Séries en Folie

Séries en folie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Kiya   Mar 13 Sep - 12:09

Et hop ! Me voilà avec ma fanfic que vous connaissez tous (ou presque).

Bien voici le résumé :

Kiya est une jeune fille de quinze ans. C'est une passionnée de football et ancienne joueuse des Shadows. Elle fut lancée à seulement douze ans et se révéla être un véritable prodige. Prodige d'autant plus remarquable qu'elle n'utilisait pas de fluide. Seulement voilà, ce petit génie du galactik football a depuis quelques temps mystérieusement disparu du circuit. Pour d'obscures raisons, Kiya fut renvoyée des Shadows. Elle décida de quitter la planète Shadows peu après.

Aujourd'hui, Kiya se trouve chez les Pirates. Si elle ne veut réchausser les crampons, elle fait néanmoins parti du staff d'entraînement. Mais bientôt, elle va devoir être confronté à son passé.


Voici le résumé.

Kiya est un personnage que j'ai inventé de toute pièce et que j'ai intégré à la série.

Ma fic fait parti d'une sorte d'une trilogie et Kiya en est la première histoire. La seconde est une fic écrite par moi et D'Jok et la troisième est une fic écrite par D'Jok ^^. Donc n'hésitez pas à aller les voir (quand elles seront en ligne).

Premier chapitre publiée dans la journée. Comme j'en ai pas mal d'avance, je pense que j'en publierai un tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
NicoetNath

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: Kiya   Mar 13 Sep - 12:17

C'est une très bonne idée, le principe de la trilogie permet de faire évoluer l'histoire sous des points de vue différents. j'ai hâte de découvrir le premier chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Mar 13 Sep - 15:12

Et voici le chapitre 1 ! L'histoire de Kiya retrace principalement les deux premières saisons sous le point de vue de Kiya et des Pirates. Le premier chapitre se déroule lors de l'épisode 4 de la saison 1.

KIYA



Chapitre 1:



« Kiya, amène-toi ! lança Corsos. Sony veut te voir. »

Kiya soupira et laissa tomber son crayon. Sony, leur chef, avait fait escale à Shiloë, et tout le monde était sous pression. En général, quand il venait ici, cela n’annonçait rien de bon.

« Qu’est-ce qu’il me veut ? demanda-t-elle en emboitant le pas au bras droit de Sony Blackbone.
- Ça, il te le dira toi-même, répondit-il. Au fait, ça avance l’équipe ?
- Ouais, ouais. On commence à avoir un bon plan de jeu. En plus les gars sont motivés, ils se donnent à fond. C’est un bonheur de travailler avec eux.
- Tant mieux alors, lui dit Corsos en lui accordant l’un de ses rares sourires. Tiens, nous y voilà. Sony c’est nous.

La porte s’ouvrit et ils entrèrent dans les appartements du chef des pirates.

Sony Blackbone…L’homme le plus recherché de la Galaxie. Kiya avait grandie en écoutant ses exploits, et elle l’avait énormément admiré. Mais lorsqu’elle avait rejoint les Pirates, il y a de cela trois ans, cette admiration s’était mue en un profond respect. Elle avait vite comprit qu’il ne s’opposait pas à la Technoïd pour les beaux yeux de la Galaxie. Ses motivations étaient plus sombres, plus complexe, plus personnelle et elle s’était rendue compte que Sony avait énormément souffert… que ses plaies ne se refermeraient jamais.

Malgré la curiosité qui la rongeait, Kiya n’avait posé aucune question à Sony, ni à Corsos, ni à aucun autre Pirate. Car il y avait un principe, une règle d’or, ici : « quelque soit ton passé, quelque soit ta famille, quelque soit tes origines, cela n’appartient qu’à toi, nous sommes tous frères contre la Technoïd. » Les Pirates avaient ce principe de solidarité et de fraternité qui faisait leur force. Quand elle était arrivée à Shiloë, personne ne lui avait demandé pourquoi elle avait été renvoyé des Shadows, alors que cette histoire avait fait la une de tous les quotidiens sportifs et qu’ils en mourraient d’envie ! La jeune fille les en remerciait, préférant oublier cet épisode malencontreux. C’est pourquoi, elle en ferait de même avec Sony, et tous les autres Pirates.

« Ah ! Kiya ! s’exclama Sony de sa voix rocailleuse. J’ai besoin de ton aide. Je crois savoir que tu te débrouilles plutôt bien pour pirater les systèmes informatiques.
- Ça dépend desquels, répondit la jeune fille.
- Serais-tu capable de pirater un système informatique que tu ne connais pas ?
- Je pourrai, oui, dit-elle en faisant mine de réfléchir. Mais pour cela il me faudrait passer par plusieurs autres systèmes se trouvant sur le même réseau, et ce n’est pas indétectable. Surtout si le réseau appartient à la Technoïd.
- Crois-tu qu’avec un brouilleur tu passerais inaperçue ?
- Il m’en faudrait un assez puissant, alors. Pourquoi tu me demandes tout ça ?
- Corsos, mon équipage et moi-même, avons décidé de prendre le matériel informatique du professeur Clamp qui travaille pour une équipe de galactik football.
- Quel est le rapport avec la Technoïd ?
- Le professeur Clamp a travaillé pour la Technoïd.
- Ah…
- Voilà pourquoi nous allons voler le matériel de ce professeur, mais uniquement ceux qui ont un rapport avec des travaux de la Technoïd. Seulement, les programmes informatiques seront sûrement protégés par un mot de passe. C’est là que tu interviens, tu devras passer les mots de passe et nous faciliter l’accès aux programmes.
- Je vois…
- Alors ? »

Kiya réfléchit un instant. Ce que lui demandait Sony était plutôt risqué, même très risqué. Mais Kiya aimait beaucoup les défis alors…

« Je veux bien vous aider, répondit-elle. Mais il me faudra du temps avant de trouver le réseau auquel appartient ce système.
- Tu en auras, ne t’inquiètes pas. Ecoutes-moi bien, nous agirons ce soir. L’équipe d’Akillian est absente durant la journée, nous aurons tout le temps nécessaire pour agir. Prépare-toi bien. »

Pirater des ordinateurs, intercepter un convoi de la Technoïd, revendre leurs matériels, échapper aux robots, voilà quel était le quotidien d’un Pirate. Quand elle était petite, Kiya pensait que c’était un mode de vie merveilleux et cela l’excitait. Maintenant qu’elle y était habituée, elle trouvait amusant tous ces fantasmes que faisaient les gamins sur la vie de pirate.

Elle se trouvait, à présent, dans le vaisseau qui leur servait de taverne. À cette heure ci, il était bondé, et bruyant en parti à cause des membres de l’équipe de football des Pirates. La jeune fille était penchée sur son ordinateur, cherchant une ouverture pour infiltrer l’ordinateur de ce professeur Clamp.

« Eh ! Kiya ! lança Artie. Tu regardes le match ?
- Les Wambas contre Akillian, précisa Sue, une défenseuse de l’équipe.
- Je mise sur la victoire des Wambas, répliqua Kiya sans lever les yeux de son ordinateur.
- Oh, ce n’est pas digne d’une ancienne joueuse et encore moins d’une assistante-entraîneur de jouer un match avant même qu’il ne commence, susurra Stevens le capitaine des Pirates à son oreille.
- Je ne vois pas ce que cette nouvelle équipe peut faire contre les Wambas, dit Kiya.
- Tu ne crois pas qu’il vaudrait récolter un maximum d’information sur eux ? demanda Dan, l’autre défenseur. C’est peut-être nos prochains adversaires.
- À ce que je sache, cette équipe ne représente pas encore officiellement Akillian, non ? Les Tigres Rouges seront sûrement nos prochains adversaires, pas eux.
- C’est plutôt méprisant ce que tu viens de dire, Kiya, lui fit remarquer Kare, le milieu de terrain.
- Bon sang, les gars ! Vous ne voyez pas que je suis occupée ? s’emporta la jeune fille.
- Tûûût Tutûûûût ! corna Climbo, l’animal de compagnie de Kiya. »

C’était un petit animal, originaire de la planète Wambas, qui pouvait à un éléphant croisé à un lapin, et s’exprimait avec des sons pouvant ressembler à ceux d’une trompette. Ces animaux étaient plus sauvages que domestiques et fascinaient les chercheurs Wambas, surtout pour leur langage. On pouvait l’apprendre, mais il était très difficile à enseigner et on y arrivait qu’au bout de plusieurs années d’études. Kiya, en revanche, n’avait aucun mal à comprendre Climbo, alors qu’elle n’avait jamais appris son langage. Peut être était-ce dû au fait qu’il était avec elle depuis qu’elle était toute petite.

Les Pirates n’étaient pas une équipe très forte. Le nombre de fois où ils avaient réussi à se qualifié pour les phases finales de la Galactik Football Cup se comptaient sur les doigts d’une main. Quant à remporter la compétition, inutile d’en parler ! Leur principale faiblesse venait du fait qu’ils n’avaient pas de fluide, comme les autres équipes. Pourtant, malgré cette faiblesse et ces défaites à répétition, les Pirates gardaient leur légendaire fair-play, leur solidarité, leur envie et leur plaisir de jouer. C’était ce qui plaisait tant à Kiya dans cette équipe : à chaque match, ils n’avaient qu’une infime chance de gagner, mais à chaque fois, ils se donnaient à fond, ils mettaient en œuvre tout ce qu’ils savaient et ne renonçaient jamais. Même quand l’issue du match était connue.

« Et c’est parti ! clama la voix de la commentatrice, Callie Mystie. Il s’agit d’un premier match amical pour la nouvelle équipe d’Akillian, les Snow Kids. Récupération immédiate du ballon par les Wambas qui mènent leur première offensive. »

« Les Snow Kids ? fit Mary. Ça sonne plutôt bien.
- Juste une question, dit Dan, comment ils feront quand ils auront la vingtaine ? Ce ne seront plus des « kids ».
- Whoo ! s’écria Artie. Regardez Woowamboo ! »

« Incroyable ! Woowamboo efface Tia et Rocket grâce à son fluide ! »

« Ils ont l’air un peu dépassé par les évènements, commenta Stevens. »

« Passe à Lùn-Zera. »

Kiya leva les yeux de son écran pour jeter un œil sur le match. Le gardien d’Akillian venait d’arrêter un tir de Lùn-Zera.

« Il est pas mauvais, lui, dit-elle. Les tirs de Lùn-Zera sont difficiles à arrêter.
- Oh tu regardes le match, alors ? la taquina Artie.
- Non, je travaille.
- Ouais, ouais. Si tu veux. »

« Tir bloqué par un arrêt pour le moins original par le jeune gardien des Snow Kids qui relance aussitôt pour son frère, Thran. »

Kiya rit à la remarque de Callie. C’est vrai que l’arrêt était plutôt original, mais la commentatrice n’en faisait-elle pas un peu trop ?

« Passe à Sinedd qui relance vers l’avant à Rocket. »

Quoi ? Qu’avait elle dit ? Kiya leva les yeux de l’ordinateur et tourna si brusquement la tête qu’elle se fit mal au cou. Qu’avait dit Callie Mystie, là, à l’instant ? Avait-elle bien entendue ce qu’elle avait entendue, ou bien…

Kiya se leva et s’approcha du canapé où étaient affalé les joueurs et regarda attentivement le match.

« Ah, tient ! L’assistante de Ben se décide à nous rejoindre ! s’exclama Sue.
- Silence, répliqua Kiya.
- Notre Kiya a l’air légèrement énervé, fit Jecht.
- Continuez comme ça et je demande à Ben de vous faire faire dix fois le tour de Shiloë lors du prochain entraînement. »

La menace eut le mérite d’être efficace car les Pirates se turent immédiatement, craignant pour leur vie.

Malgré le fait qu’elle restait persuadée que les Wambas allaient gagner le match, elle devait reconnaître que les Snow Kids ne se débrouillaient pas trop mal. Ils avaient de l’envie et tentaient le tout pour le tout. De leur coté, les Wambas ne s’économisaient pas. Lùn-Zera venait de passer une défenseuse aux long cheveux et de tirer dans la lucarne, avant que le dénommé Thran ne reprenne le ballon. Mais une joueuse Wambas intercepta la passe de manière spectaculaire et repartit à l’assaut.

« Les Wambas ne s’économisent pas, commenta Callie, ils imposent carrément leur rythme à cette rencontre. »

« C’est le cas de le dire, fit Mary, mais les Snow Kids se débrouillent bien.
- C’est vrai, dit Stevens. Les Tigres Rouges s’étaient déjà prit quatre buts quand ils ont joué contre les Rykers.
- En même temps, fit Artie, c’est les Tigres Rouges ! Ils ne sont pas entraînés par le grand Aarch !
- Non, mais ils sont entraînés par le grand Arthegor Nexus, intervint Kiya.
- Arthegor n’était pas aussi bon que Aarch comme joueur, répliqua Kare. Enfin, c’est ce que je pense.
- C’est vrai qu’Aarch avait quelque chose, en plus, dit Kiya. Mais quand ils étaient chez les Shadows, Arthegor était bien meilleur. Il supportait mieux le smog.
- C’est vrai que t’as grandi là bas, dit Mike à Kiya. Tu les as rencontrés ?
- Non, jamais. Ils avaient déjà mis un terme à leur carrière quand j’ai commencé le foot. »

« D’Jok relance vers Sinedd. »

Le cœur de Kiya fit un bond ! Non, elle n’avait pas rêvé !

La caméra fit un gros plan sur le joueur en question, et la jeune fille ouvrit des yeux ronds. Sinedd…alors depuis tout ce temps, il était sur Akillian…

« Ouh là ! Que se passe-t-il ? Sinedd semble refuser de jouer avec son coéquipier ! »

Alors que D’Jok était démarqué, Sinedd avait refusé de lui passer le ballon et avait continué tout seul. Mais deux Wambas s’était interposé et Sinedd avait perdu le ballon.

« Tut Tûûûût, trompetta Climbo.
- Je sais, Climbo, répondit Kiya.
- De quoi ? fit Artie les yeux rivés sur l’écran.
- Non rien. »

« BUUUUUUUUUUUT !!!!! cria Callie. Suite à une initiative maladroite de Sinedd, les Wambas viennent d’ouvrir le score ! »

« Est-ce que vous avez vu cette action, siffla Dan. Elle est magnifique !
- J’adore les Wambas quand ils jouent comme ça ! s’émerveilla Sue. Allez les Wambas !
- J’ai pas bien vu, fit Kiya. Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
- Quand le n°11 a perdu le ballon, les Wambas ont remonté le terrain à toute vitesse et un des joueurs a passé à Lùn-Zera qui a tiré. Le ballon était si rapide que le gardien n’a rien pu faire, lui expliqua Kare.
- Je vois…
- 1-0 pour les Wambas donc, dit Jecht. Ça me parait logique. »

Le jeu venait de reprendre et Sinedd se retrouvait déjà en possession du ballon et fonçait vers les buts adverses. Mais le gardien, imperturbable, arrêta tous ses tirs. D’Jok tenta de marquer à son tour, mais le gardien ne laissa rien passer. Un véritable mur !

De nouveau, les Wambas passèrent à l’attaque. L’une des milieux de terrain se retrouva avec les ballons dans les pieds et fonça vers les cages d’Ahito lorsque Sinedd se jeta dans ses jambes.

« Oh non ! Sinedd se jette littéralement dans les jambes de l’adversaire ! »

« Faute ! cria Mike. Exclusion ! Ça ne devrait pas être permis ce genre de chose !
- Remarque, ça n’a pas empêché les Wambas de garder le ballon, fit Jecht. »

Les Wambas avaient effectivement gardés le ballon et Woowamboo se dirigeait vers les cages des Snow Kids. Il tira et….marqua !

« Qu’en penses-tu Kiya ? demanda Artie.
- Score logique, répondit-elle. Les Snow Kids se débrouillent bien mais sont trop indisciplinés et pas assez collectif. Les Wambas dominent la partie de bout en bout et sont beaucoup plus dangereux. »

Le jeu reprit de nouveau et le dénommé Rocket passa à sa coéquipière du milieu de terrain. Celle-ci fonça avec le ballon en laissant derrière elle une traînée bleutée…

« Mais que se passe t-il ? On dirait que la jeune Tia peut utiliser le souffle d’Akillian. C’est incroyable ! »

Les Pirates furent bouche bée. De mémoire, la dernière fois que le Souffle d’Akillian avait fait son apparition, c’était il y a quinze, lors de ce tragique match contre les Shadows. Depuis tout le monde pensait qu’il était mort…et aujourd’hui, une adolescente parvenait à l’utiliser !

« Voilà qui change la donne, murmura Stevens, un sourire au coin des lèvres. »

Tia passa à Rocket qui centra de nouveau pour sa coéquipière. La joueuse s’éleva dans les airs à l’aide du Souffle ajusta un tir surpuissant qui termina sa course dans les filets.

« OUIII ! hurla Artie.
- Génial !
- Oh que oui ! Ils sont bien plus forts que les Tigres Rouges ! »

Toute la taverne s’enflamma pour le but des Snow Kids à l’exception de Sue et de Climbo qui firent la moue.

Le jeu reprit et Tia s’empara aussitôt de la balle. La jeune fille esquiva tous ses adversaires avec une facilité déconcertante, et passa la balle à Rocket, lequel la lui renvoya aussitôt. Mais alors qu’elle fusait vers les buts, un joueur Wambas fonça vers elle et la percuta de plein fouet, la projetant violemment au sol.

« Faute d’un défenseur Wambas ! C’est incompréhensible ! »

« Incompréhensible, répéta Stevens alors que toute la taverne était encore sous le choc. C’est le mot !
- J’en reviens pas, s’étonna Sue. Les Wambas ne jouent pas comme ça d’habitude !
- En plus sur Tia, renchérit Kare. Précisément celle qui a le Souffle.
- Elle a l’air de s’être fait mal, remarqua Artie. »

En effet, la joueuse souffrait. Elle se tenait la jambe et gémissait. La première période s’acheva sur l’image de la civière amenant Tia aux vestiaires. Et toute la taverne resta silencieuse.

Kiya ne regarda pas la suite du match. Corsos était venu la chercher pour lui donner le brouilleur et les informations qu’il avait récoltés sur le réseau d’Akillian. La jeune fille avait ensuite passé l’après midi à chercher une faille dans le réseau. Mais elle n’avait plus vraiment la tête à cela…

Le match des Snow Kids contre les Wambas restait gravé dans sa mémoire. Oh, pas à cause du jeu déployé par la jeune équipe d’Akillian bien que qu’elle ne s’attendait pas à ce qu’ils jouent aussi bien, mais plutôt à cause des joueurs. D’un joueur…

Elle se leva et se regarda dans le miroir. Elle vit le reflet d’une adolescente à la silhouette fine et fluette, aux longs cheveux orangés séparés en deux tresses et aux profonds yeux bleu-violet. Kiya soupira et se laissa tomber sur le lit. Il était loin le temps où la fillette espiègle qu’elle était parcourait la planète des Shadows, une balle sous le bras.

Machinalement, elle passa sa main sur son cou et serra dans son poing son pendentif, une clef bleue en forme de cœur. Et dire qu’elle n’avait même pas pensé à Akillian quand elle était partie de chez les Shadows !

« Kiya, fit la voix de Corsos dans le micro. C’est l’heure. »

La jeune fille se leva et s’attablât devant son bureau. Elle prit une profonde inspiration et mit de côté toutes ces sombres pensées. Les choses sérieuses commençaient.


______________

Maintenant que j'y pense, ça fait un bail que j'ai écrit ce chapitre ! C'était au début de l'ancien forum, en 2008, j'avais 16 ans. Yak, le temps passe vite >_<.

Bref, j'espère que vous avez aimé ^^. La suite demain (ou pas XD).


Dernière édition par Sheena468 le Mar 13 Sep - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiya   Mar 13 Sep - 15:15

trop bien continu comme ça !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiya   Mar 13 Sep - 16:47

Elle l'a déjà écrite, banane! Elle remait juste ce qu'elle à écrit
Revenir en haut Aller en bas
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 18:27

Et voici le chapitre 2 !

CHAPITRE 2 :

« Alors Sony a décidé comme ça de tout arrêter, fit Sue. Mais pourquoi ?
- Ce n’était pas du matériel Technoïd, répondit Kiya. Il n’y avait aucune raison de le prendre. Mais c’est vrai que là, il avait l’air plutôt étrange.
- Bah, ça change pas de d’habitude, lança Jecht, d’un ton nonchalant. Aïe !
- Un peu de respect pour ton chef, s’écria Ben en levant le magazine qui avait servi à frapper Jecht. »

L’équipe Pirate s’était réunie dans leur salle d’entraînement, pour une séance intensive en vue des éliminatoires de la Cup et Ben venait de frapper Jecht à l’aide de son magazine.

« Mais ça fait mal ! se plaignit ce dernier.
- Aucune importance, répondit-il. Ça te mettra peut être du plomb dans la cervelle.
- Si j’en aie moins, c’est de ta faute au contraire !
- C’est cela. Bon, fini de rigoler ! Allez tous dans l’holotraîneur ! Kiya, prépare entre les données du match contre les Wambas.
- À tes ordres, Ben ! »

Ben était l’entraîneur des Pirates. C’était un ancien joueur qui avait fait les beaux jours de l’équipe, mais en raison d’une blessure persistante au genou, il avait mis un terme à sa carrière. Depuis il se consacrait « à donner quelques bases de Galactik Football à une bande de crétin trop insolent » comme il se plaisait à la dire. Kiya était son assistante. C’est elle qui collectait les différentes informations sur leurs adversaires.

Quand elle avait quitté les Shadows et rejoint les Pirates, on lui avait proposé de rejoindre l’équipe. Mais la jeune fille avait refusé, non pas parce qu’elle méprisait les Pirates ou qu’elle n’en avait pas envie, mais parce que les causes de son renvoi de l’équipe Shadows avaient fait qu’elle ne se sentait pas prête à retourner sur les terrains. Pas encore, en tout cas. Depuis, à défaut de jouer sur le terrain, elle avait rejoint le staff d’entraînement.

« Très bien ! dit Ben dans le micro. Lors de ce match, vous aviez perdu 4-1. Essayez de changer le cours des choses. Oh et Stevens, s’il te plait, joue avec les autres ! »

L’entraînement commença et comme la première fois, les Wambas se retrouvèrent vite avec les ballons. Lùn-Zera passa Mary et Kare, mais Dan la tacla, récupéra le ballon et fit une passe longue en direction de Jecht.

« Oui ! Voilà ! s’exclama Ben. »

Jecht tenta de faire une passe à Stevens, mais Woowamboo ou plutôt son clone, intercepta et se dirigea à toutes vitesses vers les cages de Mike. Il passa Kare, Mary, Dan et évita un tacle de Sue avant de passer à un coéquipier qui tira. Mike s’élança, effleura le ballon mais ne l’arrêta pas.

« Allez, allez ! fit Ben, comme si rien ne s’était passé. On se replace et vite ! »

Le jeu repartit. Stevens s’empara du ballon et fusa vers les cages adverses, Jecht et Mary dans son sillage. Deux défenseurs lui barrèrent la route, mais l’attaquant conserva le ballon.

« Stevens, lança Kiya, Mary et Jecht sont démarqués. Passe-leur la balle ! »

Le jeune homme se décida trop tard et le n°8 Wambas lui prit la balle. Grâce à son fluide, il fit un saut extraordinaire et atterrit aussitôt dans la surface de réparation.

« Il ne va quand même pas tirer d’ici ? s’étonna la jeune fille. »

Le joueur tenta de tirer mais Dan surgit et lui prit le ballon. Il passa en profondeur à Sue, qui passa à Kare, qui le lança en direction de Jecht. Mais un défenseur Wambas surgit, tacla le joueur d’une manière un peu brusque donnant ainsi un coup franc à l’équipe des Pirates. Stevens choisit de le tirer et alla se positionner.

« Tire vers le haut de la lucarne gauche, lui souffla Kiya. Ses réflexes sont moins bons de ce cotés là. »

Et chose surprenante, le joueur suivit son conseil. Comme l’avait expliqué Kiya, le gardien fut plus lent à rattraper la balle qui alla finir sa course au fond du filet. Les Pirates venaient d’égaliser.

« Ok, c’est bon, dit Ben. Arrête la simulation. »

Kiya s’exécuta et les joueurs revinrent dans la salle.

« J’aimerai bien savoir, commença l’entraîneur d’un ton sévère, pourquoi vous avez un niveau acceptable à l’entraînement et que vous êtes à la limite du ridicule dans les vrais matches.
- On fait de notre mieux dans les vrais matches, riposta Stevens !
- J’en doute, répliqua Ben, car si tu faisais vraiment de ton mieux –oui toi, Stevens- tu jouerais un peu plus collectifs. »

Stevens n’osa répliquer et baissa les yeux.

« Vous avez du talent, tous, reprit Ben. Seulement, vous le gâchez inutilement lors des matchs importants. Vous êtes incapable de gérer la pression ! Mais pourquoi ? Vous êtes poursuivis les trois quarts du temps par la Technoïd et vous êtes incapable d’être serein face à des adversaires qui ne veulent rien de plus que la victoire.
- Personnellement, je préfèrerai avoir à faire à une centaine de robot plutôt qu’à la colère de Ben, chuchota Kare à Mike.
- Kare ! cria celui-ci. Si tu as quelque chose à dire, dis-le à toutes l’équipe.
- Heu…non rien.
- Bien. Vous allez repartir à l’entraînement. À partir d’aujourd’hui, on ne se consacre qu’à l’entraînement ! Le tirage au sort des poules pour la Cup a lieu dans quelques semaines, je veux que vous soyez prêt. »

L’entraînement reprit. Ben lança alors la simulation de conduite de balle à vitesse maximale. Les joueurs eurent un peu de mal à garder le ballon, mais ils se reprirent vite et leurs réflexes s’améliorèrent. Kiya fut forcée de reconnaître que Ben avait raison : les Pirates avaient du talent, un talent qui pouvait les mener jusqu’aux demi-finales de la Cup, mais sur le terrain en match officiel, l’équipe n’avait plus rien à voir avec celle qui se surpassait à l’entraînement.

« Climbo, dit Ben, va chercher Sasha.
- Tût ! fit l’animal.
- Sasha ? s’étonna Kiya. Tu as l’intention de la faire jouer ?
- Je veux qu’elle s’entraîne à la conduite de balle. Quant à la faire jouer pour la Cup, cela dépendra de ses progrès. »

Quelques minutes plus tard, Climbo revint en compagnie d’une jeune fille brune. Celle-ci entra toute intimidée et l’air humble.

« Très bien, fit Ben, Sasha tu vas t’entraîner à la conduite de balle. Enfile ça, et entre dans l’holotraîneur. »

La jeune fille s’exécuta et sitôt entrée, se mit à la tâche. Elle avait plus de mal que les autres à maîtriser le ballon, en raison de son peu d’expérience et de son manque de confiance. Sasha n’avait jamais vraiment joué au foot en tant que professionnelle, mais Ben avait été tellement impressionnés par son talent qu’il l’avait immédiatement intégré à l’équipe. Il lui fallait juste acquérir un peu plus d’expérience et elle deviendrait le fer de lance de l’équipe des Pirates.

« Oui, c’est bien Sasha ! l’encouragea Ben. Continue comme ça ! Dan tu es un peu trop lent, Mary, soit plus régulière ! »

Les Pirates mirent en pratique les ordres de Ben, et au bout d’une heure de conduite de balle, on put voir une nette amélioration dans leur maîtrise. Après la conduite de balle, ils passèrent au slalom, puis aux tirs au but. Au total, les Pirates passèrent la moitié de leur journée à s’entraîner. Quand ils quittèrent la salle d’entraînement, ce fut le souffle court, les muscles douloureux et trempés de sueur.

« C’est bien, les gars, les félicita Ben. Vous avez bien bossés.
- Ah ouais ? haleta Stevens d’une voix on ne peut plus ironique. C’est trop d’honneur que tu nous fait !
- Mais par pitié, Ben, supplia Sue, si tu veux notre mort, choisis une mort subite et sans douleur !
- Oh ! N’exagérez rien ! Si je voulais vous tuer, je vous ferai faire le tour de Shiloë en plus des vos exercices quotidiens.
- On fait déjà le tour de Shiloë, fit remarquer Dan.
- Ah oui, c’est bien possible… murmura Ben en haussant les sourcils. Bon, je vous laisse. Rendez vous demain à six heures tapantes. Kiya, quand tu auras finis d’enregistrer les données, viens me voir. J’ai quelque chose d’important à te demander.»

Avec un geste gracieux de la main, le coach des Pirates sortit, laissant son équipe à leurs courbatures.

« Je suis sûr que lui et Kiya se sont mis d’accord pour nous torturer, murmura Mike à Kare.
- Eh oh ! s’écria l’intéressée. Je suis là !
- Oups ! Désolée, Kiya, s’excusa Mary. Mais c’est vrai qu’on se demande si toi et Ben n’avez pas des tendances sadiques.
- C’est ça ! Vous nous remercierez plus tard !
- On l’espère ! fit Stevens avec un sourire. »

La jeune fille le lui rendit et sortit de la salle d’entraînement, laissant ses joueurs à leurs gémissements. Ben l’attendait à la taverne. Discrètement, Kiya pénétra dans le vaisseau en essayant de ne pas se faire attraper par Cuistot, le robot multifonction. Aujourd’hui, c’était elle qui était de corvée de vaisselle, et la jeune fille n’avait aucune envie de la faire. Seulement, le robot était plutôt du genre têtu et tatillon, et ne la louperait pas s’il la voyait. Elle repéra Ben dans un coin reculé de la taverne, assez éloigné de Cuistot (Dieu merci !) en pleine discussion avec Artie et un homme au chapeau large et aux curieuses lunettes. Benett.

Benett était avec Artie, les pilotes de l’équipe Pirate. C’était eux qui les amenaient sur les planètes où ils disputaient leurs matchs et qui venaient chercher les équipes adverses lorsqu’elles ne savaient plus comment se rendre à Shiloë. Artie servait de co-pilote, bien que le mot fût grand car Benett ne lui laissait jamais piloter son précieux vaisseau. C’était ce dernier qui servait de pilote et c’est pourquoi il portait le titre pompeux de « capitaine Benett ».

« Salut Benett, salut Artie, dit Kiya en s’approchant d’eux.
- Salut ! répondit Artie.
- Bien le bonjour, ma jolie, fit Benett. Les gars sont-ils encore vivant ?
- Oh je pense qu’ils vont survivre, répondit Kiya avec un clin d’œil. Alors Ben qu’est-ce que tu veux me demander ?
- Oh, trois fois rien, répondit-il, juste une petite mission de reconnaissance.
- C'est-à-dire ?
- Tu sais que demain se jouera le match Tigre Rouges-Snow Kids pour déterminer qui représentera Akillian lors de la Cup.
- Oui, et ?
- J’aimerai que tu ailles là bas afin de voir ce match là bas et que tu étudies un peu leurs méthodes d’entraînement.
- Encore faut-il que le match puisse se jouer, intervint Artie. Aux dernières nouvelles, le grand stade d’Akillian est toujours gelé.
- C’est vrai, mais je suis sûr qu’il sera dégelé. J’en ai l’infirme conviction.
- Quand tu dis « étudier leurs méthodes d’entraînement », tu veux dire les espionner ?
- Je n’emploierai pas un mot aussi fort, mais disons que tu devras obtenir deux, trois petites infos ici et là.
- Super…
- Tu acceptes ?
- Pourquoi moi ?
- Parce que, répondit Ben, tu en connais déjà un rayon sur les équipes de la Galaxie.
- Et alors ? répliqua-t-elle, Au cas où tu l’aurais oublié, les Snow Kids sont une jeune équipe et je vois mal Aarch ouvrir grand les portes de la faculty, surtout à la veille d’un match aussi important.
- Et les rumeurs, alors ?
- Les rumeurs ?
- Ben oui, les rumeurs, Kiya, reprit Artie, sur une petite planète comme Akillian, y’a toujours des rumeurs. Les écouter serait judicieux.
- Faut se méfier des rumeurs, répliqua Benett, on ne sait jamais ce qui est vrai ou pas.
- D’accord avec lui, approuva Kiya.
- T’as jamais entendue des rumeurs sur toi quand tu étais avec les Shadows ? demanda Ben. Pourtant sur une planète comme celle des Shadows, très fermée et communautaire, tout doit se savoir.
- Oh ! Il y en avait certainement. Mais je n’aie jamais fait attention. Enfin, bref, je veux bien aller sur Akillian. Seulement, j’aimerai que Sasha vienne avec moi.
- Il faut qu’elle s’entraîne, objecta Ben.
- Je sais, mais je pense que ça lui fera du bien de quitter Shiloë. J’ai l’impression qu’elle ne va pas très bien en ce moment.»

Ben, de toute évidence, était contre. La joueuse avait besoin de temps de jeu et il se pourrait qu’il ait besoin d’elle pour les matchs éliminatoires de la Cup. Mais Kiya insistait. Elle disait que Sascha avait besoin de prendre du recul et que cela ne l’aiderait pas d’enchaîner les entraînements.

« Très bien, finit par soupirer Ben, tu peux l’emmener. »


__________________________


Sasha feuilletait un magazine de sport, quand Kiya rentra. Les deux jeunes filles partageaient un appartement avec Sue et Mary, seulement ces dernières n’étaient pas encore rentrées.

« Où sont Sue et Mary ? demanda Kiya.
- Elles sont restées avec les garçons, répondit la jeune fille.
- Pourquoi n’es-tu pas restée avec eux ?
- Pas envie. »

Kiya haussa un sourcil et vint se planter en face de Sasha.

Sasha était arrivée à Shiloë un peu avant Kiya. Les deux filles s’étaient déjà croisées lors des tests de sélection des Shadows mais Sasha n’avait pas été retenue. De ce fait, elles n’avaient réellement fait connaissance. Quand elle était arrivée sur l’archipel, Artie avoua à Kiya que Sasha avait tenté de nombreuse fois d’intégrer les Shadows, mais elle avait toujours échouée par « manque d’agressivité ». Kiya avait été surprise par cette raison : après tout, elle n’était pas une joueuse agressive et pourtant, elle avait bien joué avec les Shadows. Bon, d’accord il lui était arrivée quelque fois d’être plutôt teigneuse quand les Shadows étaient menés mais pas au point d’être une vraie brute.

Quoi qu’il en soit, ces nombreux échecs avaient énormément miné sa confiance en elle. Elle doutait fortement de ses capacités et cela se ressentait à l’entraînement. Ces derniers temps, Sascha semblait encore plus démoralisée et restait la plupart du temps à l’écart du groupe.

« Tu sais, Sasha, lui dit Kiya, ici, tu n’es pas chez les Shadows. Ce qu’ils n’ont pas su voir en toi, nous, on le voit. Tu peux être une grande joueuse, il te faudra juste du temps.
- Du temps, oui, soupira-t-elle.
- Allez ! Du nerf ! s’exclama la jeune rousse. Tu sais quoi ? Il faut que j’aille sur Akillian pour voir le match Snow Kids-Tigres Rouges. Tu n’as qu’à venir avec moi !
- Je peux ?
- Oui. Ben est d’accord. Il te donne son autorisation. »

Sasha hocha la tête et offrit à Kiya un sourire magnifique. Les deux filles commencèrent alors à préparer leurs affaires, puisqu’elles devaient partir le soir même.

Ben avait fait affréter un vaisseau qui les mènerait à Akillian. À l’intérieur, Kiya laissa ses pensées vagabonder. Elle n’avait jamais mis les pieds sur Akillian, pourtant c’était là bas qu’étaient ses origines. Mais d’aussi loin qu’elle se souvienne, tous ses souvenirs étaient de la planète Shadows. Inévitablement, elle repensa à Sinedd. Jamais elle n’aurait pensé qu’il puisse être sur Akillian… En même temps, elle n’avait pas cherché à le retrouver. C’était lui qui était parti, sans même lui dire au revoir, c’était à lui de la chercher. Pas à elle. Mais, cela l’avait perturbée pendant longtemps. Aujourd'hui, il lui arrivait parfois d'avoir des remords

« Kiya…Kiya ! l’appela Sasha. »

La jeune fille cligna des yeux comme ci, elle se réveillait et se tourna vers son amie.

« Tu rêves ? rouspéta celle-ci. Ça fait un quart d’heure que je t’appelle.
- Désolée, s’excusa Kiya, j’étais perdue dans mes pensées.
- Oui, je vois ça. Boucle ta ceinture, on arrive sur Akillian. »

La jeune fille s’exécuta et regarda à travers le hublot la planète glacée. Akillian dégageait une aura bleutée, mais aussi sans vie. La grande glaciation avait fait des ravages sur la planète qui avait beaucoup perdue de son charme, si elle en croyait ce qu’il se disait.

Kiya et Sasha sortirent du vaisseau et frissonnèrent lorsque le vent froid d’Akillian les traversa.

« Brrrrr, frissonna Sasha, il fait super froid ici ! Ça change de Shiloë.
- On ferait mieux de trouver un endroit où se réchauffer, dit Kiya, je sens que mes pieds commencent à geler.
- Tût tût tût, approuva Climbo »

Elles commencèrent, recroquevillées elles-mêmes, à moitiés aveuglées par la neige et le vent.

« Excusez moi, demanda Kiya en hélant un homme, est-ce que vous savez où est-ce qu’on peut se réchauffer ?
- Vous n’êtes pas d’ici, vous, ça se voit ! dit-il. Le Planet Akillian ne se trouve pas loin, vous s’y serez au chaud.
- Merci. »

Mais « pas loin » n’était pas une indication convenable pour les deux filles qui ne connaissaient strictement rien d’Akillian. Il leur fallut plus d’une demi-heure pour trouver le dit Planet Akillian, au moment où la neige s’arrêta de tomber.

« Juste au moment où on arrivait, râla Kiya.
- Du moment qu’on peut boire un truc chaud, fit Sasha. Je suis gelée.
- Pareil, dit son amie. »

Motivées par l’idée d’avoir bientôt un chocolat chaud, les deux filles parcoururent les derniers mètres qui les séparaient du pub et s’y engouffrèrent avec enthousiasme. Le pub était grand et chaleureux bien que plutôt désert et calme. Kiya et Sasha s’installèrent au comptoir et commandèrent leurs breuvages au cacao.

« Très bien, je vous amène ça tout de suite, leur dit la serveuse. Mais dites-moi, vous n’êtes pas d’Akillian, vous ?
- Heu…non, répondit Sasha.
- Je me disais aussi ! rit la serveuse. D’habitude je reconnais les clients qui viennent ici. D’où venez-vous ?
- Heu…de…de….bredouilla Sasha, de chez les Wambas ! Voilà, on habite chez les Wambas.
- Vraiment ? Cela doit vous faire drôle d’être sur une planète où il fait si froid.
- C’est le cas de le dire, marmonna Kiya. »

La serveuse rit.

« Ne vous en faites pas, Akillian n’est pas tout le temps un désert de glace. Oh ! On dirait Callie Mystie ! »

Sasha et Kiya se retournèrent et en effet, la journaliste était belle et bien au Planet Akillian.

« À ton avis, demanda Kiya à Sasha, que fait-elle ici ?
- Elle vient sûrement pour parler du match de demain, répondit la serveuse.
- Ah oui ! fit Sasha. Le fameux match qui servira à départager les Snow Kids et les Tigres Rouges. Est-ce qu’on sait si le match va avoir lieu ou pas ?
- Tout ce que je peux vous dire, c’est que Aarch a promit que le stade serait dégivré demain. Mais honnêtement, je me demande comment il va faire disparaître quinze ans de glace. »

________________

Chapitre 2, première partie. Fin.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 18:29

Deuxième partie.


_____________________


« Dépêche-toi, Kiya ! la héla Sasha. Le match commence bientôt !
- Oui, j’arrive, répondit la jeune fille. »

Kiya et Sasha avaient passés la nuit dans une auberge non loin du Planet Akillian. Durant la soirée d’hier et toute la journée d’aujourd’hui, elles n’avaient cessé de chercher un maximum d’information sur les deux équipes, mais elles n’avaient rien appris d’extraordinaire. La composition des Snow Kids serait la même que pour le match amical contre les Wambas, à l’exception de Tia qui manquait à l’appel. Quant aux Tigres Rouges, Arthegor Nexus avait aligné ses « meilleurs » joueurs. Autrement dit, pas beaucoup. Pourtant, les pronostics donnaient presque tous les Tigres Rouges vainqueurs.

Les deux Pirates avaient alors décidé de chercher le grand stade d’Akillian afin de vérifier si le match allait réellement avoir lieu, et qu’elle ne fut pas leur surprise de découvrir un stade immense et sans la moindre neige !

« Ça doit faire bizarre quand même de jouer dans un stade vide, dit Kiya.
- Ouais, ça doit être morbide, mais bon, ils n’ont pas trop le choix. Et puis, il ne sera pas totalement vide puisqu’on y sera. »

Les deux filles avaient en effet décidé de regarder le match depuis le grand stade. Un projet fou, certes, mais excitant.

« Comment crois-tu qu’on rentre là dedans ? demanda Sasha.
- Tûuuuut ! fit Climbo.
- Je crois que Climbo le sait, dit Kiya.
- Tût tût ! »

L’animal vola autour de stade et mena les deux filles devant l’entrée du stade, complètement givrée. Mais Climbo percuta la pellicule de glace de plein fouet la faisant voler en éclat.

« Who ! Climbo ! s’exclama sa maîtresse, ça ne va pas de foncer comme ? Tu t’es fait mal ?
- Tûûûû…gémit-il.
- Ah la la ! Mon pauvre ! soupira Kiya. Tu as vraiment des problèmes.
- Au moins il a réussi à nous trouver une entrée, lança Sasha. »

Sasha, toute impatiente et visiblement plus joyeuse qu'à Shiloë, s’engouffra par l’ouverture, aussitôt suivie par Kiya. Et les deux furent bouche bée. Le stade d’Akillian était véritablement imposant ! Les gradins montaient à une hauteur vertigineuse et les cabines des entraîneurs, encore couverte de neiges, donnaient une impression d’abandon. Tout le stade entier donnait cette impression.

« Honnêtement, fit Sasha, je n’aimerai pas jouer ici. C’est d’un sinistre... »

Kiya ne répondit, pensant exactement la même chose que sa partenaire. Elle repensa alors à premier match chez les Shadows, dans le stade souterrain…

« Ça me fait penser aux Shadows, dit-elle. Leur stade est sous terre. Quand on n’est pas habitué, ça déroute…
- Il parait que c’est très difficile de gagner là bas, dit Sasha.
- Ça l’est ! Les Shadows sont déjà redoutables à l’extérieur, mais chez eux, c’est comme ci ils étaient invincibles. Je te l’ai dit, jouer sous terre déroute les équipes adverses. Mais il y a aussi le public qui perturbe. Pour les Shadows, c’est un véritable encouragement, mais pour les autres…
- Ça va bientôt commencer, dit Sasha en regardant sa montre. »

Quelques minutes plus tard, les joueurs firent leur entrée sur le terrain. Les deux équipes montraient des comportements bien différents. Les Tigres Rouges adoptaient une attitude sereine, confiante, presque arrogante, et les Snow Kids, eux, affichaient une détermination sans faille. À l’exception de leur gardien qui…dormait ! Plutôt bizarre, celui-là, pensa Kiya.

Les lumières s’allumèrent dans un grand bruit et les cabines des entraîneurs s’élevèrent. Kiya sentit un frisson la parcourir. Combien de fois, elle avait sentie l’excitation montée en elle à l’approche du coup d’envoi ! C’était quelque chose qu’elle ne pourrait jamais oublier. Jamais. En cet instant, elle aurait souhaité que ses vieux démons la laissent en paix et lui permettent de rejouer.

« Est-ce que ça va ? demanda Sasha.
- Oui, répondit Kiya, oui ça va. Juste de vieux souvenirs. »

Le match commença. D’entrée, les Snow Kids prirent le ballon. D’Jok passa à Sinedd qui se le fit prendre. Thran tacla alors le joueur et Mei, l’autre défenseuse récupéra la balle. La jeune fille fonça avec le ballon en direction des cages de leurs adversaires. Elle fit une passe longue en direction de D’Jok, mais un joueur des Tigres Rouges l’intercepta et la renvoya vers son coéquipiers. À partir de ce moment, les Tigres Rouges ne laissèrent aucun temps de possession aux Snow Kids, et ce n’est pas les marquages qui changèrent quelque chose. Une des joueuses tenta un tir qui ne pu être arrêté par le jeune gardien des Snow Kids.

« On voit que les Tigres Rouges sont plus expérimentés, dit Kiya. »

D’Jok reprit le ballon et l’envoya à Rocket qui se le fit voler. Thran réalisa alors un tacle superbe et le ballon atterrit dans les pieds de Micro-Ice qui ne se fit pas prier pour aller vers l’avant. Il passa à D’Jok qui passa à Sinedd, mais comme lors du match contre les Wambas, Sinedd refusa de jouer avec lui.

« Il est encore pire que Stevens, fit Sasha.
- Stevens à des tendances à jouer perso, c’est vrai, reconnut Kiya, mais il connaît le jeu d’équipe, il y fait attention. Alors que Sinedd… n’essaye même pas. »

« Et pourtant, il sait que c’est important. »

« Les Snow Kids auront du mal avec un joueur comme lui, dit Sasha. »

Sinedd évita aisément les défenseurs, mais le gardien ne se fit pas avoir et tira dans le ballon avant même que le Snow Kids ait pu tenter quoi que ce soit. Le tir du gardien était si puissant que le ballon atterrit aussitôt dans la surface de réparation Un attaquant le récupéra aussitôt et berna avec une facilité déconcertante Ahito. 2 à 0 pour les Tigres Rouges.

Alors que la première mi-temps touchait à sa fin, les Snow Kids eurent une éclaircie avec un sublime jeu de passe entre D’Jok et Micro-Ice. Mais Sinedd surgit de nouveau en chipant le ballon à Micro-Ice et fonça vers les buts. Il tira de loin, mais le ballon termina sa course dans les tribunes.

« Quel crétin ! gémit Kiya. »

Le gardien des Tigres relança vers ses coéquipiers. Celle qui semblait être l’attaquante vedette, évita Thran et Rocket et passa à son partenaire qui fit un superbe retourné qui fit mouche. Les Tigres Rouges déroulaient et maîtrisaient leur sujet. Les Snow Kids étaient complètement perdus.

« Bon au moins, on sait que les Tigres Rouges sont capables de bien jouer, dit Sasha avec un soupir.
- C’est vrai que c’est une grande nouvelle ! répondit Kiya. Je m’attendais quand même à mieux de la part des Snow Kids.
- Ils sont complètement dépassés par les événements, commenta son amie, ils sont bons, ils ont du potentiel, mais ils n’arrivent pas à l’exploiter. Et le jeu perso de certains joueurs ne les aide pas.
- Un peu comme nous, quoi ! »

Sasha commença à sautiller sur place, histoire de se réchauffer. La température avait brusquement chuté, et les deux filles n’auraient pas été étonnées de voir de la neige.

La mi-temps leur parut durer une éternité, mais lorsque les joueurs revinrent sur le terrain, quelle ne fut pas leur surprise d’y découvrir Tia.

« Ça alors ! s’exclama Kiya. Je croyais qu’elle ne pouvait pas jouer !
- Moi aussi. Mais d’un autre coté, tant mieux. Il n’y a qu’elle qui maîtrise le Souffle.
- Tût tut tûûût, dit Climbo
- Y’avait que ça à faire, répliqua Kiya.
- Comment ? demanda Sasha.
- Climbo s’étonnait que Tia ait remplacée Sinedd, répondit-elle. Et moi je lui disais qu’il n’y avait que ça à faire. Avec Sinedd, les Snow Kids n’avaient aucune chance de gagner.
- Ce n’est pourtant pas compliquer de jouer avec l’équipe…soupira la jeune fille.
- Oui, mais quand on est quelqu’un de très orgueilleux comme Sinedd, il est difficile de mettre son ego dans sa poche. D’autant plus qu’il n’a pas l’air très copain avec D’Jok.
- Tu as l’air de plutôt bien le connaître, fit remarquer Sasha. »

Kiya haussa les épaules et ne répondit pas. Sasha fronça les sourcils, l’air intrigué, mais ne posa aucune question. Si Kiya ne voulait pas lui dire quel était son lien avec ce garçon, elle n’allait pas insister.

La seconde mi-temps était sur le point de commencer. Sur le terrain, Tia regardait autour d’elle, une expression de ravissement sur le visage. Ses coéquipiers affichaient tous une expression froide, dure et déterminée. Pour sûr, se dit Kiya, la seconde mi-temps n’allait ressembler en rien à la première.

Comme au début du match, les Snow Kids eurent vite le ballon, mais contrairement à la première mi-temps, ils bataillèrent ferme pour le conserver. Rocket était le plus en vue, en début de ce période. Il taclait, passait, courait, il était partout sur le terrain. Les Snow Kids furent plus téméraire que durant la mi-temps précédente, mais ils butaient sans cesse sur une défense de fer. L’avantage : le tandem Thran-Mei, était aussi efficace. Ainsi le score était toujours de 3 à 0 en faveur des Tigres Rouges, à la moitié de la seconde période.

Mais Rocket récupéra la balle avec un tacle magnifique, et la passa aussitôt à Tia. Aussitôt une aura bleue l’entoura, et elle s’éleva en tirant un coup d’une puissance incroyable. Le gardien n’eut pas le temps de réagir que le ballon se trouvait déjà derrière lui.

Les Snow Kids laissèrent leur joie les emporter suite à ce premier but. La partie semblait être relancée. Les joueurs étaient complètement galvanisés et le montraient. Micro-Ice récupéra la balle et centra en hauteur pour Tia qui marqua de nouveau à l’aide du Souffle.

« Quelle action ! Tu as vu ça, Kiya ! s’exclama Sasha.
- J’ai vu oui, répondit-elle. C’est vrai qu’elle était belle.
- Je donnerai n’importe quoi pour pouvoir jouer comme ça, soupira la joueuse avec une pointe de regret dans la voix.
- Mais on peut y arriver ! lança sa partenaire. Même sans fluide, je suis persuadée qu’on peut rivaliser avec les grandes équipes.
- Ca serait bien, fit Sasha d’un air rêveur, mais j’en doute quand même.
- Et pourquoi pas ? À douze ans, j’étais considérée comme la meilleure joueuse des Shadows et une des meilleures de la Galaxie, et je n’avais pas de fluide ! Pourquoi les Pirates ne pourraient ils pas être comme ça aussi ?
- Parce qu’on n’a pas tous ton talent…
- Quoi ?
- Regarde ça, on dirait que Tia va de nouveau marquer. »

En effet la jeune fille, se précipitait vers les buts, mais deux joueurs des Tigres Rouges se précipitèrent vers elle, et la taclèrent avec une violence inouïe ! La jeune fille s’effondra sur le sol, évanouie.

« Oh, mon Dieu ! souffla Sasha. Pourvu qu’elle n’ait rien ! »

Kiya se mordit les lèvres. C’était le risque que risquait tout joueur qui sortait du lot. Etre la cible des blessures, et des fautes. Elle connaissait ça, mais là, les Tigres Rouges n’y étaient pas aller de main morte…

Comme si le ciel pleurait, la neige se mit à tomber, recouvrant le terrain. Tia se redressa alors, plus secouée que blessée, tandis que les capsules emportèrent les deux fautifs. Les Snow Kids allaient bénéficier d’un coup franc extrêmement bien placé. D’Jok s’avançait pour tirer le coup franc, mais Rocket l’arrêta et prit sa place. Il repositionna le ballon, recula, s’élança et tira une frappe surpuissante qui atterrit directement dans les filets.

« OUIII ! crièrent les deux filles Egalisations ! »

Avec cette égalisation, les Snow Kids recollaient au score et pouvaient espérer gagner. Seulement, il ne restait plus qu’une poignée de minute à jouer, et la grande faiblesse de l’équipe d’Aarch fit son apparition.

« Le physique, expliqua Kiya à Sasha. Ils sont bons, talentueux, motivés, mais ils manquent d’endurance. Là où les Tigres Rouges les surpassent c’est sur l’endurance.
- Tu crois que les Snow Kids pourraient perdre à cause de ça ?
- Oui, malheureusement. »

Mei s’élança et prit le ballon à un joueur Tigre Rouge alors que le chronomètre défilait. Un joueur la faucha mais Rocket récupéra la balle. D’Jok lui faisait des grands signes mais, il était marqué par deux joueurs, lui passer le ballon était trop risqué. Le capitaine hésita trop longtemps et se fit prendre la balle, sauf que le joueur des Tigres Rouges ne fut pas assez habile pour reprendre la balle et celle-ci s’envola dans les airs. D’Jok qui entre temps avait réussi à se libérer, suivit le ballon du regard et une lueur bleue émana de lui.

« Non ! s’écria Kiya. Ne me dites pas que lui aussi a le Souffle ? »

Et effectivement ! C’était bel et bien le Souffle d’Akillian qui se dégageait du garçon. Le fluide s’éleva en une colonne de lumière bleue et blanche splendide. De là où elles étaient, Sasha et Kiya avaient les yeux grands ouvert et étaient époustouflées par la fin de ce match absolument fantastique.

D’Jok sauta en l’air, à une bonne dizaine du mètre du sol et au moment où le ballon descendit, il tira dedans avec une telle puissance que le gardien Tigre Rouge fut emporté avec le ballon au moment où la sirène retentissait.

« Ils ont gagnés ! s’écria Kiya. Ils ont gagnés, Sasha !
- Oui, oui, j’ai vu ! rit cette dernière. C’est fantastique ! Ils le méritaient vraiment !
- Et de quelle manière ils ont gagnés ! Peu d’équipe arrive à recoller au score quand ils sont menés 3-0, mais eux ils l’ont fait ! Ils deviendront une grande équipe, Sasha, tu verras !
- Inutile de me dire ça, je sais que tu as raison ! »

Les deux filles quittèrent le stade d’Akillian en riant aux éclats et en se remémorant les temps fort du match. Benett et Artie devaient les attendre non loin d’une forêt. Comme elles se perdaient facilement, les deux Pirates les guidèrent jusqu’au vaisseau grâce à un micro.

« Alors ce match ? leur dit Artie lorsqu’il les vit.
- À ton avis ? répliqua Kiya, les Snow Kids ont gagnés bien évidemment ! »
- On le sait, dit Benett. On a suivi le match.
- C’est dingue comment ils sont revenus en seconde mi-temps! s’exclama Artie. Jamais vu ça !
- C’est à ça qu’on reconnaît les grandes équipes, dit Kiya avec un clin d’œil à Sasha. »

Sasha sourit et les deux filles éclatèrent de rire sous les regards étonnés d’Artie et Benett.


_______________

Et voici le deuxième chapitre en entier. Je précise tout de suite que le personnage de Sasha ne m'appartient pas ^^. Je ne fais que l'emprunter à D'Jok (et en contrepartie, elle m'emprunte Kiya).

La suite demain ou pas.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil



Dernière édition par Sheena468 le Mer 14 Sep - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 18:31

Cool ta deuxième partie !!!
Revenir en haut Aller en bas
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 18:53

Heureusement qu'on a demandé à ce que les comms soient détaillés -_-.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Queen
Présidente des Snow Girls
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 22
Localisation : Irish Paradise

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 18:55

Sheena, pourrais tu me donner une petite précision? A quel chapitre suis je?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 18:59

Au 14 ^^.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 20:45

J'aime ! c'est Fascinant ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
NicoetNath

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 21:06

J'aime beaucoup cette fiction car je trouve génial le parallèle d'une histoire à celle des SK. C'est comme lorsqu'on regarde la série nous sommes une caméra dans l'intimité des Snow Kids et on ne voit pas l'extérieur. Ici par votre fiction on a un point de vue beaucoup plus ouvert à l'extérieur qui s'étend au délà du cercle des Snow Kids, c'est comme au lieu de se sentir sur le terrain avec eux et vivre leur sensation, on ressent ce que les autres vivent, dans ce cas-ci les pirates. Je pense que vous voyez ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Mer 14 Sep - 22:44

Oui, je vois très bien Nath ^^. Et c'est justement tout le but de la fic. Raconter l'histoire d'un personnage et de son univers en parallèle à celui des SK ^^.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Jeu 15 Sep - 18:44

Et voici le chapitre 3 !


Chapitre 3




Le soleil éclairait de plein fouet le petit archipel de Shiloë. La planète était ce qu’on pouvait appeler un climat clément…enfin clément…plutôt désertique puisque rare étaient les pluies, les orages et autres caprices du temps, au grand désespoir de Kiya.

La jeune fille, en effet, avait en horreur le climat chaud de Shiloë. Elle qui avait passé toute son enfance sous l’archipel sombre des Shadows, était peu habituée à ce temps torride, ce qui provoquait des sautes d’humeur fréquentes. Particulièrement aujourd’hui où le soleil était brûlant et à son zénith qui plus est. Sa mauvaise humeur était accrue par la préparation du stade en vue des prochains matches de Galactik Football pour la GFC. Habituellement, ce n’était pas elle qui s’en occupait. La tâche revenait plutôt Benett, Artie ou encore Ben, mais bien entendu, Benett et Artie étaient occupés à dispatcher les informations sur les prochaines marchandises Technoïd, et Ben à entraîner l’équipe et lui avaient gentiment proposé de s’en occuper. Depuis l’aurore, Kiya courait donc à droite, à gauche afin de tout superviser.

« C’est la dernière fois que je m’en occupe, râla-t-elle.
- Oh ! Allez ! Ce n’est pas si horrible ! dit une voix derrière elle. »

Elle se retourna et vit Sasha, en tenue d’entraînement, les joues rouges, et des mèches collant à son front.

« Ah ! Sasha ! dit Kiya. Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu n’étais pas censée être à l’entraînement ?
- Ben nous a autorisés à faire une pause, répondit-elle. Dieu merci !
- Ça s’est bien passé ?
- Ouais…Si on enlève le fait qu’il nous a fait refaire une centaine de fois une combinaison basique juste parce que Mike s’était plaint un peu trop fort.
- Au moins vous la connaîtrez par cœur, rit Kiya.
- Mais on la connaît par cœur ! Les centres en hauteur, c’est le B.A.BA de tout footballeur !
- Il vous a fait refaire les centres en hauteur ? Pas possible !
- Ben si ! Je crois que Stevens et Jecht ont prévu d’aller chercher du cyanure, histoire de l’empoisonner. »

Kiya éclata de rire. Ben était vraiment un entraîneur perfectionniste… ou sadique, c’était selon. Il faisait travailler les Pirates inlassablement, jusqu’à ce qu’il soit à peu près satisfait. Et le jour suivant, il recommençait. Les joueurs n’en pouvaient plus et ne cessaient de se plaindre, car bien souvent, il en rajoutait une couche juste après.

« Sacré Ben, dit Kiya.
- Sasha ! cria quelqu’un.
- Oh ! Dan ! fit cette dernière. »

Le défenseur de l’équipe courait vers elles, lui aussi en sueur.

« La pause est finit, dit il, faut retourner à l’entraînement. Salut Kiya !
- Salut !
- Déjà ? gémit Sasha. Ben n’a vraiment aucune pitié !
- Bah, lança Kiya, tu peux toujours aider Jecht et Stevens à chercher le cyanure.
- Je t’avoue que l’idée m’a traversé l’esprit.
- Tant qu’on y est, on pourrait empoisonner Mike aussi, dit Dan. J’ai toujours pensé qu’il parlait trop.
- On ne peut pas, objecta Kiya. On n’aura plus de gardien après.
- Pour le peu qu’il arrête… »

Et les trois compères partirent d’un grand rire, tandis qu’ils se mettaient en route vers la salle d’entraînement.

« Eh bien ! Vous avez l’air joyeux, leur lança Ben. C’est parfait, ça, pour l’entraînement.
- Tu ne veux pas avoir ne serait-ce qu’une once de pitié pour nous ? gémit Mary, affalée dans un fauteuil.
- Hors de questions ! La Cup commence la semaine prochaine, vous devez être prêt ! Allez, on y retourne. Non, pas toi, Mary. Je veux voir Sasha jouer. »

Dans un concert de protestation (à l’exception de Mary qui soupira de soulagement), les Pirates se dirigèrent vers l’holotraîneur. Kiya sourit, amusée par cette scène.

« Tu veux y jeter un œil ? lui proposa Ben. »

Kiya accepta et regarda l’écran. Dans l’holotraineur, les Pirates répétaient un enchaînement de passe. Sue passa en direction de Dan, qui fit un une-deux avec Kare. Celui-ci passa en profondeur Sasha, qui s’élança vers les buts. Elle envoya le ballon à Stevens, qui le passa Jecht. Malheureusement, celui-ci ne vit pas le clone défenseur qui le tacla. Le ballon s’envola mais Sasha le récupéra et le lança en direction de Stevens qui tira et marqua.

« Oui ! Voilà ! s’exclama Ben. C’est comme ça qu’il faut jouer ! Continuez !
- Sasha progresse bien, remarqua Kiya.
- Et vite. Elle est plutôt discrète sur le terrain, mais ce n’est pas plus mal. Les adversaires font moins attention à elle. De plus, ses passes sont d’une extrême précision.
- Tu comptes la faire jouer durant le premier match ?
- Non, je ne pense pas. Je préfère aligner mon équipe type pour le premier match. Après tout dépendra de nos adversaires et de nos résultats.
- Je vois. »

La jeune fille resta encore un moment, puis laissa son équipe. Elle avait encore tant de chose à superviser. Que devait-elle faire maintenant ? Ah oui ! Boris voulait lui montrer quelque chose. Une invention révolutionnaire d’après lui. Se souvenant de sa « mission », elle se dirigea vers l’atelier de l’artisan.

Celui-ci se trouvait non loin de l’astroport, un peu à l’écart du marché, situé en plein soleil. Kiya pestait contre la chaleur, lorsqu’une sirène retentit.

« ALERTE TECHNOÏD ! ALERTE TECHNOÏD ! »

« Et mince ! »

Elle courut se réfugier derrière un rideau, tandis que les marchands cachaient leurs précieux trésors. Au bout de cinq minutes, comme aucun robot n’était apparu, les Pirates en déduisirent qu’il s’agissait d’une fausse alerte. Encore une fois.

Ce genre de chose arrivait souvent, hélas. Quand les Pirates abordaient les vaisseaux de la Technoïd, ils n’embarquaient pas seulement la marchandise, mais aussi le vaisseau. Du coup, le système d’alarme s’activait souvent alors qu’il ne s’agissait que d’un simple retour de marchandise.

Ce contre-temps passé Kiya se mit à la recherche de Boris, lequel ne fut pas difficile à trouver. Il était en effet, un des premiers à râler lorsqu’il y avait une fausse alerte, Kiya n’avait qu’à suivre le timbre de sa voix.

« …Encore et encore ! Ça n’arrête jamais !
- Je vois que tu vas bien, Boris ! lança Kiya.
- Tu n’en as pas assez de toutes ces fausses alertes ? pesta-t-il en la voyant.
- Que veux-tu qu’on y fasse ? Le système ne fait pas la différence entre un vaisseau appartenant à la Technoïd et un vaisseau que l’on a volé.
- On devrait lui apprendre !
- Si tu veux ! Bref, tu voulais me montrer quoi ?
- Une invention révolutionnaire ! »

La jeune fille haussa les sourcils, étonnée, tandis que l’artisan farfouillait dans son bric à brac. Il sortit alors une sorte de bracelet en métal, plutôt gros et laid.

« Un bracelet ? fit Kiya. C’est ça ton invention révolutionnaire ?
- Mais pas qu’un simple bracelet ! »

Il l’enfila et appuya sur un bouton que la jeune fille n’avait pas vu. Aussitôt, Boris disparut, comme si il s’effaçait.

« WHO ! s’exclama Kiya, les yeux grands ouverts. Boris, t’es où ?
- Je suis toujours là, lui répondit sa voix.
- Où ça ? dit Kiya en regardant de tous les cotés. »

Avec un grand rire, Boris ré apparut, visiblement ravi de l’effet qu’il avait produit.

« C’est un bracelet d’invisibilité, dit-il. En appuyant sur ce bouton, on devient invisible.
- Invisible…
- Imagine que nos joueurs portent ce bracelet. Ils n’auraient qu’à l’enclencher à la fin d’un match pour disparaître et quitter le terrain en toute discrétion, au nez et à la barbe de la Technoïd.
- Intéressant, fit Kiya. Tu as eu une idée brillante, Boris. Tu crois que tu pourrais nous en fabriquer pour la semaine prochaine ?
- J’ai déjà prévu ça, il ne m’en reste que la moitié à faire !
- Formidable ! T’es génial, Boris.
- Mais ce ne sera pas gratuit.
- Je me disais aussi…
- Ne fais pas cette tête là. Je ne demande que cent crédits standard.
- cent crédits standards ?
- C’est à prendre ou à laisser.
- Maître chanteur, va. En même, je n’ai pas trop le choix. Je dirai à Artie de te payer ce soir. En attendant, tu peux m’en passer un pour que je puisse le montrer aux autres ? »

_______________________


« Terrible ! s’écria Jecht en voyant Stevens disparaître.
- C’est Boris qui a inventé ça ? demanda Ben.
- Oui, répondit Kiya. Pas mal, hein ?
- Impressionnant même ! fit Benett.
- Comme quoi quand il veut, il peut être génial, ironisa Mary. »
- AAAH ! hurla Sue. Stevens ne fais pas ça ! »

Avec un grand rire, le joueur réapparut derrière sa coéquipière.

« C’est génial ! Y’en a d’autre ?
- Un pour chacun normalement, répondit Kiya, le reste est en cours de fabrication. Ce qui me fait penser qu’il faudra le payer.
- Le payer ? s’exclama Artie.
- Je me disais aussi…soupira Benett.
- Et combien veut ce requin ? soupira Mary.
- Cent crédits standards.
- Cent crédits standards ?
- Mais c’est à l’unité ou le tout ? demanda Benett.
- Aucune idée. Je ne lui aie pas posé la question. Mais j’ai dis que Artie le payerai ce soir.
- Pourquoi moi ? s’exclama l’intéressé.
- Parce que toi.
- Tâche de ne pas oublier, Artie, le taquina Benett.
- Quoi qu’il en soit, intervint Ben, ces bracelets sont une invention géniale. Cela nous aidera grandement.
- J’imagine déjà la tête des dirigeants de la Technoïd en nous voyant disparaître, s’enthousiasma Mike. Un délice !
- Ça vaudra le détour ! renchérit Sue. »

Les Pirates continuèrent à vanter les mérites de l’invention de Boris, tandis que Benett, Artie et Ben discutaient du prix. Boris avait l’énorme défaut d’être obsédé par l’argent, toutes ces inventions coûtaient une fortune et il ne faisait même pas de réduction pour ses confrères.


_______________________



« Surtout ne manquez pas notre grand évènement ! annonça Nork. Le tirage au sort des poules de qualification de la Galactik Football Cup ! Qui affrontera qui ? Vous le saurez très bientôt, mais d’abord un message de notre sponsor. »

C’était le soir et le tirage au sort de la GFC allait bientôt commencer. Tout le staff des Pirates et les plus grands passionnés de foot étaient rassemblés dans la taverne. Kiya était assise, Climbo perché sur son épaule, sur une table en retrait, avec Ben et tous deux discutaient de la formation à aligner pour la Cup.

« Sasha manque encore trop d’expérience, dit Ben. Je préfère la laisser sur le coté et qu’elle continue à s’entraîner.
- Oui, mais elle peut apporter beaucoup dans un match bien qu’elle soit inexpérimentée, objecta Kiya.
- Ça nous ferait prendre des risques inconsidérés, Kiya. On ne peut pas se permettre de tenter des coups de poker comme ça.
- Mais on n’a rien à perdre. Alors pourquoi ne pas tenter le coup ? »

Ben fronça les sourcils, et une petite ride apparut sur son front, signe d’intense réflexion. Kiya s’apprêtait à remplir leurs verres lorsqu’Artie apparut.

« Artie, l’interpella-t-elle, tu es allé payer Boris ?
- Payer…Boris ? répéta-t-il.
- ARTIE ! hurla Kiya si fort que la taverne devint silencieuse.
- Je suis désolé Kiya, s’excusa-t-il. J’ai complètement oublié…
- Oublié ? Tu sais comment il est enfin ! On ne le paye pas, tu peux dire adieu aux bracelets. Va le payer tout de suite !
- Je peux pas…dit-il d’une voix apeurée, j’ai pas l’argent.
- Je vais le tuer, murmura Kiya.
- Tiens, dit Ben, en lui tendant une carte. C’est ma carte de crédit. Sers-t-en pour payer Boris.
- Ça te dérange pas ? demanda Kiya.
- On n’a pas trop le choix, répondit-il. Quant à toi, Artie, tu me dois une fière chandelle.
- Merci, vieux !
- Bon j’y vais tout de suite, dit la jeune fille, sinon je raterai le début du tirage au sort. »

Rapidement, la jeune fille sauta de la table et sortit en trombe de la taverne. Le tirage au soir était prévu à vingt-et-une heures, et il était…vingt heures cinquante-cinq. Et mince ! Plus que cinq minutes ! Et comme ci ce n’était pas suffisant, l’atelier de Boris était à l’autre bout de l’archipel. Quel crétin cet Artie ! Il avait une passoire à la place du cerveau ou quoi ? Surtout que ce n’était pas la première fois qu’il lui faisait un coup pareil.

« Tûûût, fit Climbo qui avait bien du mal à suivre sa maîtresse. »

« Plus que quatre minutes, se dit Kiya. »

Elle arrivait enfin en vue du marché, vide à cette heure ci. Mais Boris était sûrement encore en train de travailler. Encore heureux, sinon elle aurait frôlé la crise d’apoplexie.

Plus que trois minutes. Elle allait les tuer, Artie et Boris. Artie pour sa méprise et Boris pour avoir installé son atelier à l’autre bout de la planète. Elle ne comprendrait jamais ce caractère solitaire.

« Flûte, c’est par où après ? grogna-t-elle.
- Tût ! dit Climbo.

Plus que deux minutes ! Ça allait bientôt commencer ! Hors de question qu’elle rate le début. Enfin elle arrivait en vue de l’atelier.

« BORIS ! hurla-t-elle. Boris ! Attends ! »

L’artisan s’apprêtait à fermer boutique. Kiya arrivait juste à temps.

« Tiens ? s’étonna-t-il en la voyant. Qu’est-ce qu’il te prend ?
- Je viens…te…payer…haleta Kiya.
- Oh tu y as pensé !
- Moi oui…Artie, non…Oh, tu as la télé ?
- Ah oui. C’est bientôt le tirage au sort, non ? »

Kiya ne répondit et s’installa sur la table au beau milieu d’instrument.

« Non mais ! Tu n’es pas gênée ! s’exclama Boris. »

« Tirage au sort des quatre équipes du groupe A ! annonça Nork. À vous de jouer, Warren ! »

Warren tendit la main sur le faisceau lumineux. Kiya avait le cœur qui battait à tout rompre. Il s’agissait de sa première GFC chez les Pirates, il fallait qu’elle fasse quelque chose de grand.

« Instant crucial pour le déroulement de la compétition. Warren, ici présent, semble se poser la même question que vous, chers holospectateurs : qui va jouer contre qui ? Et voici un début de réponse ! »

Une boule turquoise descendit, mettant fin au suspens.

« Groupe A, dit Nork, les Rykers. »

Une deuxième boule de couleur violette descendit. Le cœur de Kiya fit un bond.

« Les Pirates ! »

Kiya se mordit les lèvres, tandis qu’une boule rouge avait rejoint les deux premières. Une boule rouge…

« Les Shadows ! »

« Pas ça ! gémit Kiya en se prenant la tête. »

« Et enfin, les…les Snow Kids ! »

Kiya releva la tête. Les Rykers, les Snow Kids et les Shadows, voilà leurs adversaires. Ils auraient pu atterrir dans un groupe plus difficile, mais l’équipe aura du mal à se qualifier.

« Eh bien, eh bien fit Boris, on peut pas dire qu’on est gâté.
- Ce sera dur, dit Kiya, très dure. Mais on peut créer la surprise. L’équipe qui me fait peur est celle des Rykers, elles sont imprévisibles.
- Les Rykers ? Moi, j’aurais dis les Shadows.
- Je connais les Shadows par cœur. L’entraîneur, les joueurs, leurs points faibles et leurs points forts, tout ça je le connais. Donc je pense pouvoir les maîtriser. Pas gagner, mais au moins les déstabiliser. »

« Eh bien, voilà un groupe qui donnera l’occasion à Aarch de retrouver son vieux complice : Arthegor Nexus, continua le présentateur. Ce dernier vient en effet d’être recruter comme entraîneur des Shadows. »

« Tu penses toujours pouvoir les déstabiliser, Kiya ? fit Boris non sans une pointe d’ironie.
- Ça, c’était pas prévu… »

Un nouvel entraîneur… rectification, les Shadows étaient inquiétant. Kiya soupira.

« D’ailleurs, il ne s’agit de la seule nouvelle recrue des Shadows puisqu’ils comptent dans leurs rang, un ancien Snow Kids, j’ai nommé Sinedd ! »

« QUOI ? s’écria Kiya en se relevant.
- Tüûûûûû !
- Hé ! Mes outils ! cria Boris.
- Sinedd ? Chez les Shadows ? fit Kiya sans écouter l’artisan.
- Mes outils, Kiya ! »

Le vieil homme la repoussa et la jeune fille descendit, encore sous le choc de qu’elle avait entendu. Sinedd ? Chez les Shadows ?

« Tiens, dit Boris, voici la carte de Ben.
- Oui…, répondit-elle d’un air distrait.
- Tu devrais te coucher, Kiya. Tu as l’air fatigué.
- Oui…»

Elle partit, à pas lent.

Quelle soirée…Les Pirates étaient dans le même groupe que son ancienne équipe, son ancienne équipe changeait d’entraîneur. Sinedd les avait rejoints.

À vrai dire, ça ne l’étonnait qu’à moitié. Sinedd avait toujours voulu rejoindre les Shadows et d’ailleurs il aurait dû les rejoindre en même temps qu’elle. Pourtant, elle avait comme une sensation de froid. Est-ce parce qu’il la remplaçait ? Elle avait remarqué le numéro qu’il portait chez les Snow Kids : le 11, le sien. Il en sera sûrement de même chez les Shadows. Sinedd la remplaçait bel et bien.

Est-ce que cela la rendait triste ?

__________________________


« J’avoue que je ne m’attendais pas à ça, dit Kiya.
- Vraiment ? s’étonna Sue.

C’était après le tirage au sort. La taverne était vide et Sue et Kiya étaient à la corvée de vaisselle.

« Ça ne t’étonne pas ? dit Kiya. Pourtant Hamilton est un excellent entraîneur.
- C’est vrai qu’il est bon, admit la défenseuse. En revanche il prenait un peu trop de liberté par rapport à la fédération des Shadows.
- C'est-à-dire ?
- Kiya, est-ce que tu as suivi l’actualité des Shadows après ton renvoi ?
- Non, pas vraiment.
- Alors tu ne peux pas savoir. D’après ce que je sais, Hamilton a refusé de dire aux dirigeants de la fédération pourquoi il t’avait renvoyé, ce qui a failli lui coûter son poste.
- Pourquoi il est resté alors ?
- Officiellement grâce aux bons résultats des Shadows, même si l’équipe avait perdu de sa superbe. Officieusement, ils ne trouvaient personne pour le remplacer.
- Je vois…Et Arthegor arrive et ils l’embauchent.
- Ça m’étonne car quand on voit les résultats d’Arthegor à la tête des Tigres Rouges, c’est plutôt la débâcle.
- Peut-être, mais c’est une icône là bas. Il a été un grand joueur avec Aarch.
- C’est sûrement pour ça qu’il a été choisi. Et puis qui sait, il sera peut être mieux à la tête des Shadows.
- Ouais…
- Ça te rend triste ?
- Les Shadows comptent beaucoup pour moi. C’est grâce à eux que j’ai réussi à devenir une grande joueuse.
- Ce n’est jamais évident de voir notre équipe première changer, mais c’est la vie.
- Ouais…
- Les Shadows ont cessé d’être ceux que tu as connus après ton départ, Kiya. Tôt ou tard, Hamilton aurait été renvoyé. Ce n’était qu’une question de temps. »


______________________

Vous remarquerez (pour ceux qui découvrent ma fic) que Kiya semble avoir un lien avec Sinedd. Donc, à ceux qui l'ignorent et qui aimerait jouer le jeu, je vous demanderai, quel est le lien qui unit Sinedd et Kiya. Bien sûr ceux qui le savent doivent se taire sous peine de mourir prématurément, niark, niark XD.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
NicoetNath

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: Kiya   Jeu 15 Sep - 19:45

Ah ah quel est ce lien ;) j'ai un petit doute mais je me tais. J'aime vraiment ta fiction. Tu décris enormement les situations vraiment comme un roman. Tu ne serais pas par hasard une future J.K. Rowlings ou Stephenie Meyer Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Jeu 15 Sep - 19:50

XD. J'espère bien devenir comme JK.Rowling ^^. Par contre Stephanie Meyer, très peu pour moi ^^". Je n'aime pas Twilight ^^.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiya   Ven 16 Sep - 7:20

Et bah bonne chance !!!!
C'est sur tu es faites pour devenir écrivain
Revenir en haut Aller en bas
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Ven 16 Sep - 15:41

Et voici le chapitre 4, enjoy !


CHAPITRE 4 :



Il était tard, très tard. Minuit passé. Les Pirates étaient des noctambules, ils aimaient vivre la nuit, mais pas en cette période. Non seulement le froid passait maître la nuit, mais en plus de cela, les abordages s’enchaînaient. La Technoïd profitait de l’ambiance de la Galactik Football Cup pour marchander, les Pirates se devaient de répondre présent.

Pourtant, sur Shiloë, une lumière était toujours allumée. Kiya veillait tard une nouvelle fois, afin de préparer le premier match de la Cup contre les Shadows. Les Shadows…son ancienne équipe… Ceux à qui elle devait tout. Ce match ne sera pas un match comme les autres. Elle allait tout faire pour mettre ses sentiments de côté, même s’ils seraient toujours là et que forcément, ils referaient surface. Elle devrait faire avec.

En attendant, elle devait « ficher » les joueurs Shadows. Il fallait être réaliste, les Pirates n’avaient qu’une infime chance, voir une chance inexistante de les battre. Mais ce n’était pas une raison pour ne pas se préparer dignement. Kiya connaissait les Shadows. Chaque joueur, chaque qualité, chaque défaut, chaque technique, elle les connaissait par cœur, elle devait en faire profiter les Pirates.

« Nom : Norx, écrivit-elle, poste : gardien. Numéro : 1. Points forts : réflexes rapides, bonne sait anticiper les tirs. Points faibles : manque de vitesse.
Nom : Ateo. Poste : défenseur. Numéro : 4. Points forts : tacle puissant, passe précise. Points faibles : indiscipliné, s’énerve facilement.
Nom : Nilla. Poste : défenseuse. Numéro : 3. Points forts : vive et rapide, experte dans le jeu aérien, anticipe les attaques de ses adversaires, très bonne complicité avec Nillis. Points faibles : jeu peu fluide.
Nom : Mycos. Poste : milieu de terrain. Numéro : 6. Points forts : passe précise et longue. Points faibles : jeu aérien approximatif.
Nom : Griffins. Poste : milieu de terrain, capitaine. Numéro : 5. Points forts : sait motiver ses joueurs, expert dans les tacles et la prise de balle. Points faibles :… »

Griffins…qu’avait-il comme points faibles ? Kiya avait toujours considérer son capitaine comme un joueur complet : bon attaquant, bon défenseur, bon passeur. Toutes les qualités requises pour être un capitaine… mais il lui manquait quelque chose.

« Points faibles : trop peu présent, compte trop sur ses partenaires. »

Kiya avait de la peine à dire ça, mais c’était la vérité. Griffins ne s’imposait pas sur le terrain, restant souvent dans l’ombre de Nillis ou d’elle-même, alors que dans les vestiaires, il se chargeait volontiers du coup de gueule en l’absence du coach. Et aussi, il comptait trop sur les autres…Kiya se rappellerait toujours des derniers mots qu’ils avaient échangé avant son départ :

« Tu ne peux pas partir, Kiya ! T’es notre meilleure joueuse !
- Alors c’est tout ce que je suis pour toi ? La meilleure joueuse de l’équipe et rien d’autre ? »


Kiya soupira. Elle n’aimait pas se rappeler de cette période, de tout ce qu’elle avait vécu chez les Shadows. Elle voulait l’oublier. Et pourtant, maintenant, elle ne pourra jamais oublier.

« Les attaquants, maintenant, pensa-t-elle en se remettant à écrire, nom : Nillis. Poste : attaquant. Numéro : 9. Points forts, coup franc, penalty. Points faibles : passe peu précise.
Nom : Sinedd. Poste : attaquant. Numéro : 11. Points forts :… »

Et Sinedd ? Que dire sur lui ? Ses tirs étaient puissants, ses frappes aussi, il jouait de manière très agressive, il ne faisait pas assez de passe à ses coéquipiers…tout ça était tellement différent de ce qu’ils avaient appris. Sinedd avait bien changé.

« Tu ne dors pas encore ? demanda Sasha en entrant dans la pièce encombrée qui servait de salle de séjour.
- Je dois préparer des fiches sur les Shadows, répondit Kiya à son amie.
- À cette heure-ci ? s’étonna-t-elle. Kiya, tu as encore demain pour les faire !
- Oui mais demain sera notre dernier jour d’entraînement avant le match. Il faut que vous sachiez comment ils jouent. »

Sasha jeta un œil sur les fiches qu’avait écrit Kiya.

« Pourquoi n’as-tu rien mis pour celle de Sinedd ? demanda t-elle.
- Parce que…tenta de répondre la jeune fille, je ne trouve rien à mettre.
- Vraiment ? dit Sasha d’un ton légèrement ironique. Pourtant j’aurai cru que tu le connaissais bien.
- Tu te trompes, Sasha, je ne le connais pas. »

« Ou plutôt, je ne le reconnais plus, pensa-t-elle. »

« Et toi ? fit Kiya à Sasha. Pourquoi es-tu levé à cette heure-ci ?
- Oh…fit la jeune fille en rougissant, je…heu…je n’arrive pas à dormir…
- Pourquoi cela ?
- À cause de demain…
- Demain ?
- Oui, c’est demain que Ben annonce la composition de l’équipe pour le match contre les Shadows.
- Ah ouais… »

Un long silence suivit cet échange. Kiya savait que Sasha voulait faire partie des titulaires, c’était son rêve de toujours : être footballeuse. Mais la réalité était là : malgré tout son talent, Sasha était encore trop inexpérimentée pour être lancée dans le grand bain de la Cup. Les Pirates, d’une manière générale, avaient du mal à garder leurs nerfs lorsqu’un match se corsait, alors pour Sasha, cela serait un cadeau empoisonné. Kiya avait de la peine pour la jeune fille qu’elle appréciait beaucoup, et elle savait que cela la blesserait dans son amour propre de ne pas être prise. Ses nombres échecs aux tests de sélection des Shadows l’avaient beaucoup miné.

« Ne te fais d’illusion, la prévint Kiya, il n’y a que peu de chance que pour que tu sois prise. »

Sasha leva brusquement les yeux vers Kiya.

« Tu as beaucoup de talent, expliqua-t-elle. Ben et moi sommes d’accord là-dessus. Mais tu manques encore trop d’expérience. Ça ne serait pas te rendre service que de t’aligner pendant la Cup.
- Ah…
- Mais ne sois pas triste. Tu auras ta chance, et tu deviendras une grande joueuse, il faut juste que tu t’entraînes.
- Les Shadows aussi disaient ça.
- Ah…
- Avec moins de douceur.
- Je…
- Enfin, bon, vous m’avez déjà pris parmi vous, c’est déjà pas mal. Et puis si la grande Kiya, la meilleure joueuse de ma Galaxie, dit que j’ai du talent, c’est ça doit être vrai !
- La meilleure joueuse de la Galaxie…grogna Kiya. Je ne pense pas l’être.
- Hamilton devait être idiot pour te renvoyer ! répliqua Sasha.
- Peut être…dit-elle distraitement. »

« C’est mieux pour toi que tu partes. »

« Mais qu’est-ce que vous faites encore debout ! dit une voix encore remplie de sommeil.
- Oh Sue ! s’exclama Sasha. Désolé, on t’a réveillé…
- Vous êtes folles, toutes les deux ! pesta la défenseuse. Vous avez oublié qu’on a un match important dans deux jours ?...Demain, rectifia-t-elle en regardant l’heure. »

Kiya et Sasha rirent. Sue avait raison, ce n’était pas raisonnable de veiller aussi tard.

Après avoir souhaité une bonne nuit à ses amies, Kiya partit dans sa chambre. Climbo, son petit animal, dormait déjà dans son panier à côté de la table de chevet. Kiya détacha ses cheveux et prit la photo qui était posée sur la table. On pouvait y voir deux enfants, un garçon et une fille, souriant de toutes leurs dents. L’un portait le maillot des Shadows, l’autre un blouson noir.

La fiche de Sinedd était restée vierge.


__________________________


« Passez par la droite ! s’écria Kiya. Les réflexes de Mycos sont moins bons à droite ! »

Jecht suivit le conseil de Kiya et croisa avec Stevens. Le capitaine des Pirates fonça vers les buts mais c’était sans compter la grande réactivité des Shadows. Nilla se téléporta dans un nuage noir, faisant perdre à Stevens ses repères visuels. Lorsque le smog se dissipa, Stevens avait perdu le ballon et Nilla courait vers le camp pirate. Dan se dirigea vers elle, mais au moment où il s’apprêtait à la tacler, elle et le ballon disparurent.

« Salle de débriefing, fit la voix de Ben. Maintenant ! »

Et au ton de sa voix, il ne valait mieux pas protester.

Les joueurs entrèrent dans la salle. À voir leurs têtes, Kiya su tout de suite qu’ils s’attendaient à être réprimander. Et il faut dire que le match contre les hologrammes des Shadows était tout, sauf encourageant. Les Pirates avaient tout simplement été dominés. Dans tous les domaines.

« Bien, dit Ben quand tout le monde fut arrivé. À voir vos têtes, j’imagine que vous vous attendez à ce que je vais vous dire. »

Seul le silence et la mine morose des Pirates lui répondirent.

« Eh bien, vous allez me dire ce qui ne va pas vous-même, continua-t-il. Stevens, tu commences. »

Stevens sursauta et se mit à bafouiller.

« Eh bien…heu….heu…on joue pas assez en équipe ?
- Cela fait partie des choses que je vous reproche. Mais encore ? Mary ?
- Heu…nous sommes trop approximatifs ?
- Et ?
- Et…nous ne nous donnons pas assez ?
- Et ?
- On n'est pas assez concentré, intervint Mike. On n’arrive pas à les contenir et à gérer le match.
- C’est exactement ça ! s’écria Ben. Vous savez quel est votre problème, quels sont vos problèmes ! Vous les connaissez tous, vous en êtes conscients ! Alors pourquoi vous ne les régler pas ? »

Ben était réellement en colère, à présent. Pour les joueurs et pour Kiya, c’était la première fois qu’ils le voyaient ainsi. La jeune fille due reconnaître qu’il avait raison. Ces entraînements étaient désespérants et en continuant ainsi, ce n’était pas vers la défaite qu’ils allaient mais vers l’humiliation.

Kiya refusait de perdre contre les Shadows, surtout pas ! Elle ne pouvait pas perdre contre eux. Peut-être que si elle jouait le match, les choses changerait. Mais elle ne pouvait pas jouer. Pas encore…

« Eh les gars ! dit la voix de Sasha. Le match Rykers-Snow Kids a commencé, qu’est-ce que vous faite ? Ah…désolé, se ravisa-t-elle en constatant l’ambiance qui régnait dans la salle.
- Attends Sasha, fit Kiya. Je viens avec toi. »

Sans un regard pour les mines dépitées des joueurs, elle sortit.

Sasha l’avait attendue dans le couloir et tripotait sa longue natte. Comme l’avait dit Kiya, elle ne se trouvait pas dans le groupe, mais Ben l’avait désigné joker médical, en cas d’imprévu. Sasha n’avait pas émis le moindre bruit, ni montré la moindre émotion. Elle était restée droite, calme, impassible.

« L’entraînement s’est si mal passé ? demanda-t-elle.
- Un enfer, répondit Kiya. Tu sais, Sasha, je crois que l’on va perdre demain.
- Allons, ne dis pas ça, la rassura Sasha. Ben va leur remettre les idées en place et tout ira bien.
- Si seulement ça pouvait être aussi simple. Enfin bon…Comment s’en sorte les Snow Kids ?
- Plutôt mal. 2-0 à la mi-temps. Les Rykers ne leur font pas de cadeau, pourtant les Snow Kids font de leur mieux, mais ça se voit qu’ils sont jeunes. Ils auront du mal à recoller au score. »

Les deux filles entrèrent dans la taverne qui était inhabituellement vide, en cette journée de match. La domination écrasante des Rykers avait vite lassée les Pirates, amateurs du beau jeu.

La seconde mi-temps venait de reprendre, et la balle était en possession des Snow Kids. Rocket, le capitaine fit une passe en direction de D’Jok, qui utilisa le Souffle. Il partit à l’assaut des buts de Kernor qui sortit de ses cages. Les deux joueurs entrèrent alors en collision et D’Jok resta à terre.

« Tssss, fit Kiya. Ça ne va pas les aider.
- Ouais… »

« C’est à une véritable agression caractérisée que nous venons d’assister ! s’exclama Callie Mystie. un geste inadmissible qui mérite un carton rouge, messieurs les arbitres ! »

« Elle a raison, dit Sasha. Pourquoi il ne siffle pas ?
- Tu connais les Rykers, Sasha, répondit Kiya. Il a dû juger que ce n’était pas si terrible par rapport à ce qu’elles sont capables de faire.
- Drôle de jugement ! »

Une civière descendit sur le terrain et emporta le joueur aux cheveux roux. Les Snow Kids se retrouvaient en infériorité numérique, et la victoire ou même le match nul semblaient hors de porté à présent.

Le jeu reprit et l’attaquante principale des Rykers partit comme une flèche avec le ballon. Mei réagit aussitôt en la taclant. La joueuse s’effondra et l’arbitre siffla la faute et le penalty. Une capsule emporta la joueuse des Snow Kids les réduisant à cinq, mais visiblement, la faute était discutable du point de vue de Micro-Ice qui s’en alla contester l’arbitre.

« Mais il est fou ! s’écria Sasha. Il ne fera qu’aggraver les choses ! »

Et c’est ce qui se passa puisque, lui aussi, fut exclu.

« Aïe, aïe aïe ! gémit Kiya. J’ai mal pour eux. »

Kernor se plaça en face des buts d’Ahito, le ballon entre eux deux. Kiya avait oublié que la gardienne et capitaine des Rykers pouvait buter aussi. Un cas rare. Kernor le tira de manière directe, et Ahito se prit la balle en plein ventre. Par chance, elle ne franchit pas la ligne, mais Ahito, encore sous le choc, ne la récupéra pas et Kernor en profita pour pousser le ballon au fond du filet.

« Les Rykers viennent de tuer le match ! fit Callie. 3-0 ! Je vois mal les Snow Kids revenir au score. C’est une véritable correction ! Que dis-je ! C’est une humiliation ! »

« Si pour elle, 3-0 c’est une humiliation, alors nos scores à nous, c’est quoi ? persifla Kiya. »

L’abattement se lisait clairement sur le visage des joueurs d’Akillian. Ils ne jouaient plus, ils subissaient et commettaient des fautes à tout va. Grâce à un nouveau penalty, les Rykers menaient 4-0. Le retour de Micro-Ice, Mei et D’Jok n’y changea rien.

Le match s’acheva sur le score humiliant de 5-0.

« 5-0 ! s’exclama Sasha. 5-0 ! Les pauvres, je n’aimerai pas être dans les vestiaires.
- T’en fais pas, si on joue comme eux, tu sauras très bien comment était l’ambiance, dit Kiya.
- Allons ! On a une chance de gagner…
- Une chance sur un million !
- Tu dis toujours qu’un match n’est jamais joué à l’avance.
- Pas après ce que j’ai vu à l’entraînement !
- Ils ont été si mauvais ?
- Oh que oui ! »

Sasha soupira. Kiya, elle, ramena ses genoux contre sa poitrine et ferma les yeux. Elle ne voulait pas perdre. Elle détestait ça. Surtout contre les Shadows. Mais ce n’était qu’une pensée égoïste. En réalité, elle le savait, les Pirates étaient loin d’avoir le niveau pour battre les Shadows. Ils pouvaient espérer au mieux, un score pas trop sévère.

« Allez, viens, dit-elle. Il faut préparer le vaisseau. »

Elle sortit et Sasha la suivit.

L’archipel des Shadows était loin. Il fallait partir dés ce soir pour arriver en fin de matinée à l’archipel. Les Pirates dormiront dans le vaisseau. Les deux filles devaient donc préparer les lits et la chambre.

« Je repense quand même au match des Rykers, dit Sasha. Elles peuvent être de sérieuses concurrentes aux Shadows.
- Plus que sérieuse, même, renchérit Kiya. Je parie qu’elles seront qualifiées avec les Shadows.
- Et nous alors ?
- Nous ? On peut, au mieux, espérer une victoire contre les Snow Kids. Mais c’est difficile de juger. Les Snow Kids ne jouaient là que leur premier match de compétition et on sait très bien, toutes le deux, qu’ils sont capables de renverser un match.
- Autrement dit ?
- Autrement dit, nous ne connaîtrons vraiment leur valeur après le match retour contre les Rykers. Tiens, Climbo, va mettre l’oreiller sur le lit du haut. »

L’animal s’exécuta. Quelques minutes plus tard, on entendit des pas et des rires. Les joueurs arrivaient.

« Je vous trouve plutôt décontracté, fit Kiya d’un ton sec.
- Ah…Kiya, dit Jecht, gêné.
- Calme-toi, Kiya, c’est pas bon de trop stresser, dit Stevens.
- Et ce n’est pas bon, non plus d’être trop détendu, Stevens !
- Ôte moi d’un doute, Kiya, mais j’ai l’impression que c’est toi qui redoute le plus le match. »

Le regard de Kiya suffisait amplement pour que Stevens ne développe pas plus sa pensée. Sans un mot, la jeune fille se rendit au cockpit où Benett et Artie préparait le décollage.

« Ça ne va pas, ma belle ? dit le capitaine.
- Si. Ça va très bien. »


________________________

Chapitre 4, première partie. Fin.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Ven 16 Sep - 15:41

Deuxième partie.

_________________

La lumière s’alluma dans un clignotement. Kiya se retourna et se réfugia sous la couverture, afin de protéger ses yeux. Jusqu’à ce que la voix d’Artie retentisse :

« Allez, espèces de marmottes ! On a un match à jouer ! »

Le dortoir fut aussitôt rempli de grognement et de gémissement. Kiya se releva difficilement et se frotta les yeux.

« En guise de réveil, regardez par le hublot ! »

« Y’a quoi dans le hublot ? gémit Mary.
- Whaaaaa ! fit Sasha. »

Son cri avait réveillé les autres et tous se précipitèrent à la fenêtre. À l’extérieur, on pouvait y voir la planète Shadows, sorte de minéral de couleur violette et qui dégageait une atmosphère peu rassurante.

« C’est fou comme elle a l’air accueillante, ironisa Mike.
- Comment t’as fais pour passer toute ton enfance, ici ? demanda Sue à Kiya.
- On s’habitue au paysage, répondit-elle en haussant les épaules. »

« Et ce n’est pas forcément une joie de le revoir. »

Le vaisseau Pirate se dirigea vers une passerelle, qui lorsqu’il se posa dessus, descendit. Les Pirates s’enfonçaient dans les méandres de la planète Shadows.

Rien n’avait changé, constata Kiya. Cet éclairage sombre, ce silence à la sorti de l’astroport, cette ambiance froide et hostile. S’étant toujours retrouvé dans le camp Shadows, jusqu’à aujourd’hui, la jeune fille n’avait jamais connue l’accueil fait à l’adversaire. Mais elle avait ressentie la pression que l’hôte mettait.

Ben les mena à travers les couloirs du stade souterrain jusqu’à leur vestiaire. Un vestiaire pour le moins…froid. Il semblait être à l’abandon depuis plusieurs années. Ceci finit de saper le moral des Pirates, qui d’habitude si bavard avant un match, n’avaient pas dit un mot.

L’ambiance était trop tendue, Kiya le sentait et ne le supportait pas. Il fallait qu’elle sorte, qu’elle prenne l’air.

« Où vas-tu ? lui demanda Ben.
- Quelque part. »

_________________________


Rien n’avait changé sur la planète. C’est comme si le temps s’était arrêté. Et toujours cette même ambiance électrique à l’approche d’un match…Les supporters se dirigeaient en masse vers le stade en chantant et en criant.

Comment s’en sortait les Shadows ? Et Sinedd ? Y’aurait il quelqu’un pour l’encourager dans les tribunes…Quelqu’un en particulier…

Presqu’inconsciemment, Kiya laissa ses pas la guider vers une rue, étroite. Sa rue, là où se trouvait sa maison, là où elle avait grandie. De l’extérieur, rien n’avait changé, ici aussi, mais la maison semblait vide.

Kiya entra. La salle de séjour, qui servait aussi de salle à manger, était plongée dans la pénombre. Rien n’indiquait que l’endroit était habité.

« Il est parti, dit une voix derrière elle. »

Kiya se retourna brusquement et ouvrit de grands yeux ! L’homme qui se tenait face à elle, elle l’avait déjà vu, il y a longtemps (ou peut-être pas). Mais en trois ans, il avait changé, vieilli. À présent, il s’appuyait sur une canne, ses cheveux fins avaient considérablement blanchis et les rides creusaient son visage. Kiya constata aussi avec surprise qu’elle était plus grande que lui…. Il lui semblait pourtant tellement grand avant…

« Monsieur Hamilton ! s’écria-t-elle. »

Hamilton, l’ancien entraîneur des Shadows et de Kiya, se trouvait devant elle, dans l’encadrement de la porte et lui souriait.

« Je n’aurai pas cru te revoir ici, dit-il de sa voix un peu éraillée.
- Les circonstances ont fait que…disons que j’étais obligée de venir.
- C’est à cause de Sinedd ?
- Non. Sinedd n’a rien à voir là dedans. C’est autre chose.
- Quoi donc ? »

Devait-elle lui dire ? Devait-elle lui dire qu’elle avait rejoint les Pirates et qu’elle était leur entraîneuse-assistante ?

« Tu n’es pas obligée de me dire ce que tu fais ici, Kiya, dit finalement Hamilton. Ça n’a pas d’importance.
- Ouais…
- Mais je suis heureux de te revoir. Tu es devenue une belle jeune fille qui a gagné en confiance. Je m’en voulais de ce qui t’étais arrivé.
- Non, monsieur ! C’est à moi de m’excuser !
- Pourquoi cela, Kiya ?
- Parce que…si vous n’aviez pas été obligé de me renvoyez, vous n’auriez pas eu tous ces problèmes et vous seriez encore à la tête des Shadows. »

À sa grande surprise, Hamilton éclata de rire.

« Que racontes-tu donc, Kiya ? Tu n’es pas responsable de mon renvoi !
- Mais…
- Je vais être honnête avec toi : je savais qu’en t’excluant de l’équipe mes jours à la tête des Shadows allaient être compté.
- Alors pourquoi… ?
- Pourquoi je t’ai quand même exclue ? Parce que la fédération l’aurait fait à ma place. Et peut-être même que cela t’aurait davantage porté préjudice.
- Je ne comprends pas…
- Notre…cher président est quelqu’un d’assez…tranchant, si je puis dire…Il lui faut un coupable. Dans cette affaire, il fallait que quelqu’un paie. Et j’ai préféré que ce soit moi que toi. Tu avais déjà suffisamment souffert pour une faute dont tu n’étais pas responsable. »

Kiya rougit à ses paroles. Oh que si, elle était responsable !

« Ne culpabilise pas pour ça, Kiya, tenta de la rassurer Hamilton. Il y a des choses plus importantes. Tu as un véritable talent pour le Galactik Football ! Bien plus que moi, Aarch ou même Warren pouvions avoir à ton âge. Cela aurait été du gâchis que tu ne puisses plus jouer.
- Mais j’ai arrêté de jouer, dit-elle.
- C’est ce que je me suis dis, après trois ans d’absence. Pourquoi ? »

Kiya haussa les épaules. Pourquoi ne voulait-elle pas jouer ? Elle n’en savait rien…En fait si : elle voulait être « normale », et pas la meilleure joueuse de Galactik Football qui ait jamais existé.

« Je voulais faire une pause, finit-elle par dire. Faire un point après tout ce qui c’était passé…
- Est-ce que c’est tout ? »

La jeune fille ne répondit pas immédiatement. Non, ce n’était pas tout. Elle ne voulait pas juste faire un point, elle voulait être traitée de la même manière que les autres.

« Oui, mentit-elle. »

______________________________



« Bien, dit Ben en faisant les cents pas. C’est aujourd’hui que tout commence. C’est aujourd’hui que commence la Galactik Football Cup. Notre Cup. Ce match est bien plus important que n’importe quel autre match. Ne pensez pas aux défaites passées, aux maigres victoires, pensez à ce match ! Ce match ! Celui d’aujourd’hui contre les Shadows. »

Dans le vestiaire lugubre, la voix de Ben résonnait. Les joueurs étaient debout, bras dessous, bras dessous. Un dernier encouragement.

« Kiya, Artie, Benett, et moi-même, savons que vous êtes doués. On sait que vous êtes capable de bien jouer, malgré le fait que les dernières séances d’entraînement ne le prouvent pas. Ce match, c’est le vôtre. Oubliez le reste, ne pensez qu’à ce match. »

Stevens s’avança alors au centre de la pièce. Aussitôt, ses coéquipiers se rassemblèrent autour de lui. Ces instants étaient cruciaux. C’était les derniers mots du capitaine, les derniers encouragements. Encouragements qui n’appartenaient qu’aux joueurs…

Quoiqu’il se passe sur le terrain, ils allaient en profiter, se dépenser !


_________________________


Les cris du public, la chaleur, la tension… on le ressentait légèrement dans les vestiaires et toutes ces sensations finissaient par nous submerger une fois sur le terrain.

Le stade des Shadows avait la particularité d’être sous terre. De ce fait, le moindre bruit était décuplé. Le brouhaha des supporters annihilait tout autre son, on entendait plus que leurs cris, ce qui déstabilisait grandement les adversaires des Shadows. Ce n’était pas pour rien que l’on avait surnommé ce stade « la cuve noire » en référence à la couleur des maillots de l’équipe.

Kiya avait adoré ce stade. Elle avait adoré y jouer et s’y entraîner. C’était là qu’elle avait brillé. Qui aurait cru qu’à seulement quinze ans, elle se retrouverait dans la cabine de l’entraîneur et celle de l’adversaire, qui plus est. Pas elle, en tout cas.

Le match commença. Les Shadows donnèrent le coup d’envoi, rapidement récupéré par Sinedd. Kiya eut un pincement au cœur en voyant le jeune garçon passer Dan, Kare et Jecht avec une facilité déconcertante. Il portait le n°11… Son numéro à elle ! Celui qu’elle avait porté pendant près de trois ans. Sinedd jouait avec son maillot. Malgré tous ses efforts, Kiya ne put s’empêcher de ressentir une pointe de jalousie à l’égard de Sinedd.

« Bon sang, Sue ! s’exclama Ben. Prends les deux défenseurs ! Dan va la soutenir ! »

En faisant un effort considérable, Kiya se reconcentra sur le match et s’efforça à ne plus penser à Sinedd (chose difficile vu qu’il était sur le terrain). L’équipe d’abord. Après une dizaine de minute, les Pirates résistaient tant bien que mal, mais les Shadows dominaient outrageusement. Sinedd filait comme une flèche en direction des buts de Mike, Dan tenta de lui reprendre la balle, mais l’attaquant des Shadows la passa à son capitaine avant que Dan ne puisse la récupérer. Griffins évita habilement Sue en se téléportant et se prépara à tirer. Le ballon partit à toute vitesse mais percuta le poteau, au grand soulagement de Mike et de l’équipe.

« C’était moins une, lâcha Artie. »

Mais l’offensive Shadows n’était pas pour autant terminée. À peine les Pirates avaient-ils eu le temps de se remettre de cette alerte que Sinedd avait récupéré le ballon et fonçait vers les buts. Les défenseurs pirates ne s’y trompèrent pas et entourèrent le joueur profitant du fait qu’il soit le seul à ne pas pouvoir se téléporter. Sinedd tenta de conserver le ballon en attendant le soutien de ses partenaires, mais Stevens le lui vola en bonne et due forme avant que Nilla ne soit suffisamment proche de son coéquipier. Avec la vista qui était la sienne, Stevens remonta tout le terrain vers les buts Shadows. Les défenseurs l’encerclèrent, mais le capitaine pirate avait anticipé l’action, passa la balle à Jecht qui se trouvait en retrait sur sa gauche et qui avait un boulevard devant lui. Et quand les Shadows se rendirent compte à quel point il était proche des buts, il était déjà trop tard. Jecht avait tiré et marqué. 0 à 1 en faveur des Pirates.

« OUIIIIIIIIIII ! hurla Artie. Bravo les gars ! Vous êtes les meilleurs !
- Allez, allez, on reste concentré, rappela Ben.
- Tu vois, que ce n’est pas si terrible, glissa malicieusement Sasha à l’oreille de Kiya qui ne put s’empêcher de sourire. »

Le but de Jecht avait galvanisé l’équipe, mais il avait également énormément vexé les Shadows qui redoublèrent d’agressivité dans leur jeu. À peine le jeu eut-il repris que Griffins s’empara de la balle, passa Stevens et Jecht, Kare et Mary, et Dan et Sue. En quelques secondes, il se retrouva face aux buts de Mike.

« Remontez, bon sang, remontez ! s’égosilla Ben. »

Sue ne se le fit pas dire deux fois et se lança à la poursuite du capitaine shadows. Malheureusement celui-ci l’avait vu venir et avant qu’elle ne puisse la prendre la balle et il fit une passe à l’adresse de Sinedd, qui passa à Nillis qui tira. Mike, totalement déboussolé, ne put rien faire et le ballon finit sa course dans les filets. Les Shadows avaient égalisé moins d’une minute après s’être prit un but.

Le silence s’installa dans le camp pirate. Ben frappa du poing sur le tableau.

« Continuez ! ordonna-t-il. Je vous interdis de baisser les bras ! Ce n’est qu’une égalisation ! »

Kiya se mordit les lèvres. Souvent, lorsque les Pirates marquaient et que l’équipe adverse égalisait juste derrière, les choses se passaient très mal. Pourtant, cette fois-ci, les Pirates résistaient. Trop. La moitié des joueurs étaient descendu en défense, seul Stevens restait en pointe. Il essayait vainement de percer la défense des Shadows, mais à lui tout seul, il ne pouvait rien faire. La mi-temps s’acheva sur ce score de parité. Les joueurs rentrèrent au vestiaire, vidés.

« Je te laisse leur faire la morale, lui dit Ben. »

Kiya lança un regard surpris à Ben. Il était rare qu’il cède le privilège de crier un bon coup sur les joueurs. Elle s’avança au centre du vestiaire, prit une grande inspiration et s’assit sur le sol crasseux.

« Honnêtement, commença-t-elle, avez-vous l’impression de lutter ?
- Pas vraiment, répondit timidement Mary.
- Je suis d’accord, confirma Kiya. Vous subissez plus qu’autre chose. Avez-vous l’intention de continuer comme ça ?
- Tant qu’on peut limiter la casse, soupira Stevens. AIE ! »

Le n°9 des Pirates venait de se prendre en pleine tête une bouteille d’eau.

« Mais t’es folle ? s’écria-t-il à l’adresse de Kiya.
- On ne limite pas la casse, en foot ! dit-elle. Ou on se prend une volée, ou on gagne, mais on ne limite pas la casse ! – elle se releva- Cela ne m’étonne pas que vous soyez dans cet état si vous pensez de cette façon. En voulant « limiter la casse » vous ne jouez pas, vous ne prenez pas de risque, ce qui donne de tout sauf un match de Galactik Football ! »

Le silence s’installa. Tous avaient les yeux tournés vers Kiya.

« Investissez-vous ! lança-t-elle. Essayez, tentez, jouez ! Je préfère que vous vous preniez dix buts en jouant, plutôt que vous vous en preniez deux en ne tentant rien. Y’a que comme ça que les équipes progressent. »

Elle se contredisait elle-même ? Peu importe. Elle, ce n’était pas le plus important. Ce qui comptait, c’était les Pirates. Non, l’équipe.


______________________


Les Pirates venaient de se prendre un nouveau but. 5-1 et plus qu’une dizaine de minute à jouer. Les joueurs avaient depuis longtemps perdu l’espoir de remporter cette rencontre. Mais ils tentaient, ils jouaient. Ne jamais abandonner même quand tout était perdu, c’était ça leur devise.

« Stevens, passe à Kare ! le rabroua Ben. Mary prend Nilla par la gauche. Empêchez-les de vous couper la route. »

Stevens entreprit un une-deux avec Kare, mais Mycos et Nilla se trouvaient sur leur trajectoire. En catastrophe, Kare tenta de passer la balle à Jecht qui se trouvait plus loin, mais le ballon fut intercepté par Nillis qui le passa à sa sœur. Nilla, avec la vitesse qui était la sienne remonta tout le terrain pour repasser la balle à son frère qui la passa à son capitaine. Il ne restait plus qu’une minute à jouer. Griffins repassa le ballon à Nillis qui fonça vers les buts. Il évita Dan et passa à Sinedd. Le jeune garçon passa Sue et Dan avec une grande facilité et seulement quelques mètres le séparaient de Mike. Sinedd fonça comme une flèche, en laissant une traînée noire derrière lui.

« Une traînée noire…murmura Kiya. »

Alors que Dan s’était lancé à sa poursuite, Sinedd disparut subitement dans un nuage de fumée.

« Le smog ! s’écria Kiya. Déjà ?
- Plutôt précoce, le gamin, commenta Benett. »

Kiya n’en revenait pas. En trois ans chez les Shadows, elle n’avait jamais pu se téléporter ou utiliser le smog…en tout cas dans les matches ou à l’entraînement. Alors que Sinedd, pour son premier match…

« Les gars ! cria Artie en entrant en trombe dans la cabine. On a un problème !
- Pas vraiment, minimisa Benett. On est juste en train de se faire laminer.
- J’suis sérieux Benett ! poursuivit Artie, paniqué. Les robots sont déjà là !
- QUOI ? »
Ben qui avait les yeux rivés sur l’écran depuis le début du match, se retourna.

Sur le terrain, Sinedd avait réapparu en l’air. Il tira et le ballon fusa vers les filets avec une vitesse phénoménale, à tel point qu’il fit tomber Mike.

« Déjà ? s’exclama-t-il.
- Ouais, je les ai vus à l’entrée du stade. Et sitôt le match finit, ils pourront entrer et nous prendre.
- Mince ! Comme si on avait besoin de ça maintenant, râla Ben. »

Kiya échangea un regard inquiet avec Sasha. On ne pouvait pas dire que la journée avait été du tout repos.

« On a qu’à partir maintenant, proposa la jeune fille.
- Comment ?
- Il doit rester à peine trente secondes. Les gars peuvent se rendre invisible, ils n’ont qu’à partir maintenant, comme ça on évite les robots.
- C’est autorisé ? demanda Artie.
- Quitte à perdre, autant le faire avec classe ! »

Ben ne s’était même pas posé la question et avait déjà demandé aux joueurs de quitter le terrain. Lui et Sasha étaient en train d’éteindre les ordinateurs tandis que Benett et Kiya rassemblaient leurs équipements.

« Allez, c’est partit ! fit Artie. »

Le plus discrètement possible, le staff des Pirates se dirigeaient vers le vaisseau. Artie partit récupérer l’équipe pendant que Benett mettait en route le vaisseau.

« Qu’ils ne traînent pas trop tout de même, dit-il. On ignore quand les robots découvriront que nous ne sommes plus là.
- Sûrement dans pas longtemps, mais vu que c’est pas l’intelligence leur principale qualité… lança Sasha.
- C’est bon, on peut y aller ! cria Artie en entrant dans le cockpit.
- Attachez vos ceintures ! s’exclama Benett en lançant le vaisseau. »

Dans la salle des passagers, un silence de mort régnait. Le score était sans appel 6-1. Les espoirs des Pirates de se qualifier étaient réduits à néant, rien que par ce score.

« Le score mis à part… commença Ben.
- Ça aurait pu être pire, l’interrompit Kiya.
- Te fous pas de nous, Kiya, dit Kare. On a été nul.
- C’est bien pour ça que je dis que ça aurait pu être pire, répliqua la jeune fille avec un clin d’œil. Vous auriez pu avoir limité la casse.»


_______________

J'adore les Pirates (heu, je crois que ça se voit XD). Et une des choses que j'apprécie le plus chez eux, c'est qu'ils n'aient pas de fluide. Leurs capacités, ils ne le doivent qu'à eux-même et pas au fluide. Je trouve ça chouette.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiya   Ven 16 Sep - 15:52

Il est super comme d'habitude !!!
Très bien écrit et qui laisse beaucoup de suspens pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Emi

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où tu n'es pas.

MessageSujet: Re: Kiya   Ven 16 Sep - 21:05

Haha Sheena ! C'est génial comme d'habitude! J'adore vraiment ta façon d'écrire et ton histoire me fascine ^^. (J'avais lu jusqu'au chapitre 14 sur l'autre forum). En tout cas bonnes continuations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Sam 17 Sep - 17:03

TADAM ! Et voici le chapitre 5 ^^. N'hésitez pas à dire ce que vous pensez^^.

Chapitre 5 :

« Je ne comprends pas pourquoi on devrait se plier en quatre pour eux ! se plaignit Sue en dépliant un drap. Ils ne nous ont pas fait bon accueil, eux !
- Parce que nous, nous ne sommes pas comme eux, dit simplement Sasha.
- Je me dis parfois qu’on est trop gentil, continua la défenseuse. C’est vrai, quoi ! Je ne vois pas pourquoi on devrait faire autant d’effort pour des gens qui ne nous respectent même pas !
- T’abuses un peu, intervint Stevens. Toutes les équipes ne sont pas comme les Shadows. On est quand même respecté, même si on n’est pas l’équipe la plus terrifiante de la Galaxie.
- Tuuût ! approuva Climbo.
- Tu vois ! Même Climbo est d’accord avec moi !
- N’empêche, maugréa Sue. Je trouve qu’on fait bien trop d’effort pour cette équipe !
- Mais elle est infernale ! s’exclama Sasha. Tu vas arrêter de te plaindre, oui ?
- Non ! Et d’abord, pourquoi c’est nous qui préparons les chambres ? C’est quand même nous qui jouons le match ! Kiya, pourquoi on ne s’entraîne pas ? Kiya ? »

Assise par terre, la jeune fille se repassait pour la énième fois les images du match-aller, et ne semblait entendre la conversation de ses trois amis.

« Allô, Kiya ? fit Stevens à son oreille. Vous êtes demandé à l’accueil.
- Silence, siffla-t-elle.
- Pourquoi on n’a pas entraînement ? demanda Sue.
- Demande à Ben, répondit simplement la jeune fille.
- J’en connais une qui stresse, ironisa Stevens.
- Bon sang, Stevens, le match est demain ! tempêta Kiya. Et vous n’avez toujours pas réglé vos lacunes du premier match.
- Bah alors, pourquoi on n’a pas entraînement ? interrogea Sasha.
- J’en sais rien.
- Et ça ne t’intrigue pas plus que ça ?
- Non…enfin si…. Oh, peu importe ! Allez voir Ben, il vous répondra.
- Et il est où Ben ? continua Sasha.
- Aucune idée. »

La jeune fille soupira. Quelle organisation ! Durant les deux semaines qui avaient suivi le match catastrophique chez les Shadows, les Pirates s’étaient entraînés comme jamais. Tôt le matin, jusqu’à tard le soir, ils répétaient inlassablement les combinaisons, repassaient encore et encore le match-aller. La moindre passe, le moindre tir, la moindre combinaison étaient décortiquée. Tout cela pour retrouver l’espoir qui s’était brisé il y a deux semaines. Mais à la veille de ce match si capitale, Sony, leur chef, avait fait mettre tous les hackers sur le pont. La Technoïd avait organisé un énorme convoi transportant des pièces informatiques dernières génération. Autrement dit, une aubaine pour les Pirates. Résultat : les tâches quotidiennes étaient à l’abandon, les Shadows arrivaient dans l’après-midi et Ben était introuvable.

« Y’a des fois où je le tuerai, marmonna Kiya qui, décidément s’était levé du pied gauche ce matin.
- Stevens, fit Sasha, tu veux bien me remplacer ? Je vais voir où se trouve Ben. Kiya, tu peux venir avec moi ?
- J’arrive, dit-elle d’une voix morne. Climbo aide-les à finir la chambre.
- Il ne reste plus que celle-là, fit Stevens. Ça devrait aller. »

Les deux filles quittèrent l’hôtel, l’unique bâtiment qui n’était pas un vaisseau sur Shiloë, et se dirigèrent vers la taverne.

« Salut Cuistot ! lança Sasha en entrant. Ça va bien ?
- Tout-le-monde-est-partit-je-ne-vais-pas-m’en-sortir-avec-toute-cette-vaisselle…
- T’aurais pas vu Ben, par hasard ? demanda Kiya.
- Et-pourquoi-je-l’aurais-vu ? Je-suis-bien-assez-occupé-à-nettoyer-les-saletés-des-humains !
- ‘Suffisait de répondre « non », fit Kiya en haussant les épaules. T’aurais pas une idée d’où il se trouve ? »

Mais le robot était de nouveau partit dans une longue plainte contre les humains et n’avait pas entendu. Les deux filles quittèrent la taverne, bredouilles. Elles parcoururent le marché, interrogèrent les rares marchands qui n’étaient pas mobilisés mais aucun n’avait vu Ben.

« Sony lui a peut-être demandé de le rejoindre, supposa Sasha.
- Pas possible, répliqua Kiya. Le foot a beau ne pas l’intéresser des masses, il sait qu’on a un match à jouer demain.
- Pourtant, on ne le trouve nulle part…
- Ouais… ça devient pénible. »

Kiya s’arrêta subitement et frappa dans ses mains.

« Tu sais quoi ? dit-elle. Dis aux autres de venir à la salle d’entraînement. Y’a pas de raison pour qu’on ne s’entraîne pas, même sans Ben.
- Mais…tenta de protester Sasha.
- Je dirigerai la séance, déclara son amie. Va les prévenir, allez ! »

Et en laissant une Sasha abasourdie, Kiya courut vers la salle d’entraînement. Elle n’avait jamais dirigé une séance d’entraînement seule auparavant, mais l’équipe avait besoin de s’entraîner, tant pis si Ben était absent.

Elle alluma toute les machines de la salle et programma les données du match-aller. Mais auparavant, elle allait leur faire faire une séance de tir au but.

L’équipe arriva quelque minute plus tard, légèrement inquiète. Qu’est-ce que Kiya allait leur réserver ?

« Mettez vos tenues et entrez dans l’hollotraîneur, annonça-t-elle. On commence par s’échauffer avec une séance de tir au but. »

Les joueurs s’exécutèrent et s’alignèrent une fois sur le terrain virtuel.

« Mike, met-toi dans les cages, ordonna Kiya. Dan, tu commences. Mets-y toute la puissance que tu peux.
- C’est partit ! murmura Dan, tandis que Mike s’apprêtait à recevoir le ballon. »

Le défenseur tira, Mike se coucha et repoussa du bout des doigts le ballon. Evidemment, Dan était un défenseur, les tirs n’étaient pas sa spécialité. Mais ils avaient l’avantage d’être très précis. Kiya lui demanda de recommencer, Dan s’exécuta. Il tira sur la transversale et le ballon atterrit derrière la ligne, prenant Mike au dépourvu. C’était bien ce qu’elle pensait : la précision des tirs de Dan pouvait être une arme redoutable en coup franc.

« Sasha, dit-elle, peux-tu me noter tout ce que tu vois sur cet écran.
- Ça marche !
- Sue, c’est à toi. »

La jeune femme s’avança, recula de trois pas et tira. Le ballon passa au-dessus de l’épaule gauche de Mike qui ne put réagir.

« Recommence, mais en plaçant le ballon deux mètres plus loin. »

Sue s’exécuta et refit le même tir. Il y avait la vitesse, la direction mais pas la puissance. Sasha nota sur son bloc-notes les chiffres qui apparaissaient sur l’écran et les compara à ceux des Shadows.

« La bonne nouvelle, c’est que Dan a un tir bien plus précis que ceux des attaquants Shadows, dit-elle.
- Mais on n’a pas le temps de le travailler, murmura l’entraîneuse. »

Mary avait un tir dans la norme, elle pouvait dépanner au cas où Stevens ou Jecht auraient un passage à vide.

Kare passait à présent. Les tirs courts n’étaient pas sa tasse de thé, mais il avait une puissance phénoménale.

« Ils sont presque aussi puissant que ceux de Nillis ! s’exclama Sasha.
- Ce qui veut dire beaucoup, ajouta Kiya. Très bien, on passa à la simulation. »

Le décor changea et le stade des Shadows remplaça le terrain vert.

« J’ai rentré les données du match-aller. Faites en sortes de ne pas reproduire les mêmes erreurs.
- Pourquoi tu n’as pas fais passer Stevens et Jecht ? demanda Sasha.
- Ce sont des attaquants, je connais déjà leurs caractéristiques. »

Alors que Stevens tentait de passer Nilla et Mycos, Artie et Benett entrèrent dans la salle.

« Ça va être l’heure d’aller chercher les Shadows, dit Benett. Les chambres sont prêtes ?
- Ouais, ouais, répondit machinalement Kiya sans lever les yeux de l’écraN. Jecht, Mary est démarquée, passe-lui le ballon. Mary, prends par la droite.
- Hum ? fit Benett. Ben n’est pas là ?
- Il a disparu, répondit Sasha. On a dû faire avec les moyens du bord. Vous ne savez pas où il peut se trouver par hasard ?
- Pas vu depuis hier, répondit Artie. Kiya, les Shadows, ils sont comment avant un match ?
- Évite de leur sortir tes blagues vaseuses. L’humour, c’est pas leur fort avant un match.
- T’es sûre ? Pourtant, ça pourrait les détendre.
- Moi, j’dis ça pour t’aider. Après si tu veux finir en orbite autour de Shiloë…
- Heu… bon bah…on va y aller ! »

Artie sortit à reculons suivit de Benett qui leur fit le signe de la victoire en guise d’encouragement. Kiya esquissa un petit sourire et reporta son attention sur l’entraînement.


__________________________

Quelle heure était-il ? Sûrement dans les sept heures du soir. Ils avaient passé la journée à s’entraîner, mais Kiya avait dû les laisser partir pour qu’ils soient dans une forme optimale demain. C’était la tête lourde qu’elle se dirigeait vers sa maison, les images de l’entraînement lui revenant sans cesse en mémoire. C’était moins catastrophique que ceux qui avaient précédé le premier match, mais il y avait de quoi s’inquiéter malgré tout.

Alors qu’elle traversait, le marché, elle entendit deux voix en pleine conversation. Deux voix qu’elle connaissait très bien.

« …toujours adoré venir ici ! disait Griffins d’un ton joyeux. Ça change vraiment des autres planètes.
- Hum, hum.
- Ça n’a pas l’air de t’enthousiasmer, Sinedd.
- Peu importe, l’important c’est de gagner le match.
- T’as raison, mais faut savoir se détendre aussi ! »

Kiya recula pour se fondre dans l’ombre d’un bâtiment. Son ancien capitaine prit le nouveau joueur des Shadows par les épaules pour l’entraîner vers une allée du marché spécialisée dans les vieux magazines. Elle avait l’impression qu’il était moins grand. Quand elle était enfant, elle ne lui arrivait même pas à l’épaule. Maintenant, elle avait l’impression qu’elle l’avait rattrapé… Peut-être qu’elle se trompait. Après tout, elle était plutôt loin d’eux.

En soupirant, Kiya prit un autre chemin pour rentrer chez elle. En espérant ne pas tomber sur un membre de son ancienne équipe…

________________________


[i]« Nillis, joues avec Kiya, de manière à la mettre en positon de tir, ordonna Hamilton.
- Bien, monsieur. »

Kiya se plaça aux côtés de Nillis. Devant eux, les hologrammes des défenseurs cyclopes barrèrent la route. Nillis fit une passe à Kiya, qui la passa à Nilla située sur sa droite. Les Cyclopes déroutés foncèrent vers la sœur de Nillis. Elle se retrouva bien vite encercler, mais ses adversaires n’avaient pas vu la fillette placé idéalement pour un but. Nilla fit une passe aérienne en direction de Kiya qui n’eut qu’à sauter pour mettre la balle au fond des filets.

« Ce n’est pas ce que j’avais demandé ! cria Hamilton. Kiya, tu devais jouer avec Nillis ! Pourquoi as-tu passé la balle à Nilla ?
- Elle était démarquée, se justifia la nouvelle recrue des Shadows.
- Passer le ballon au premier partenaire que tu vois démarqué n’est qu’une solution de facilité et c’est totalement prévisible.
- On les a pourtant surpris, intervint Nilla.
- Je ne t’ai pas demandé ton avis, Nilla ! la houspilla Hamilton. Ce n’était qu’un match virtuel. Dans un vrai match, les Cyclopes ne seront pas aussi crédule. Gardez à l’esprit que ce sont les meilleurs défenseurs de la Galaxie.
- Oui, monsieur, clama l’équipe en cœur.
- Allez ! On reprend. »

Les joueurs protestèrent en silence. Kiya soupira. À cause d’elle, ils allaient refaire encore une fois la même combinaison. Alors qu’elle se plaçait aux côtés de Nillis, l’autre attaquant avec elle, une main la prit par l’épaule.

« T’en fais pas, lui dit Griffins. Tu t’en es très bien sortie.
- Mais Hamilton a dit que ce n’était pas ce qu’il fallait faire.
- T’es nouvelle, c’est normal qu’il soit dure avec toi. Mais je t’assure, que tu t’en es très bien tirée. Et je suis sûr qu’il pense la même chose.
- Tu crois ?
- La première chose qu’il nous a apprise, c’est qu’il fallait savoir improviser dans un match, répondit le capitaine avec un clin d’œil. »[i/]


___________________

Chapitre 5, première partie. Fin.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Sam 17 Sep - 17:04

Chapitre 5, deuxième partie.

______________________

Kiya se réfugia sous les couvertures. Le soleil entrait de plein fouet dans la petite chambre, la tirant de son sommeil.

« Tût…tuut… »

Climbo essayait de réveiller sa maîtresse le plus délicatement possible. En vain.

« Laisse-moi, Climbo, râla Kiya.
- Tût !
- Sommeil…
- Tûûût, tut tut tûut !
- Oh ! Le match ! s’exclama soudainement Kiya en se redressant. Climbo. Quelle heure il est ?
- Tûûût ! Tututu.
- Faut réveiller les autres !
- Tû… »

Sans crier garde, Kiya arracha ses couvertures, faisant voler le pauvre Climbo jusqu’au plafond et se précipita dans le salon en tambourinant sur les portes des chambres de Mary, Sue, et Sasha.

Le réveil devait être un peu trop brutal au goût des trois filles car aucune d’elles ne prononça un mot durant le petit-déjeuner. Kiya avait envoyé Climbo réveiller les garçons qui vivaient un peu plus loin dans l’allée, tandis qu’elle essayait de joindre désespérément Ben.

« Je vais le tuer ! lâcha la jeune fille, après être tombée sur son répondeur pour la dixième fois consécutive. Il sait pourtant qu’on a besoin de lui !
- On devrait peut-être demander à Sony ou Corsos, proposa Sasha. Ça devient inquiétant, là.
- Avec la montagne d’abordage qu’ils ont en ce moment, ça m’étonnerait qu’ils sachent quoi que ce soit, objecta Mary.
- Si ça se trouve, il est partit avec eux, dit Sue.
- Mais alors, dans ce cas, pourquoi il ne nous pas prévenu ? s’exclama Kiya. Ça aurait été la moindre des choses. »

Sue regarda l’horloge de la cuisine. Sept heures vingt. Le match était à quinze heures.

« On va y aller, dit-elle. Le temps que les garçons se préparent, que le stade se mette en place, et qu’on s’échauffe…
- J’irai voir où ils en sont pour le stade. Toi, s’exclama Sasha en voyant Kiya ouvrir la bouche pour protester. Tu restes ici et tu te relaxes.
- Mais…
- Pas de protestations ! »

Kiya n’insista pas et remua sa cuillère dans son chocolat chaud. Elle n’avait plus faim, une boule s’était formée dans son estomac. Elle détestait rester inactive le jour d’un match, ça la stressait encore plus.

Avant de partir, Sasha, Sue et Mary l’avaient remercié pour ce qu’elle avait fait hier. Kiya avait souri. Elles étaient chouettes, ses amies. Cela la calma un peu. Elle profita d’être seule pour faire un peu de rangement tout en se préparant. Vers onze heures, Sasha l’appela pour qu’elle vérifie les machines dans les cabines du stade. Elle devait la retrouver devant l’hôtel.

Kiya sortit donc et prit la direction de l’hôtel, en espérant une nouvelle fois, ne pas croiser un de ses anciens coéquipiers.

Lorsqu’elle arriva, elle vit Sasha discuter avec Sinedd. La jeune fille avait l’air très gêné, tandis que le garçon arborait son air impassible de d’habitude. Kiya s’arrangea pour que Sasha puisse la voir mais pas Sinedd, ce qui lui valut les protestations de Climbo. Selon lui, elle manquait de courage… Sinedd finit par partir et Kiya aurait juré qu’il avait lancé un discret sourire à Sasha.

« Désolé, fit Sasha en la rejoignant. J’espère que tu n’as pas trop attendu.
- Non, pas du tout, la rassura Kiya. Mais au fait, tu disais quoi à Sinedd ?
- Oh…je…je m’excusais, répondit son amie. Tu vois j’étais un peu pressée, alors j’ai couru et je l’ai bousculé. Pourquoi tu me demandes ça ?
- Pour rien, simple curiosité. »

Sasha sourit.

« Il est plus sympa qu’il en a l’air, dit-elle. Il m’a aidé à me relever et m’a demandé si je n’avais rien. Je m’étais figurée quelqu’un de plus froid et de plus... hautain… »

« Peut-être qu’il n’a pas changé tant que ça, finalement, pensa Kiya. »

« Kiya ? Pourquoi tu souris ? demanda Sasha.
- Heu… pour rien ! répondit à la vite l’interpellée. Bon, allons vérifier ces machines.
- Ok, Arthegor t’attend devant le stade. Il a tenu à être présent.
- Arthegor ? Bon je suppose que je n’ai pas le choix, soupira Kiya. »

Les deux amies prirent la direction du stade. Sur le chemin, les marchands et autres habitants leur souhaitèrent bonne chance. Une autre chose que Kiya appréciait chez les Pirates, c’était cette solidarité. Malgré les nombreux revers de leur équipe, jamais ils ne la critiquaient.

« Bonjour, monsieur, s’écria Kiya en voyant Arthegor à l’entrée du stade. »

Arthegor Nexus avait été l’une de ses idoles lorsqu’elle était enfant. Elle l’avait moins admiré qu’Aarch, mais il faisait partit des joueurs qui lui avait donné envie de jouer au foot. L’avoir en face d’elle lui faisait quelque chose, même s’il était un peu…voir très intimidant.

« Bonjour, mesdemoiselles, leur répondit-il. Vous êtes…
- Oh ! C’est nous qui allons vous montrer les machines, fit Kiya.
- Vous ? s’étonna l’entraîneur des Shadows. Pardonnez-moi, mais vous n’êtes que des gamines.
- Et alors ? On s’y connaît en machinerie, rétorqua la jeune fille en entrant dans le stade.
- J’avais espéré pouvoir rencontrer l’entraîneur des Pirates, insista-t-il.
- Considérez-moi comme leur entraîneur ! s’exclama Kiya.
- Pardon ?
- Ou presque, rectifia-t-elle. Je suis son assistante.
- Son assistante…répéta Arthegor, en articulant très lentement.
- Enfin bref, peu importe, fit Kiya en haussant les épaules. Il ne faut pas perdre de temps.»

Arthegor resta perplexe. Sasha lui sourit timidement et emboîta le pas à Kiya suivit par l’entraîneur.

Des dizaines de techniciens pirates vérifiaient le système du stade : horloge, ascenseur, fermeture, éclairage… Le stade des Pirates avait la particularité d’être mobile. Creusé dans une météorite, il pouvait s’ouvrir et se fermer, se déplacer, selon les besoins des Pirates. Tout cela nécessitait un minimum de surveillance et de précaution au cas où la Technoïd débarquerait à l’improviste.

Kiya commença par la cabine réservée aux visiteurs. Elle et Sasha inspectèrent le moindre recoin, la moindre donnée qui pouvaient intruses, ce qui intriguait profondément Arthegor.

« Dites-moi, commença-t-il, ces précautions sont-elles vraiment nécessaires ?
- On ne sait jamais, justifia Sasha. Il se pourrait qu’un de nos adversaires décident de tout balancer à la Technoïd... enfin, pas qu’on vous soupçonne monsieur....mais vous voyez...la sécurité, quoi !
- Oui, je vois, fit Arthegor. »

Alors que Kiya était occupée à supprimer les données du précédent match joué ici (Ben aurait dû les effacer d’ailleurs. Celui-là... qu’est-ce qu’il fichait ? ), l’entraîneur des Shadows s’approcha d’elle.

« Excusez-moi, commença-t-il, est-ce qu’on ne serait pas déjà vu quelque part ?
- Pardon ? s’exclama Kiya en sursautant.
- J’ai l’impression de vous avoir déjà vu quelque part, répéta-t-il. Vous n’auriez pas vécu sur la planète des Shadows il y a quelques années, par hasard ?
- Heu...non...non, non, bafouilla la jeune fille. Ça fait des années que je suis ici...
- Combien de temps environ ? insista Arthegor.
- Heu...quatre ans, cinq ans...
- Trois ans ?
- Dans ces années là. »

« Et mince ! pensa aussitôt Kiya. Il va deviner ! »

« Vous-a-t-on déjà dit que vous ressemblez à cette ancienne joueuse des Shadows ? Vous savez celle qui a été renvoyé pour des raisons mystérieuses.
- Ah bon ? fit semblant de s’étonner Kiya, le feu au joue. Non...on ne me l’a jamais dit...
- Vraiment ? C’est étonnant car vous lui ressemblez de manière flagrante. On pourrait même croire que c’est vous.... Kiya. »

À ce moment là, sa montre-émetteur sonna, empêchant Kiya de répondre à Arthegor. C’était un appel de Benett.

« Je t’aime, Benett ! pensa-t-elle, soulagée. Merci ! »

« Excusez-moi, reprit-elle à haute voix, mais on m’appelle ailleurs. »

Et sans demander son reste, elle partit précipitamment en ayant l’impression qu’Arthegor n’avait pas cru un mot de ce qu’elle avait dit. La jeune fille espérait de toutes ses forces qu’il ne dise rien aux Shadows et surtout pas à Sinedd. Lui... au courant de sa présence ici...

Elle s’arrêta pour se prendre la tête dans les mains. Ça faisait combien de temps qu’elle et Sinedd ne s’étaient plus vus ? Pas tant que ça, si on y regardait de plus près, mais elle avait l’impression que cela faisait une éternité. C’est long, l’éternité. Trop long.

« Hey ! »

Kiya sursauta. Benett se tenait face à elle, le chapeau à la main.

« Tout va bien, Kiya ? s’enquit-il.
- Ouais, et toi ? Les Shadows n’ont pas fait trop peur à Artie ?
- Oui, ça va. Rassure-toi, tes anciens coéquipiers ont été très sympas.
- C’est vrai ? s’étonna l’ancienne Shadows.
- Vrai. On ne le dirait pas comme ça, mais les Shadows sont plutôt cool. Enfin, quand ils ne sont pas sur le terrain. »

Kiya rit, le cœur un plus léger. Quand la Galactik Football Cup sera fini, elle irait sur la planète Shadows. Elle irait voir ses anciens coéquipiers et... Sinedd.

« Toujours aucune nouvelle de Ben ? demanda Kiya alors qu’elle et Benett entraient dans leur cabine.
- Non, aucune, répondit le capitaine. Je crains que tu ne sois obligée de superviser le match seule. »

Elle se mordit la lèvre. C’était précisément ce qu’elle avait souhaité éviter. Mais il n’y avait pas d’autre solution : Ben introuvable, c’était elle qui prenait les rênes de l’équipe. Une chose était sûre : lorsque Ben rentrerait, elle allait le tuer de la pire manière possible.

______________________

Chapitre 5. Deuxième partie, fin.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Sheena468

avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Localisation : Où tu veux mais pas ici

MessageSujet: Re: Kiya   Sam 17 Sep - 17:04

Chapitre 5. Troisième partie.

_____________________


Plus que quelques minutes avant le coup d’envoi. Les Pirates étaient rassemblés ; en cercle, dans le vestiaire. Kiya se tenait en retrait. Elle leur avait dit tout ce qu’ils avaient à savoir, c’était à eux de prendre les choses en main maintenant. Stevens était au centre du cercle et motivait ses troupes avant la rude bataille qu’ils allaient mener.

« Début du match dans deux minutes, annonça le speaker. Tous les joueurs sont priés de se rendre aux passerelles. »

Un dernier cri de guerre, une tape sur l’épaule et les voilà partit. Kiya rejoignit Sasha, Benett et Artie qui se trouvaient déjà dans la cabine. Sur le terrain, les Shadows s’alignèrent pour exécuter leur fameuse danse. C’était maintenant qu’il fallait se montrer fort. Si les joueurs doutaient maintenant, alors le match était finit.

Le coup d’envoi fut donné. Sinedd le récupéra avant même que Stevens ne puisse tenter quoi que ce soit, et se dirigea immédiatement vers les cages de Mike. Kare et Mary se lancèrent à sa poursuite, mais alors que le milieu de terrain allait lui piquer la balle, il s’éclipsa et passa le ballon à Griffins. Griffins se débarrassa facilement de Dan qui le marquait. Il lança un une-deux avec Nillis qui tira. Dieu seul sait comment, mais Mike réussit à l’arrêter... avant que Sinedd ne reprenne la balle et la mette en pleine lucarne. 0-1 pour les Shadows.

Kiya soupira. Le match commençait bien. En une minute, ils venaient de se prendre un but sans avoir touché le ballon.

« On continue, dit-elle. Ce n’est qu’un but, le match ne fait que commencer. »

Le match redémarra. Ce coup-ci, Stevens récupéra la balle. Il la passa à Jecht qui courut vers Norx. Très vite, il se retrouva encerclé par Griffins, Mycos et Ateo. Le Pirate se débâta pour conserver le ballon, mais les Shadows insistaient. Pour couronner le tout, il n’avait aucun coéquipier à qui il pouvait faire une passe.

« Sue, intervint Kiya dans l’oreillette de la défenseuse, place-toi derrière Mycos. Jecht, transmet la balle à Sue en la faisant passer sous les jambes de Mycos. »

Les deux joueurs s’exécutèrent. Jectht fit passer le ballon sous les jambes du milieu de terrain Shadows, lequel ne comprit pas ce qu’il lui arrivait sur le moment. Sue récupéra la balle et la passa à Kare, mais Nilla surgit, lui prenant la balle, et l’envoya à l’autre bout du terrain dans les jambes de son frère. Dan réagit immédiatement, en taclant le joueur. Malheureusement, l’arbitre signala une faute et donna un coup franc pour les Shadows.

« Mais c’est pas vrai ! cria Artie. Y’avait pas faute, là !
- Silence, lui intima Benett. »

Griffins s’avança pour tirer le coup franc. Le mur des Pirates était constitué de Sue, Mary et Dan. Mike, dans ses cages, frappait dans ses mains et bougeait d’un pied sur l’autre, signe d’intense concentration chez lui.

« Griffins tire souvent ses coup francs direct, les informa Kiya. N’hésitez pas à sauter pour le dévier. Mike, il fait souvent lober son ballon, il va monter puis redescendre. Ne te fais pas piéger par ça. »

Le capitaine des Shadows recula de quelques pas. Les yeux rivés sur l’écran, Kiya espérait qu’il n’avait pas perdu son habitude... Griffins se mit à courir et tira. Le ballon monta comme Kiya s’y était attendu, mais au lieu de redescendre aussitôt comme à l’habitude, le ballon changea de trajectoire. Mike fut trop lent à réagir et n’effleura que légèrement le ballon. 0-2 pour les Shadows, à la moitié de la première mi-temps.

Les Pirates commençaient à désespérer. Ils se savaient bon, mais quoi qu’ils fassent, ils avaient l’impression de piétiner. Ils ne pourraient donc jamais montrer de quoi ils étaient capables ?

« Allez les gars ! s’écria Stevens en se replaçant. On continue ! On a juste deux buts de retard ! Allez ! »

Un ricanement se fit entendre

« Ne crie pas victoire trop vite, gamin, dit Stevens à Sinedd. Tu pourrais être surpris.
- Ça, ça m’étonnerait, répliqua le joueur.
- Stevens, laisse-le, intervint Kiya avant que son capitaine ne puisse dire quelque chose. Concentre-toi sur le match ! »

Le ballon fut relancé. Stevens et Sinedd se disputèrent sévèrement la balle. La petite altercation de tout à l’heure avait échauffé les esprits des deux joueurs. Le n°11 des Shadows prit finalement la balle et la transmit aussitôt à Nillis, moins en avant que d’habitude. Nillis voulut partir par les ailes, mais Mary lui prit la balle et fonça dans la direction inverse. Sinedd fusa vers elle à toute vitesse et la tacla brusquement. Fort heureusement, Mary avait réussi à passer la balle à Kare avant que Sinedd ne la fasse tomber. Kare n’attendit pas que ses adversaires le prennent en chasse pour se bouger et passer la balle à Jecht qui la passa à Stevens.

« Oui, c’est bien ! s’exclama Kiya. Continuez à jouer ainsi. Faites-les courir ! »

Mais Kiya avait oublié la capacité des Shadows : la téléportation, celle-là même qui faisait qu’ils étaient une grande équipe. Avant même que Stevens ait pu faire dix mètres, Sinedd surgit de nulle part et prit le ballon au capitaine des Pirates. Le joueur partit comme une flèche, évita les milieux de terrain et passa la balle à Mycos au moment où Sue et Dan lui barrèrent le chemin. Le milieu de terrain des Shadows avait un boulevard devant lui, il lui suffisait de tirer pour marquer. Mais Mycos préféra passer à Nillis situé sur la droite, Nillis qui dans la foulée fit une passe haute à Sinedd qui tira des vingt mètres de haut où il était situé. 0-3 pour les Shadows à la mi-temps.

Kiya se laissa tomber sur le sol, désespérée. Ils ne pourraient jamais gagner. Les Shadows étaient bien plus fort. Elle avait été folle de croire qu’ils pouvaient éviter l’humiliation.

Sasha, alors, s’approcha d’elle et la prit par les épaules.

« Ne désespère pas, lui dit-elle. Même si nous ne gagnons pas, on peut les surprendre.
- Comment ? interrogea Kiya, les yeux brillants de larmes. Comment ? Comment est-ce qu’on peut rivaliser avec une équipe qui possède un fluide aussi puissant ?
- Par l’entraînement, dit Sasha. Comme tu nous l’as si souvent répété. Ça prendra du temps, ce sera difficile, mais on y arrivera.
- T’es la preuve vivante qu’on peut être un grand joueur même sans fluide ! continua Artie. Personne dans la Galaxie n’arrivait aux chevilles de la petite princesse des Shadows, Kiya !
- Tu t’es entraîné depuis ton plus jeune âge et c’est comme ça que tu es arrivé à un tel niveau, reprit Benett. Et tu arriveras à faire pareil avec les gars.
- Vous croyez ? demanda la jeune fille.
- On en est persuadé, fit Sasha en souriant.
- Ben te fait confiance, les gars te font confiance, nous te faisons tous confiance, Kiya, l’encouragea le capitaine. Alors ne lâche pas maintenant. »

Kiya se releva et essuya ses yeux. Son cœur était un peu moins lourd. Ils avaient raison : elle n’allait pas tout plaquer maintenant, les gars, Ben…Shiloë… tous comptaient sur elle. Elle allait faire des Pirates une grande équipe. À partir d’aujourd’hui, elle ne se consacrerait plus qu’à ça. Elle se le jurait.

« Je vais voir les joueur, dit-elle en partant. »

L’ambiance était lourde dans le vestiaire. Très lourde.

« Je peux savoir ce qu’il vous arrive ? rouspéta-t-elle. C’est quoi ces têtes d’enterrements ?
- Heu…
- Kiya… commença Kare.
- On n’a pas encore perdu ! Tout peut arriver ! s’écria la jeune fille. Alors faites-moi des têtes plus joyeuses !
- Avec 3-0 à la mi-temps ? s’étonna Stevens. T’en as de bonne, toi ! Comment veux-tu qu’on fasse ?
- En jouant, Stevens, en jouant !
- En jouant…
- Le jeu ! insista Kiya. C’est la base d’une bonne équipe ! Je vous l’ai dit au match aller, je préfère que vous vous preniez dix points en jouant, plutôt que deux en vous contentant de défendre. Stevens, je ne sais pas ce que Sinedd t’a dit…
- Ce gamin prétentieux…cracha le Pirate.
- Mais ça vous a piqué au vif, et à partir de ce moment-là, vous avez été… excellent ! Continuez ainsi en seconde mi-temps ! Et pareil dans tous les autres matches ! D’accord ?
- Ouais… dirent en cœur les Pirates sans grande conviction.
- Vous allez jouer ? continua leur entraîneuse.
- Bah…on n’a pas trop le choix, fit Mike en remettant son masque et ses lunettes.
- On a toujours le choix, Mike, dit Kiya. Même quand on ne s’en rend pas compte. »

Le discours de Kiya avait réussi à remonter le moral des Pirates. C’est avec le sourie aux lèvres et la confiance retrouvée qu’ils pénétrèrent sur leur terrain. Ils avaient perdu le match, ils savaient qu’ils n’arriveraient jamais à rattraper les Shadows, mais au moins, jouer pour tout le peuple de Shiloë.

Devant son écran, Kiya regarda les Shadows exécuter leur danse. Elle savait que ses joueurs feraient le nécessaire. Même s’ils ne gagnaient pas ce match, même s’ils ne se qualifiaient pas pour la Cup, c’était important qu’ils se donnent à fond maintenant. Parce que c’est comme ça qu’ils progresseraient.

Le match redémarra. Stevens, dans un éclair de génie, prit le ballon au nez et à la barbe de Sinedd. Le jeune garçon, furieux, se lança à la poursuite du n°9 pirate. Débordant de confiance, Stevens sema la zizanie dans la défense des Shadows. Alors que Nilla allait lui prendre, il passa à Jecht qui tira, mais Norx la balle heurta la transversale et Norx put dégager en toute sécurité.

« Non ! gémit Kiya. Pourquoi est-ce qu’elle n’est pas rentrée ? »

Griffins s’empara du ballon qu’il transmit aussitôt à Sinedd. La nouvelle recrue des Shadows était décidément très en forme, et faisait atrocement souffrir la défense pirate. Sue et Dan étaient essoufflés, mais tenaient bon.

« Ils ne tiendront pas longtemps à ce rythme, fit remarquer Sasha.
- Je le sais, dit Kiya. Il faut à tout prix que les attaquants reprennent la balle. »

Nillis avait réussi à intercepter la passe que Dan destinait à Kare, mais, fort heureusement, Mary était intervenue. La jeune femme fit une passe longue et précise à Jecht, placé à quelques mètres seulement des buts shadows. Seulement, Nilla apparut soudainement dans un nuage de fumée noire, perturbant Jecht. La défenseuse shadows profita du fait que l’attaquant soit momentanément aveugle pour lui reprendre la balle. Elle parcourut toute la longueur du terrain, balle au pied pour la transmettre, qui disparut avant que Kare ou Mary n’interviennent. Lorsqu’il réapparut, ce fut pour tirer dans les cages de Mike. 0-4 pour les Shadows.

Lorsque le jeu fut relancé, Sinedd s’empara immédiatement de la balle et fonça dans la moitié de terrain des Pirates.

« Bon sang ! Mais arrêtez-le ! hurla Stevens. »

Dan, bien décidé à ne pas laisser le joueur passer, se plaça dans son axe et se jeta dans ses jambes, le faisant tomber. L’arbitre signala une faute et donna un coup franc pour les Shadows.

« Voilà, ce qui me fait rager ! cria Kiya. Ils commettent des fautes idiotes alors qu’ils sont menés au score ! »

Comme la première fois, le mur et Mike ne purent rien faire, face à la puissance du tir de Griffins. Cela faisait 5 à 0, le score devenait lourd et le temps long. Pour autant, les Pirates n’avaient renoncé et continuaient de lutter vaillamment. Epuisés, mais vaillant.

« Ils ont fait ce qu’il fallait, soupira Kiya. Malgré la défaite, je ne peux pas leur en vouloir.
- Ben serait fier de toi, lui dit Artie.
- Lui, je vais le tuer ! »

Sur le terrain, Kare était en possession du ballon et zigzaguait parmi les défenseurs. Il ne restait plus qu’une poignée de seconde à jouer et hors de question de perdre sans avoir mis le moindre but aux Shadows. Il s’arrêta une fraction de seconde et aperçut Jecht démarqué et en très bonne position pour tirer. Il se prépara à lui passer le ballon, mais avant qu’il ait pu lever le pied, une violente secousse lui fit perdre l’équilibre et le propulsa à une dizaine de mètre du ballon.

« Sinedd ! s’exclama Kiya, éberluée.
- Sasha, comment va Kare ? demanda précipitamment Benett. »

La jeune fille se précipita sur l’écran renseignant sur l’état de santé des joueurs et se mordit les lèvres en voyant la silhouette de Kare clignoter de manière alarmante.

« C’est sérieux, dit-elle d’une voix éteinte. »

Déjà, la civière débarquait sur le terrain, se préparant à emmener le joueur à peine conscient.

« Ça va le faire, Kare, lui murmurait Stevens, le visage penché au dessus de celui de son ami. Ça va le faire, tu verras. »

Pour toute réponse, Kare leva le pouce avant de se laisser emmener par la civière. L’arbitre avait accordé un coup franc aux Pirates et expulsé temporairement Sinedd. La sanction ne paraissait d’ailleurs pas assez sévère aux yeux de Jecht qui s’était avancé vers Sinedd enfermé dans le tube rouge.

« Je sais que tu es en colère, intervint Kiya, mais par pitié, Jecht, avant de faire quoi que ce soit, pense à l’équipe et au match ! Je t’en supplie, Jecht, ne fais rien… »

La jeune fille, comme les joueurs, le public et le staff, était sous le choc. Jamais…jamais, elle n’aurait pensé que Sinedd puisse faire une chose pareille ! Jamais ! Qu’il fasse une ou deux erreurs, cela pouvait arrivait, mais une faute d’une telle violence… Qu’était-il donc arrivé à Sinedd ? Kiya se sentait comme trahie, elle avait envie de pleurer.

« Tûûû…fit tristement Climbo. »

Ce fut Stevens qui tira le coup franc, mais lui aussi était tellement énervé, qu’il rata son tir et le ballon partit bien trop à droite.

« Et mince ! grogna Kiya. C’est pas le moment de rater les tirs ! »

Il ne restait plus qu’une trentaine de seconde à jouer, et les Shadows menaient toujours 5 à 0. Les Pirates avaient de plus en plus de mal à percer la défense de leurs adversaires, maintenant qu’ils étaient en infériorité numérique. C’est alors qu’un miracle eut lieu. Griffins, se réjouissant de sa victoire maintenant acquise, fit une passe à Sinedd qui venait de rentrer sur le terrain, malheureusement pour lui et heureusement pour les Pirates, sa passe était complètement manqué et ce fut Sue qui la réceptionna. La joueuse n’hésita pas une seconde et piqua un sprint en direction des buts de Norx. Avant que les défenseurs shadows aient pu l’arrêter, elle passa à Mary qui tira un tir surpuissant, qui finit sa course dans les filets prenant au dépourvu Norx. La sirène retentit et le match s’acheva sur le score de 1 à 5.


____________________________


Kiya était assise, par terre, dans sa chambre, la tête sur les genoux. Après le match, ils s’étaient tous rendus à l’infirmerie voir Kare. Le diagnostic était assez alarmant : entorse de la cheville gauche et une épaule démise. Il fallait au minimum un mois avant qu’il ne soit totalement rétabli… et le prochain de qualification était dans un mois, contre les Snow Kids. Kare aurait un entraînement adapté à sa rééducation, tandis que Sasha intégrait l’équipe. Kare était toujours sur la liste des joueurs, mais Kiya n’était pas sûre qu’il soit rétabli à temps. Elle l’espérait de tout son cœur, mais elle craignait que cela ne fasse juste.

Avec cette deuxième défaite, les Pirates avaient perdu toutes chances de se qualifier pour les phases. Mais Kiya s’en fichait. Ce match lui avait fait prendre conscience du niveau qui séparait les Pirates des autres équipes. Les autres matches permettraient aux Pirates de s’entraîner et quand ils seraient prêts, là ils se qualifieront.

La porte d’entrée s’ouvrit et Mary entra dans la chambre de Kiya. Elle alluma la lumière et s’agenouilla en face de la jeune fille.

« Ben est revenu, dit-elle. Il était bien parti avec Sony. Il nous avait laissé un message, mais apparemment, il y a eu un problème de transmission. »

Kiya ne répondit pas. Elle ne leva même pas la tête vers Mary.

« Là, il est avec Kare et les autres, continua Mary, ils sont en train de visionner le match. Mais il nous a dit que tu as fais exactement ce qu’il fallait. Il est très fier de toi. »

Silence.

« Il viendra te voir demain, quand tu auras un peu récupérée.
- Et Kare ? demanda Kiya.
- Il va bien, répondit la joueuse. Il est même en pleine forme pour quelqu’un qui est sorti à moitié KO. »

Kiya fit un petit sourire. Que Kare aille bien la soulageait. Elle s’en serait voulu si Kare avait été blessé à cause de…à cause de son…

Voyant que Kiya était à bout, Mary se leva et s’apprêta à quitter la pièce, quand…

« Mary, lança Kiya, et le match Snow Kids-Rykers ?
- Ah ! fit la jeune femme. C’est vraiment inattendu, les Snow Kids ont gagné.
- Comment ?
- Oui, ça a surprit tout le monde. Ils ont gagné 3-2. Un but dans de D’Jok à la toute dernière seconde.
- Je vois…
- Bonne nuit, Kiya.
- Bonne nuit… »

Alors c’était bien fini… Il n’y avait plus aucun espoir. D’un côté, Kiya en était soulagée, mais de l’autre… elle était terriblement déçue.

Cette journée avait été exténuante. Elle avait besoin de repos et dés demain, il allait falloir préparer le match contre les Snow Kids.

Elle se détacha les cheveux et posa les élastiques sur sa table de nuit, à côté de la photo où elle et Sinedd posaient, tout sourire.

Sinedd…

En fait, il avait énormément changé. Ce n’était plus le Sinedd qu’elle avait connu…c’était quelqu’un d’autre. Il avait été si fier d’elle le jour où cette photo avait été prise, le jour où elle avait remporté son premier match avec les Shadows. Et rien n’enchantait davantage Kiya que de le voir heureux. Mais maintenant, elle aurait tout donné pour ne l’avoir jamais connu. Elle ne supportait plus de voir leurs deux visages souriant sur la photo et rabattit le cadre sur la table de nuit. Un peu comme on rabat le couvercle d’une boîte dont on ne veut plus jamais voir le contenu.

Bien malgré elle, des larmes se mirent à couler sur ses joues et Kiya pleura pour la première fois depuis bien longtemps.

« Sinedd ! »


_______________

Et voilà, vous avez le chapitre 5 en entier. Je dois dire que c'est un de mes préférés. Je trouve que je me suis surpassée sur celui-là (vlam ! se lance des fleurs toute seule).

Enfin, bref, au prochain chap ^^.

_________________

A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention méchant modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorisho.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kiya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kiya
» Kékiya dans tes n'oreilles?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Séries en Folie :: Créations :: Fanfictions-
Sauter vers: