viens, insista Kiya. On pourra parler. »

Sinedd la regarda droit dans les yeux et vit qu’elle souhaitait sincèrement l’aider. Alors il saisit la main qu’elle lui tendait et se releva. Au milieu de la foule en transe qui acclamait encore Rocket, le frère et la sœur quittèrent la sphère de Neitherball, Climbo sur l’épaule.


________________

Tada ! Fin du chapitre ^^ ! C'est méchant de s'arrêter là, hein ? Oui, je sais merci XD.

Que dire sur ce chapitre... il est long ! Match de neitherball et de galactik football en même temps, ça fait un sacré boulot l'air de rien. Le neitherball d'ailleurs est pas si évident que ça à écrire.
Sinon, j'aime beaucoup la scène du debut entre Aarch et Ben XD. je me suis bien amusée à l'écrire.

Et voilà pour ce chapitre. La prochaine THE retrouvaille niark niark

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
D'jok
Admin
avatar

Messages : 521
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 21
Localisation : Derrière une toile

MessageSujet: Re: Kiya   Dim 24 Nov - 23:31

COUCOU ! Envers et contre toutes les maquettes et autres bugs d'ordi, voici mon commentaire !

Oui, c'est méchant de s'arrêter là. Oui je vais commencer par parler de la fin du chapitre, parce que merde, c'est pas juste, tu coupes pile au moment où ils vont enfin mettre les choses au clair, ces deux têtes de mule, ça fait 19 chapitres qu'on atteeeeend D:

Mais je me dis du coup que le prochain chapitre n'en sera que meilleur... Patience, patience. Est-ce qu'ils vont se hurler dessus ? 8D

Hé moi aussi j'ai bien aimé la discussion Ben/Aarch au début ! C'était une bonne idée de les faire parler tous les deux, joli affrontement ! C'est un homme de caractère, ce Ben, je l'aime bien même s'il est sadique xD il fait toujours ce qu'il doit faire, quitte à foncer dans le tas sans demander l'avis de personne et passer pour le rustre de service, mais au moins il prend de bonnes décisions. Rien que pour cette réplique, il mérite une récompense :
"- Est-ce que ça te dérangerait de me laisser pour une fois décider toute seule ? s’emporta Kiya une fois qu’Aarch parti.
- Hum… Quand je serais sûr que tu répondras « oui », sans doute, répondit Ben."

VLAN dans les dent, bien envoyé, elle a besoin qu'on remue son petit confort, cette petite 8D

Mais du coup, je suis un p'tit peu déçue qu'elle ait pas eu un plus grand rôle dans le match All Stars, elle a surtout été observatrice en fait... Je suppose que c'était difficile de lui donner plus mais bon. Quand est-ce qu'elle va rejouer lààààà ? Rage 

Oh j'y pense ! Y a pas un moment où Stevens joue dans le Neitherball dans la saison 2 ? je suis pas sûre vu que ça fait longtemps que j'ai pas vu cette saison, mais si oui, tu l'écriras ? S\'il te plaiiiit  (oui, j'aime le personnage de Stevens, j'ai envie de le voir plus à l'oeuvre *-* )

Bon, ce commentaire aura été écrit avec quelques années lumière de décalage entre ma vitesse d'écriture sur le clavier, et l'affichage sur mon écran, merci mon ordi qui rame à mort, j'ai cru que j'y arriverai jamais >.>

Bref, merciiii pour ce chapitre cadeau *-*

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animetseries.forumgratuit.org
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Ven 14 Nov - 17:30

*roulement de tambour* Eh oui mes amis, enfin un nouveau chapire ! Et pas n'importe lequel parce que dans celui-ci.... On a enfin les retrouvailles tant attendu de Sinedd et de Kiya. Alors consommez sans modération ! (oui, je me lance dans la pub).


Chapitre 20 :


Kiya l’avait mené dans un dédale de rues et de ruelles sombres qu’il ne connaissait pas, pour finalement arriver dans un bar à l’aspect plutôt étrange. La plupart des clients portaient un capuchon et des lunettes de soleil. Des aquariums géants aux vitres teintés d’oranges faisaient office de mur et des espèces de tentures étaient installées un peu partout, formant de petites alcôves. Pour couronner le tout, ici les robots étaient rois. Le barman était un robot, un autre robot au fond de la salle faisait un show… comique si l’on pouvait dire et un troisième faisait office de vigile.

Mais où est-ce que Kiya l’avait emmené ?
Kiya l’avait installé dans une petite salle masquée par des rideaux. Climbo n’avait pas quitté Sinedd depuis qu’ils étaient partis de la sphère, fou de joie de l’avoir retrouvé et encore plus de voir Kiya et Sinedd se reparler à nouveau. Le jeune homme le caressait, pensif et encore secoué par ce qui venait de se passer. À moins que ce ne soit sa cheville qui l’élançait…

Lorsqu’il l’avait vu au match All-Stars, en compagnie d’Aarch, il n’en avait pas cru ses yeux. Il pensait avoir à faire à une hallucination. Après tout, il avait souvent cru l’apercevoir ces dernières années, dans les rues, au stade, un peu partout. Et puis, elle avait tellement changé ! S’il n’y avait pas eu Climbo, et si elle n’avait pas tout fait pour éviter son regard dans les vestiaires, il aurait eu du mal à la reconnaitre.

Kiya n’avait plus rien à voir avec la fillette effrontée qu’il avait quitté des années auparavant. C’était devenu une vraie femme. Ses cheveux roux lui arrivaient maintenant jusqu’en bas du dos, elle avait grandi, s’était affinée et elle dégageait désormais une telle assurance qu’elle en paraissait intimidante, même pour Sinedd.
« Tiens, dit-elle en réapparaissant de dessous les rideaux, mets-ça sur ta cheville. »

Elle lui tendit une poche de glace. Sinedd enleva sa chaussure et sa chaussette en grimaçant. Sa cheville était rouge et gonflée. Il prit la poche et la posa sur sa blessure.

« Et quand elle sera bien dégonflée, poursuivit la jeune femme, mets ça dessus. »

Elle posa devant lui un petit flacon contenant une pâte noire et malodorante.

« Qu’est-ce que ça ? demanda Sinedd en plissant le nez.
- Du mebril, répondit Kiya. Idéale pour ce genre de blessure.
- Ça vaut rien ce truc-là. C’est juste un attrape-nigaud.
- Parce qu’on tombe toujours sur des contrefaçons. Le vrai mebril, c’est super efficace et ça coûte une fortune.
- Et toi, t’as réussi à t’en procurer comme ça ?
- J’ai des amis qui ont de bons contacts avec des fournisseurs. »

Sinedd fronça les sourcils. Des amis qui ont de bons contacts avec des fournisseurs ? Pour ce qu’il en savait, la Technoïd avait fait main basse sur le mebril et ne donnait jamais d’échantillon à qui que ce soit.

« Rien d’illégale, je te rassure, fit Kiya pour le rassurer. »

Sinedd haussa les épaules et ouvrit le flacon. Il le referma aussitôt. Efficace ou pas, ce truc sentait encore plus mauvais que des chaussettes de sports qu’on n’avait pas lavés depuis trois mois.
« Alors ? fit Kiya.
- Alors quoi ?
- Qu’est-ce que tu deviens ?
- C’est plutôt à moi de te poser la question. C’est bien toi qui a disparu pendant sept ans.
- Heu… Ouais… Mais…
- Où est-ce que t’étais passé, Kiya ? »

Sinedd s’était tourné vers Kiya si brusquement que Climbo tomba de son épaule. Surpris, le petit animal s’ébroua et corna dans les oreilles de Sinedd. Agacé, le jeune homme frappa du poing sur la table.

« Tut ! lança-t-il, vexé.
- Répond à ma question, répéta Sinedd sans se préoccuper de l’animal. Où est-ce que t’étais passé ?
- Sinedd, je…
- EST-CE QUE T’AS UNE IDEE D’A QUEL POINT JE ME SUIS INQUIETE POUR TOI ? »

Il avait hurlé plus fort qu’il ne l’aurait voulu mais c’était comme si une porte venait de se briser. Une porte derrière laquelle il avait enfermé toute sa colère, sa rancune et son ressentiment à l’égard de sa sœur et qui maintenant partaient dans tous les sens.

« Rien ! Aucune lettre, aucun message, pas même une visite ! poursuivit-il. Personne ne savait où tu étais, pas même grand-père ! Et trois ans plus tard, tu envoies Climbo m’espionner, tu fais passer un message aux gars dans les vestiaires en plein milieu de la finale de la Cup, et après tu redisparais pendant quatre ans ? Est-ce que tu peux imaginer une seule seconde ce que j’ai ressenti pendant tout ce temps ?
- Je suis désolée, Sinedd… murmura Kiya, terriblement pâle.
- Non, c’est trop facile, ça ! Tu peux pas réapparaitre comme ça et seulement t’excuser ! J’ai besoin de réponse !
- Je… C’est compliqué…
- Compliqué ? Comme ce que t’as dit à Griffins ?
- Qu’est-ce que Griffins a dit ? »
Griffins avait pu raconter n’importe quoi à Sinedd et si elle déviait ne serait-ce que d’une syllabe de sa version, elle était fichue. Son frère allait être déjà difficile convaincre…

« Que tu lui avais dit que tu voyageais un peu partout, que c’était trop compliqué pour que tu lui expliques… en gros c’est ça. »

Kiya essaya de ne pas pousser un trop gros soupir de soulagement. Elle bénit mentalement Griffins qui avait résumé le plus simplement du monde sa situation. Mais pour Sinedd, ce n’était pas suffisant.

« Ben, c’est plus ou moins ce qu’il a dit… commença-t-elle, c’est très compliqué…
- Ça, je m’en fiche.
- Non, Sinedd, je peux pas te le dire…
- Pourquoi ?
- Parce que…
- C’est compliqué ? »

Kiya était coincée. Sinedd ne la lâcherait pas tant qu’il n’aurait pas une réponse claire. Seulement, elle ne pouvait rien lui dire, surtout pas après ce qu’elle venait d’apprendre. Soit Sinedd pouvait transmettre des informations à Bleylock involontairement, soit Bleylock pouvait l’utiliser pour atteindre les pirates. Kiya devait le protéger et pour ça, elle ne devait rien lui dire sur sa situation.

« Je t’en supplie, essaye de comprendre, insista-t-elle, c’est quelque chose qui te dépasse…
- Et c’est censé me rassurer ?
- Non, mais…
- Bon sang, Kiya dans quoi t’es embarqué ? Dans rien d’illégale, t’es sûre ?
- Non ! Enfin… si… presque… Mais je ne risque rien, je t’assure !

Sinedd se leva sous le coup de la colère mais il se rassit aussitôt, ne pouvant pas s’appuyé sur sa cheville blessée. Il avait de plus en plus de mal à comprendre. Kiya ne pouvait rien lui dire parce que c’était compliqué et que cela le dépassait ? Et elle ne risquait rien ? Il avait déjà des doutes lorsque Griffins était revenu de son petit rendez-vous avec elle et aujourd’hui, il n’en avait plus aucun : sa sœur était engagé dans quelque chose de pas net.

« Pourquoi t’as débarqué complètement paniquée y’a quatre ans ? demanda-t-il en essayant de retrouver un semblant de calme.
- Un mec t’avait demandé de placer un truc qui pouvait détruire tous les fluides, répondit-elle. Y’avait de quoi paniquer quand même !
- Comment t’es au courant de ça ?
- Climbo…
- Et t’as pas pensé à venir me voir directement ?
- Si… Mais on m’a empêché d’entrer dans l’hôtel… Alors, j’ai dû trouver autre chose. »
Sinedd la regarda, dubitatif, puis reposa la poche de glace sur sa cheville. Il ne la croyait pas, cela se voyait sur son visage, mais au moins il ne criait plus et semblait légèrement plus calme. Kiya jugea que c’était le moment pour poser des questions à son tour parce que, elle aussi, elle en avait, des questions.
« Comment tu t’es retrouvé embarqué là-dedans ? risqua-t-elle. »

Sinedd leva les yeux vers elle, maussade.

« Il m’a contacté un soir en me disant qu’il avait des infos sur toi et sur nos parents, expliqua-t-il.
- Et tu l’as cru ?
- Disons que c’était toujours mieux que de ne rien savoir.
- Ouais mais et l’appareil ? Ça t’a pas dérangé qu’ils veuillent détruire les fluides ? Pourquoi t’as accepté de le faire ?
- Parce que je me suis dit que ce serait mieux si les fluides disparaissaient. »

Il avait l’air sincère en disant cela et profondément désolé de s’être fait manipulé de cette façon. Sinedd n’avait jamais été quelqu’un de méchant. Arrogant, insupportable, fier et tout ce qu’on voulait mais pas mauvais.

« Et ne commence pas à me faire la morale ! la prévint-il d’une voix forte. J’ai déjà eu ma dose avec grand-père !
- Tu lui as dit ?
- Ouais, après la Cup. J’avais besoin de parler.
- Et comment a-t-il réagi ?
- Il m’a d’abord traité de crétin, puis m’a engueulé pendant dix minutes et après il m’a dit qu’il était soulagé que j’ai pris la bonne décision. »

Zun’Ho avait fait à peu près ce qu’elle aurait fait, avec juste un peu plus de diplomatie.

« Tu… lui as parlé de moi ? demanda-t-il, timidement.
- Evidemment !
- Et ?
- Il a failli appeler la police.
- Hein ?
- Tu croyais qu’il resterait sans rien faire alors qu’on avait enfin de tes nouvelles ? Je me suis même demandé pourquoi il l’avait pas fait avant. »
Kiya rougit. Elle sentait la honte lui embraser les joues. Elle avait toujours eu un peu de remord pour sa disparition soudaine mais voir ses erreurs et leurs conséquences jetées en pleine figure n’était pas très agréable.

« Toi, tu lui as parlé récemment ? fit Sinedd.
- Non.
- Pourquoi ? Et ne me dis pas que c’est compliqué !
- C’est… Heu… J’ai pas… J’ai pas osé. J’avais peur de sa réaction…
- C’est sûr qu’il t’aurait tué. Mais ça n’explique pas tout.
- C’est… C’était pas évident de revenir après tout ce temps, commença la jeune fille. Je veux dire… J’ai quand même conscience d’avoir mal agi et c’était pas évident de prendre sur moi et de venir vous voir.
- T’es pourtant bien allé voir Griffins.
- Parce que c’était celui dont je redoutais le moins la réaction. Et puis, je me suis dit que lui saurait te gérer. »

Elle avait dit cela en souriant. Cela détendit légèrement l’atmosphère. Sinedd était toujours en colère mais il s’efforçait de la maitriser. En cela, elle avait eu raison. S’il l’avait eu en face d’elle à l’hôtel, il aurait explosé et rien de bon n’en aurait été tiré. C’est d’ailleurs pour ça que les Shadows l’avaient empêché de suivre Griffins.
« Tu veux qu’on passe un marché ? proposa la jeune femme.
- Quel genre de marché ?
- Je réponds à tes questions et tu répons aux miennes. »

Sinedd réfléchit quelques secondes. Maintenant qu’ils s’étaient retrouvés, il fallait bien qu’il s’explique à son tour. Il en voulait beaucoup à Kiya mais elle aussi devait avoir une sacrée rancœur contre lui. Sinon, elle ne l’aurait pas fui durant toutes ces années.

« Ok, ça marche, accepta-t-il.
- Où étais-tu ? demanda-t-elle précipitamment. Juste avant que je sois renvoyée des Shadows, où étais-tu parti ? »

Il soupira. Vu la vitesse avec laquelle elle avait posé sa question, elle avait dû tourner un certain temps dans tête.

« Je voulais trouver un entraîneur, commença-t-il. Plus je te regardais jouer, plus je réalisais que la différence de niveau entre nous était de plus en plus grande et que si je faisais pas quelque chose très vite, je pourrais jamais te rattraper. Alors j’ai décidé de prendre un entraîneur particulier qui pourrait m’aider à m’améliorer plus vite et à être prêt à passer le test de sélection des Shadows. J’en avais trouvé un et j’étais parti le rencontrer sauf que c’est à ce moment-là…
- Que j’ai été renvoyé, termina Kiya. Pourquoi tu ne m’en as pas parlé ? J’aurais compris !
- Peut-être mais, moi, j’avais besoin de garder le secret et de faire quelque chose tout seul. Je devais prendre du recul par rapport à tout ça. Mais je t’assure que je serais jamais parti si j’avais su que tu serais renvoyée. Je suis revenu à la minute où j’ai appris que tu ne fais plus partie de l’équipe mais tu avais déjà quitté la planète shadows.
- Je pouvais pas rester là-bas… Les gars, les journalistes, les gens… ils voulaient tous savoir et moi je voulais être seule.
- C’est aussi pour ça que t’as arrêté le foot ? »
Elle hocha timidement la tête. C’était trop difficile de reprendre le foot après cette histoire, elle savait que la moindre de ses réactions seraient décortiquées, épiées. C’était trop difficile pour elle, surtout à l’âge qu’elle avait à l’époque. Mais aujourd’hui…

« En fait, j’ai pas vraiment arrêté le foot, dit-elle. Après mon renvoi, j’avais pas la force de continuer… Mais j’ai rejoint… un groupe qui possède une équipe de galactik football. Ils m’ont proposé de jouer avec eux mais comme je ne voulais pas, je suis devenue l’assistante de l’entraîneur. Seulement… ces derniers temps, il préférerait me voir sur le terrain et il m’a collé sur la liste des joueurs pour participer à la Cup…
- Tu participes à la Cup ? »

Kiya sursauta. Elle avait parlé sans réfléchir de sa situation actuelle et Sinedd en resta bouche bée.

« Kiya, tu rejoues ? répéta-t-il. Et tu participes à la Cup ? »

Ses yeux brillaient. On aurait dit que c’était la meilleure nouvelle qu’il ait reçu de sa vie.

« Heu… oui… fut forcée de reconnaitre Kiya.
- Est-ce que ton équipe a des chances de rencontrer la mienne ?
- Heu… C’est pas impossible… »

« Et plus tôt que tu ne le crois. »

Kiya redoutait à l’avance ce que serait la réaction des joueurs et de Sinedd s’ils la voyaient sur le terrain. Une victoire par forfait des Shadows ne serait pas impossible dans ce cas-là tant leur surprise serait grande.

« Est-ce que tu vas jouer ?
- Je sais pas… Je suis encore remplaçante.
- Kiya, il faut que tu joues !
- Pourquoi ?
- Imagines qu’on se retrouve l’un contre l’autre ! Ça serait pas génial ? »
Se retrouver face à son frère dans un match éliminatoire… Dans d’autres circonstances, elle aurait adoré. Elle se serait entrainé d’arrache-pied pour le battre et après que l’un ou l’autre gagne, ils se seraient retrouvés tous les deux à rire et à évoquer leurs meilleurs moments. Comme quand ils étaient enfants. Seulement, aujourd’hui c’était différent. Il ne savait même pas qu’elle était une pirate et elle ne pouvait pas lui dire ! Si jamais elle jouait le match contre les Shadows, la tension entre elle et Sinedd avait de forte chance de remonter.

« J’aurai jamais cru que tu reprendrais un jour, avoua Sinedd. Je pensais que tu voudrais plus jamais reprendre après… ce qui s’est passé.
- Pour être honnête, j’ai encore un peu peur. Cette histoire peut me retomber dessus n’importe quand.
- Kiya, tu étais innocente !
- Ouais mais eux sont persuadé du contraire ! Et tu sais aussi bien que moi que c’est ma parole contre la leur.
- On t’a piégé, Kiya. Quelqu’un a voulu se débarrasser de toi !
- Tu crois que ce genre d’explication suffit pour la Ligue et le Cercle des Fluides ? Regarde Rocket ! Quoique que je dise, je suis coupable à leurs yeux. Et c’est déjà un miracle que je ne sois pas suspendue à vie et avec un avis de recherche !
- Tu sais que c’est grâce à Hamilton, ça ?
- Quoi ? »

Kiya le regarda, abasourdie. Elle avait loupé un épisode, là…

« Comment ça Hamilton ? bredouilla-t-elle. Il a été renvoyé y’a huit ans, non ?
- Ouais mais tu sais ce qu’il a fait pendant tout ce temps ? Il a enquêté.
- En… Enquêté ? Comment ça ?
- Il a cherché la pourriture qui avait causé ton renvoi ! Juste après avoir été remercié par la fédération, il est parti avec ton dossier et a commencé à enquêter. Il a posé des questions à des tas de personnes : des responsables de la Ligues, des entraîneurs, des anciens et des nouveaux joueurs… Et il a convaincu la Ligue et le Cercle de Fluides, de te laisser tranquille le temps que tout soit clairement établi.
- Je comprends pas… Je croyais que c’était officiel…
- Disons que l’argument disant que si tu avais réellement un fluide, tu l’aurais utilisé depuis longtemps a fait son chemin et ils ont accepté d’attendre un peu. Et comme c’est une enquête non-officielle, tu n’es pas embêté comme Rocket. Je crois aussi que c’est lui qui a convaincu grand-père de pas appeler les flics y’a quatre ans. »
Kiya était sidérée. Que son ancien entraîneur fasse quelque chose d’aussi fort pour elle… Et il ne le lui en avait même parlé quand elle l’avait vu quelques années auparavant ! La jeune fille ressentit une bouffée de gratitude pour le vieil homme mais aussi une certaine honte… Les Shadows, Sinedd, son grand-père et lui… Elle ne leur avait pas donné de nouvelles pendant des années alors qu’ils l’avaient toujours soutenu.

« Je suis vraiment désolée, murmura-t-elle.
- Ça, tu peux l’être ! répliqua Sinedd. Nous, on s’est fait du souci pour toi, tu aurais pu au moins nous dire où tu étais !
- Crois-moi Sinedd, c’est… vraiment très compliqué… Alors ne me poses pas de question sur ça… pour le moment. Je ne peux rien te dire.
- Tu le pourras un jour ? »

Elle leva les yeux vers lui.

« J’espère.
- Alors j’attendrai. »

Elle ouvrit de grands yeux. Le connaissant, elle s’était attendue à ce qu’il la harcèle de questions jusqu’à ce qu’elle crache le morceau, pas qu’il dise qu’il attendrait.

« J’ai déjà attendu huit ans, je peux bien attendre encore un peu, fit-il en haussant les épaules.
- Merci, dit-elle en poussant un profond soupir de soulagement. »

Elle lui était sincèrement reconnaissante de ne pas insister mais cela ne fit qu’accroitre la gêne qu’elle ressentait à son égard.

« Qu’est-ce qu’a donné les recherches d’Hamilton ? demanda-t-elle pour changer de sujet.
- En fait, Hamilton n’en parle pas donc on ne sait pas vraiment ce qu’il a découvert. Plus important Kiya, ton prochain match tu le joueras ou pas ? »

Cela semblait presque une question de vie ou de mort pour lui. Pour un peu, Kiya en aurait éclaté de rire.
« Je sais pas, c’est pas moi qui décide.
- T’as pas envie qu’on joue l’un contre l’autre ?
- Si mais… »

Comment dire les choses simplement ? C’était un tel fouillis dans sa tête qu’elle ne savait plus quoi penser. S’il n’y avait pas toute cette histoire avec Bleylock, le Neitherball, Rocket etc, elle se serait fait une joie de retrouver les Shadows et de leur prouver qu’elle était toujours aussi forte mais étant donné les circonstances, c’était beaucoup plus compliqué. Elle mourrait d’envie de dire à Ben qu’elle n’était pas prête à rejouer mais le connaissant, il serait capable de la mettre titulaire juste pour ça.

« En fait, j’en sais rien, finit-elle par soupirer. Et puis, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas joué, je pourrais pas être aussi efficace qu’avant.
- Je suis sûr que si, assura Sinedd.
- Ça marche pas comme ça, Sinedd.
- Tu sais Kiya, j’arrête pas de dire partout que je suis le meilleur joueur mais je sais très bien que ce n’est pas vrai. »

Kiya le fixa, sans réellement comprendre. Quel rapport cela avait avec sa situation ? Et puis Sinedd qui annonçait qu’il était conscient de ne pas être le meilleur joueur de galactik football… Même pour elle, c’était surprenant.

« Warren reste au sommet, poursuivit le jeune homme. Et Luur est impressionnant. Pour moi, ce sont les deux meilleurs joueurs de la Galaxie à l’heure actuelle. Et tu es comme eux.
- C’est…
- Ok, t’as pas joué pendant des années donc t’as sûrement perdu de ton niveau mais ton talent est toujours là ! Je suis sûr que si tu t’y remets sérieusement, rien ne pourra t’arrêter. »

Kiya baissa les yeux et sentit le feu lui monter aux joues.

« C’est pour ça que je tiens à surpasser D’Jok continua-t-il et Kiya redressa la tête. Pour moi, il ne t’arrive pas à la cheville et si je suis pas capable de le battre alors je pourrais jamais te rattraper. »

Kiya ne savait plus quoi penser. Oh bien sûr, elle s’était toujours douté que son frère ressentait un complexe d’infériorité vis-à-vis d’elle et leur conversation n’avait que renforcer ce doute mais à ce point-là et surtout qu’il le reconnaisse devant elle, c’était inattendu.

« Je ne me suis jamais considérée comme la meilleure, murmura-t-elle.
- Ça m’étonne pas de toi ! fit Sinedd. Mais je sais aussi que tu détestes quand on te bat. Et t’es aussi orgueilleuse que moi. »

Elle sourit. C’est vrai, elle n’aimait pas perdre. Faire partie des Pirates avaient réveillé cette facette-là de sa personnalité.

« Bah, on dirait que l’orgueil c’est de famille. Et les coups tordus aussi. »

Sinedd éclata de rire. Sa colère avait totalement disparu. Il en voulait toujours à Kiya pour ces années de silence mais maintenant qu’il avait la certitude qu’elle lui dirait tout un jour, il n’avait plus qu’à attendre. Et puis la perspective de la revoir sur un terrain de foot le rendait fou de joie.

« Tu me jures que t’es pas embarqué dans un truc dangereux ? voulut-il s’assurer une dernière fois.
- Heu… Je ne risque rien !
- Vraiment rien ?
- Oh Sinedd !
- Quoi « oh Sinedd » ?
- T’es un crétin !
- Je m’inquiète pour toi !
- Et je te dis de ne pas t’inquiéter ! Tout se passera bien ! »
Pour qui en revanche, c’était une autre question.

Kiya raccompagna ensuite Sinedd à son hôtel. Le mebril avait fait son effet mais sa cheville restait douloureuse. La jeune femme lui conseilla de ne pas trop en faire à l’entraînement mais il avait répliqué en disant qu’Arthegor n’était pas du genre à faire reposer ses joueurs à quelques jours d’un match de galactik football et encore moins quand ces derniers avaient fait le mur pour sortir le soir.

Cela lui rappelait vaguement Ben.

__________________________

Lorsqu’il avait appris que ses joueurs sortaient tous les soirs pour regarder des matchs de Neihterball, Ben était entré dans une rage folle. De mémoire de pirate, c’était la première fois qu’on le voyait aussi furieux. Dès que les joueurs étaient rentrés à l’hôtel, il les avait convoqués en salle de debriefing où il avait laissé éclater sa colère. Stevens, particulièrement, en avait pris pour son grade.

« Tu es le capitaine ! hurlait-il. Tu te dois d’avoir un comportement exemplaire vis-à-vis de tes coéquipiers et tout particulièrement lorsque des gamins se trouvent parmi eux ! »
Ben faisait référence à Jefferson et Lucio, tout juste âgés de quinze ans. Les deux adolescents se tenaient debout, dans un coin de la salle la tête basse. Les autres étaient alignés face à Ben, tandis que Stevens subissait dignement les foudres de son entraîneur.

« Je n’arrive pas à croire que vous ayez fait quelque chose s’aussi stupide et d’irresponsable ! Faire le mur pour voir des matchs de je-ne-sais-quoi… Vous ne vous êtes pas dit que c’était louche ? Que la Technoïd pouvait être derrière tout ça ? Non, pour vous, c’était juste un jeu de plus. Rien de bien méchant ! Non ! Sauf que vous saviez parfaitement où était Rocket !
- Comment est-ce qu’on était censé savoir que Sony cherchait Rocket ? s’exclama Mike. Il ne nous a rien dit !
- Et après ? Votre honneur de joueur vous en faites quoi ? Ça ne vous est pas venu à l’idée que son équipe le cherchait ? Vous en avez vu beaucoup des Snow Kids à cette sphère ? Et non seulement, vous n’avez rien dit à son équipe mais en plus de ça vous avez menti à la vôtre ! À moi ! Vous vous rendez compte à quel point c’est grave ? »
Le reste de l’équipe, ceux qui n’étaient pas au courant pour le Neitherball, Mary, Jecht, Dan, Sasha et Kiya, durent reconnaitre que Ben avait raison : leurs coéquipiers leur avaient menti et le mensonge n’était pas pardonné chez les pirates.

« C’est vrai qu’on a eu tort de ne rien dire, commença Sue, hésitante, mais on savait comment tu allais réagir, Ben… Tu exagères toujours un peu…
- Et tu trouves que j’exagère, là ? hurla l’entraineur. Je peux vous assurer que si je n’avais pas aussi peu de joueur et que si nous n’étions pas en pleine compétition, je vous exclurai immédiatement de l’équipe ! Seulement, la Cup va commencer dans quelques jours et notre premier match est contre les Shadows, les vice-champions en titre. J’ai besoin que tout le monde soit à deux cent pour cent ! Vous six, vous êtes interdits de sorties, même pour le vaisseau et surtout pas pour aller à ce Neitherball ! Est-ce que c’est clair ? Vous n’y retournerez…
- Ils retourneront au Neitherball. »
Ben s’arrêta net dans sa tirade lorsqu’il entendit ces mots. Il se retourna et découvrit Sony entouré de ses lieutenants, Corsos, Benett et Artie, se tenant dans l’encadrement de la porte.

« Quoi ? s’exclama-t-il en jetant un regard furieux à Sony.
- J’ai dit qu’ils retourneront au Neitherball, répondit calmement le chef des pirates. »

Les Pirates se regardèrent, complètement perdus. D’abord Ben leur passait un savon parce qu’ils étaient allés au Neitherball et ensuite Sony disait qu’ils allaient y retourner ? Cela n’avait aucun sens et Ben partageait cet avis.

« Pourquoi cela ? lâcha-t-il en essayant fortement de modérer sa colère.
- Parce que comme ça, nous aurons des hommes sur place, expliqua Sony. On ignore qui se cache derrière cette sphère mais si c’est Bleylock, nous devons être prêts à tout. Voilà pourquoi tes joueurs doivent retourner là-bas.
- Il en est hors de question ! s’écria Ben. Sony, nous sommes en pleine compétition, je peux pas te les laisser pour une de tes missions !
- Tu n’as pas le choix.
- Ils sont sous ma responsabilité.
- Ben, c’est un ordre ! »
L’équipe des Pirates possédaient un statut un peu particulier sur Shiloë. Comme c’était les seuls à bénéficier d’une sorte de protections grâce à la Ligue, ils avaient une certaine autonomie vis-à-vis des lois de la communauté. Ben en profitait largement pour partir au quatre coins de la Galaxie entrainer son équipe, sans en référer aux commandants de vaisseaux. Toutefois, s’ils pouvaient s’affranchir de la plupart des services de l’archipel, ils restaient des pirates sous le commandement de Sony Blackbones et ils devaient tous obéir à ses ordres. Ben y compris.

« Très bien, lança-t-il les mâchoires serrées et après un long silence rageur. Très bien, je te les laisse pour le Neitherball. Mais si ça nous cause des soucis pour la Cup, t’as intérêt à arranger ça.
- Je le ferais, assura Sony. »
Ben quitta la pièce après avoir jeté un dernier regard furieux à ses joueurs. Les Pirates le savaient à présent, demain, ils allaient souffrir. Sony les laissa partir quelques minutes plus tard. Les joueurs rejoignirent leurs chambres, silencieusement.

« Je suis désolé, s’excusa Stevens.
- De quoi ? fit Jecht, amer. De nous avoir menti ?
- On voulait pas vous le cacher, fit Mike. On attendait juste le bon moment.
- Donc vous choisissez d’impliquer les jumeaux mais pas nous ? poursuivit Mary.
- Ils y sont pour rien, intervint Lucio. On était déjà au courant quand on est arrivé.
- Comment ? fit Kiya en se plantant devant eux.
- On a entendu des joueurs en parler, dit Jefferson. Alors on a décidé d’aller voir. C’est là qu’on a rencontré les gars. »

Ils se regardèrent tous. Ils commençaient à comprendre un peu mieux la situation.

« Pourquoi vous n’avez rien dit ? demanda Sasha.
- T’as bien vu Ben ? fit Kare. Il nous en a pas laissé le temps.
- Et puis les jumeaux sont des gosses, acheva Sue.
- On est désolé, s’excusèrent-ils. »

Au final, tout ce que voulait Stevens et les autres, c’était d’éviter d’attirer des ennuis à Jefferson et Lucio. Respectant sa décision, Kiya, Sasha, Dan, Jecht et Mary ne dirent rien à Ben. Ce dernier tint sa promesse et se montra particulièrement sévère le lendemain à l’entraînement, mettant les paramètres au maximum et ne leur accordant que de brèves pauses.

Les jours les séparant de leur premier match de poule défilèrent à toute allure. Les informations allaient bon train, tout comme l’intox. Mais les Pirates s’en moquaient. Ils n’avaient en tête que le match contre les Shadows et ce qui pouvait en résulter.

Tout allait se jouer sur ce match.
____________________

Et voilà ! Cette fois, une fin gentille ^^. Bon, petit chapitre et beaucoup de blabla mais ça en valait la peine. Je me suis tellement passé la conversation Sinedd/Kiya et j'avais telelemtn de chose à leur faire dire que je me suis un peu employé les pinceaux. Et puis comme malgré tout, ils doivent avoir encore des secrets l'un envers l'autre, certains sujets sont mis sous silence.

Bref, je vous dis bonne lecture et au prochain chapitre ^^.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
kaz



Messages : 47
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 15 Avr - 16:54

Salut Sheena, je ne sais pas si ta fic est finie ou non, j'ai dévoré les 18 premiers chapitres en quelques jours et je voulais te laisser un commentaire (en fait je voulais te laisser un commentaire depuis la fin de la saison 1 chapitre 15 ou 16 je crois mais le temps que mon pseudo soi accepté par le modérateur je n'ai pas pu m'empêcher de lire la suite)

Il me reste encore deux chapitres mais je peux déjà te dire que ta fic est une vraie réussite. Ce que je trouve génial c'est qu'on s'intéresse à une autre équipe que les SK, les pirates qui sont très charismatiques mais trop peu développé dans la série. Autre point génial c'est que tu arrives à intégrer ton histoire dans celle de la série sans accrocs. Tout colle parfaitement, notamment le passage de Micro-Ice chez les pirates ou la finale avec l'opération des pirates en parallèle.

Tes personnages sont très réussis, tu arrives à donner une âme aux joueurs pirates et shadows, ce qu'ils n'avaient pas dans la série. Le personnage de Kiya est super intéressant et plein de mystère, on arrive un peu à s'identifier à elle (même si contrairement à elle ou toi je ne suis pas une fille :-p ). Même le personnage de Climbo est réussi, moi qui ne suis pas spécialement fan de ce genre de personnage animalier-mascotte, je me suis attaché à lui et j'adorerais voir un dessin de lui ^^

Bref je m'arrête là pour aujourd'hui, je suis un peu pris par le temps mais je reviendrais avec plaisir commenter ou discuter de ta fic avec toi. En tout cas un grand bravo à toi et j'espère que ton histoire ne s'arrête pas dans deux chapitres :-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 15 Avr - 17:35

Ah c'est très gentil à toi de me laisser un commentaire ^^. Non, ma fic n'est pas terminée même si elle s'approche de la fin. Faudrait d'ailleurs que je m'y remette. C'est avec plaisir que je lirais tes prochains commentaires ou que je répondrai à tes questions si tu veux.

Par contre, je te demanderai juste de faire ta présentation, histoire que l'on te connaisse mieux ^^.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
kaz



Messages : 47
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Kiya   Jeu 16 Avr - 16:16

Hop ça y est j'ai fait ma petite présentation et j'ai fini de lire tes chapitres Veux pas ! Les deux derniers chapitres étaient tous les deux très bons, tu nous as gâté ^^ Le match All-Star et le neitherball, deux de mes moments footballistiques préférés dans la série.

Le match all-star, ça fait très américain, grand spectacle comme le match all-star en nba par exemple. Tu arrives parfaitement à retranscrire l'ambiance et tu as réussi à trouver une petite place pour Kiya. C'est très réussi, pareil pour le neitherball. Tu dis avoir du mal à l'écrire mais tu t'en es très bien sorti. Le neitherball c'est le football spectacle avec des gestes techniques mais aussi le foot dangereux et interdit. En te lisant on retrouve ses deux thèmes, de façon très agréable à lire... Bref j'ai adoré

Enfin le dernier chapitre du 100% inédit, les retrouvailles sont excellentes. Tu arrives à rendre Sinned bien plus intéressant que dans la série. Tu arriverais presque à nous faire préféré Sinned à D'Jok, enfin pour moi c'est déjà le cas :-p On commence à avoir des indices sur le passé de Kiya mais pas encore assez à mon goût lol. Et sinon c'est toujours aussi plaisant de suivre la vie de l'équipe des pirates et voir Ben leur passer un savon.

En attendant ton nouveau chapitre je pense que je vais relire tous tes chapitres pour bien tout me rappeler et te laisser quelques commentaires ^^ Bon courage pour la suite, vivement qu'elle arrive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kiya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Kiya
» Kékiya dans tes n'oreilles?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Séries en Folie :: Créations :: Fanfictions-
Sauter vers: